Motorsport

Wales Rally GB, vendredi : Tänak s’empare de la tête

Kris Meeke tombe à la 3e place, derrière Ogier

Recherche

Par www.wrc.com

4 octobre 2019 - 22:03
Wales Rally GB, vendredi : Tänak (...)

ES2-3 : Meeke augmente son avance

Kris Meeke a augmenté son avance vendredi matin au Wales Rally GB, grâce à deux bonnes premières spéciales humides et boueuses en forêt.

L’homme de l’Ulster, qui menait après le lever de rideau de jeudi soir sur le circuit d’Oulton Park, a été le deuxième plus rapide sur les 11,56 km d’Elsi comme sur les 16,19 km de Penmachno avec sa Toyota Yaris, portant son avantage à 9’’2.

Bien que le passage de la queue de l’ouragan Lorenzo n’ait pas produit les conditions météo extrêmes prévues, une forte pluie a rendu les pistes en terre très glissantes dans les montagnes de Snowdonia.

Le héros local Elfyn Evans a été d’entrée le plus rapide dans Elsi avec sa Ford Fiesta, arrêtant son chrono 0’’5 avant Meeke. Ott Tänak a pris le relais dans Penmachno, le leader du championnat y étant plus rapide de 1’’6 que son régulier coéquipier.

Le champion du monde Sébastien Ogier est le plus proche rival de Meeke au classement général, avec le sixième temps dans Elsi et le troisième dans Penmachno. Le Français compte 0’’3 d’avance sur Tänak, qui s’est vite remis d’avoir perdu du temps jeudi soir sur un calage du moteur.

Le début de course prometteur d’Evans a été suivi d’une glissade au large dans un virage rapide de Penmachno. Le Gallois a touché un talus et quitté le point stop de la spéciale en suspectant des dégâts à la suspension arrière gauche, ayant concédé 45 secondes.

Derrière le top 3, les six pilotes suivants sont regroupés en 7’’4. Thierry Neuville est quatrième sur sa Hyundai i20, 3’’2 devant son équipier Craig Breen. Ils ont Jari-Matti Latvala et Teemu Suninen sur leurs talons aux sixième et septième places.

Latvala a eu de la chance de bien se tirer d’une large glissade dans Elsi, l’arrière de la Yaris du Finlandais étant passée au-dessus d’un fossé.

ES4-5 : Meeke contrôle ses rivaux

Kris Meeke le Britannique mène un passionnant Wales Rally GB après la boucle matinale du vendredi courue sous la pluie.

Le pilote Toyota n’est parvenu à remporter aucune des quatre spéciales boueuses et glissantes sur terre, mais des performances régulière lui permettent de garder 6’’0 d’avance sur Thierry Neuville alors que les concurrents ont pris la direction du parc d’assistance de Llandudno.

Les cinq premiers se tiennent en moins de dix secondes, mais Meeke a conservé son avantage en dépit d’un tête-à-queue dans Dyfnant, où il a manqué un point de freinage pour une épingle dans une portion boueuse qui a surpris également plusieurs de ses rivaux.

Neuville a grimpé de la quatrième à la deuxième place avec sa Hyundai i20 dans la spéciale d’Aberhirnant qui concluait la matinée, empêchant un top 3 de Toyota Gazoo Racing.

Un meilleur temps ex æquo de Jari-Matti Latvala dans Aberhirnant a promu le Finlandais à la troisième place au général, bien qu’il ait glissé dans un fossé de Dyfnant et se soit fait une grosse frayeur sans conséquence dans la spéciale suivante.

Il pointe à 0’’2 de Neuville et 0’’3 devant le leader du championnat, Ott Tänak, qui a cédé face au Belge peu après s’être emparé de la deuxième place en signant un deuxième scratch de suite dans Dyfnant.

L’Estonien a fait quelques changements de set-up sur sa Yaris au fil de la matinée et prévoyait d’apporter d’autres améliorations à l’assistance. Sébastien Ogier n’est qu’à 2’’3 derrière lui après avoir flirté avec un fossé dans Aberhirnant, le Français ayant aussi dû composer avec un pare-brise fendu sur sa Citroën C3.

Craig Breen était un dixième de seconde devant Latvala avant Aberhirnant mais la spéciale a été interrompue avant qu’il n’en ait pris le départ, des spectateurs refusant d’obéir aux instructions du personnel de sécurité. L’Irlandais se verra attribuer un temps forfaitaire qui lui permettra de rester dans la lutte pour les premières places.

Esapekka Lappi et Andreas Mikkelsen, sur une i20, viennent ensuite, Lappi s’étant senti plus à l’aise après avoir assoupli la suspension de sa C3. Ils devancent Teemu Suninen, qui est sorti du top 6 en envoyant sa Fiesta en dehors de la route dans Dyfnant et devant faire marche arrière pour repartir.

Elfyn Evans est de retour dans le top 10, ayant effectué des réparations sur une suspension endommagée de sa Fiesta après avoir heurté un talus. Le Gallois a été le plus rapide à égalité avec Latvala dans Aberhirnant, mais se retrouve à près de 45 secondes de Meeke.

ES6-7-8 : Ogier sonne la charge

Sébastien Ogier s’est lancé à la poursuite de Kris Meeke, leader du Wales Rally GB, vendredi après-midi pour réduire l’avance du Britannique à seulement 1’’5 à deux spéciales du terme de la première étape.

Le Français était cinquième à l’assistance de la mi-journée à Llandudno, après une matinée pluvieuse, mais le soleil faisant son apparition cet après-midi, il a haussé le rythme.

Il a remporté les seconds passages dans Elsi et Penmachno avec sa Citroën C3, avant de reprendre encore du temps au pilote de l’Ulster dans la courte Slate Mountain.

“Je suis content mais c’est plus difficile que ce matin. Le grip était plus élevé mais il y a quelques ornières et autre bosses, alors ce n’est pas facile. C’est plus cassant que je ne m’y attendais et on a eu quelques impacts, je ne suis donc pas complètement à l’aise”, a expliqué le Français.

Meeke s’est classé troisième dans Elsi et quatrième dans Penmachno avec sa Toyota Yaris.

La charge d’Ogier lui a permis de dépasser Thierry Neuville, désormais troisième à 4’’2 de la tête. Le Belge a subi une crevaison à l’arrière de sa Hyundai i20 dans Elsi, mais il y a malgré tout réalisé le deuxième temps avant de signer le chrono de référence dans Slate Mountain.

“Je ne peux pas vraiment attaquer. Je dois être très propre pour être rapide et dans ces conditions, il faut attaquer très fort. On essaie de trouver le grip qui nous manque, mais d’un autre côté, j’ai besoin de garder un peu de marge”, a expliqué Neuville.

Le leader du championnat, Ott Tänak, est quatrième sur sa Yaris, l’Estonien ayant été l’un des quelques pilotes à se plaindre d’un manque de visibilité – les pare-brise devant composer avec un mélange de boue et de soleil. Il est à 6’’9 de Meeke.

Jari-Matti Latvala est d’abord tombé de la troisième à la cinquième place après une crevaison à l’arrière gauche de sa Yaris. Mais le pire était à venir, le Finlandais heurtant le même talus qu’Elfyn Evans le matin et partant lourdement en tonneau, sa voiture se retrouvant sur le côté et contre un arbre.

Latvala et son copilote Miikka Anttila sont indemnes mais la spéciale a été interrompue par les organisateurs qui ont envoyé des équipes de sécurité sur place, et tous les concurrents à partir d’Evans se verront attribuer un temps forfaitaire dans cette spéciale.

L’autre Finlandais Esapekka Lappi a été pris en faute dans Elsi. Il a abandonné, alors qu’il était septième, après que sa Citroën C3 a plongé dans un fossé peu après le départ – et n’avait aucune chance de revenir sur la route.

Après ES10 : Tänak s’empare du commandement

Ott Tänak a pris la tête du Wales Rally GB aux dépens de son équipier Kris Meeke dans les ultimes kilomètres de la première étape, vendredi, après une lutte haletante par une météo imprévisible et typique de la Grande-Bretagne.

Le leader au Championnat du Monde FIA des Rallyes a dépassé son collègue de chez Toyota dans l’obscurité de la dernière spéciale d’Aberhirnant, pour compter 3’’4 d’avance à l’entame de l’étape marathon du samedi.

Meeke avait pris la tête après le lever de rideau de jeudi soir. Bien que n’ayant remporté aucune des neuf spéciales sur terre du jour au nord et au centre du Pays de Galles, le natif de l’Ulster a résisté à une ribambelle de challengers jusqu’à la dernière spéciale. Son seul souci fut un tête-à-queue après avoir loupé une épingle.

Le Britannique a cédé une autre position à Sébastien Ogier, plus proche rival de Tänak dans la passionnante lutte pour le titre mondial 2019, mais le trio se tient en 3’’6 seulement.

Tänak a été chanceux de rester en lice après un problème avec sa rampe de phares supplémentaire dans l’avant-dernière spéciale, dans laquelle le crépuscule laissait la place à l’obscurité.

“C’était assez stressant. Dans la précédente, on a perdu les phares et les câbles étaient endommagés, on a donc eu beaucoup de travail pour parcourir la liaison avant la dernière. Heureusement, on avait les phares cette fois”, a dit l’Estonien qui a remporté ces deux secteurs chronométrés.

Même si la queue de l’ouragan Lorenzo n’a pas donné lieu aux conditions météo extrêmes qui avaient été annoncées, une forte pluie a rendu les pistes en terre des monts de la Snowdonia très glissantes et l’adhérence est restée au plus bas toute la matinée.

Le soleil perçant les nuages l’après-midi, Ogier a haussé le rythme avec sa Citroën C3, remontant de la cinquième à la deuxième place derrière Tänak dans sa quête d’une cinquième victoire en six ans au Pays de Galles.

Thierry Neuville, le troisième homme de la course au titre, est quatrième sur sa Hyundai i20, à 4’’8 de Meeke. Le Belge n’a pas rencontré de problème majeur mais un choix mixte de pneus à l’assistance de la mi-journée lui a coûté de précieuses secondes cet après-midi.

Ses équipiers Andreas Mikkelsen et Craig Breen complètent le top 6 provisoire, à une demi-minute de la tête.

Au volant des trois Ford Fiesta, Teemu Suninen, Elfyn Evans et Pontus Tidemand occupent les septième, huitième et neuvième places. Suninen a perdu du temps dans un fossé tandis qu’Evans a concédé près de 45 secondes le matin en touchant un talus et endommageant la suspension arrière gauche de sa voiture.

Leader du WRC2 Pro, Jan Kopecký clôture le top 10 dont sont absents Jari-Matti Latvala et Esapekka Lappi après leurs sorties de route.

Latvala a occupé la troisième place avant d’envoyer sa Yaris dans un violent tonneau et ne repartira pas demain. Lappi a glissé dans un fossé et n’a pu ramener sa C3 sur la route.

Le Super Samedi qui arrive comprend près de la moitié de la distance chronométrée du rallye. Six spéciales au centre du Pays de Galles seront suivies d’un final le long de Colwyn Bay Promenade, sur les bords de la mer d’Irlande. La fiabilité sera la clé, sans aucune assistance entre le départ de Llandudno à 05h45 (06h45 heure française) et le retour au même endroit à 20h00 (21h00).

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less