Motorsport

Vignette Crit’Air : tout savoir sur la réglementation

Recherche

Par

2 septembre 2021 - 06:02
Vignette Crit’Air : tout savoir sur (...)

Certains véhicules sont de grands pollueurs en raison des gaz qu’ils émettent. Ils sont d’ailleurs interdits à circuler dans certaines zones réglementées. Si vous souhaitez rouler librement, il est donc très important que vous ayez votre vignette Crit’Air. Quelles sont les obligations en termes de vignette anti-pollution ? Pour quels véhicules ? Est-ce obligatoire ? Comment se l’a procurer ? Est-ce payant ? Faisons le point.

La vignette Crit’Air, de quoi s’agit-il ?

La vignette Crit’Air ou certificat qualité de l’air est un macaron ou un autocollant rond délivré par les autorités. Ce certificat doit être posé de façon bien visible sur les motos, les voitures et les véhicules légers. Il sert à indiquer, en fonction de la date d’immatriculation, leur norme euro, ou leur niveau de pollution.

Les autorités veillent à ce que tous les véhicules en aient un, surtout dans les villes concernées par la vignette Crit’Air qui sont très sensibles aux pics de pollution. Variant en fonction des véhicules, ce certificat permet de connaître approximativement les émissions de polluants atmosphériques d’un véhicule, afin de prendre les mesures adéquates. Cette vignette permet de différencier les véhicules les plus récents et propres, de ceux anciens et capables de polluer plus que la moyenne. Il faut nécessairement avoir cette vignette anti-pollution pour circuler librement :

  • lorsqu’il y a pic de pollution lors d’une circulation différenciée,
  • dans les zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m).

Un simulateur a même été conçu pour permettre de connaître la catégorie de vignette qu’il faut pour son véhicule. En se procurant cette vignette, il est possible de bénéficier de certains avantages, et de participer à l’amélioration de la qualité de l’air. Cependant, en cas d’infraction, des sanctions rigoureuses ont été établies, comme le paiement d’une amende.

Quelles sont les nouvelles réglementations en termes de vignette Crit’Air ?

Instaurée pour un meilleur environnement, la vignette anti-pollution fait parler d’elle. Depuis 2017, beaucoup de personnes l’utilisent afin de pouvoir circuler librement. Or, dernièrement, certaines mises à jour ont été apportées à la vignette Crit’Air. Ces nouvelles réglementations concernent notamment les catégories de véhicules qui doivent avoir un certificat qualité de l’air, et les villes concernées par ce certificat.

Quelles sont les villes concernées ?

Cette vignette favorisant les véhicules les moins polluants n’est pas obligatoire dans toutes les villes de la France. Avant les nouvelles réglementations, ce certificat qualité de l’air n’était obligatoire que dans certaines villes telles que Paris, Grand Paris, Lyon et Grenoble.

Néanmoins, en 2021, de nouvelles villes ont été ajoutées pour instaurer de nouvelles zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m). On compte aujourd’hui sept nouvelles villes qui sont : Aix-Marseille, Nice, Rouen, Toulon, Strasbourg, Toulouse et Montpellier. Dans ces villes, la circulation des véhicules polluants est donc limitée, car elles ne respectent pas régulièrement les valeurs limites pour une bonne qualité de l’air.

Quelles sont les catégories de véhicules indexés ?

Tout comme les villes concernées par la vignette Crit’Air, seuls quelques véhicules n’étaient pas tenus d’avoir la vignette. Avant 2021, que ce soient les véhicules Crit’Air 5 ou ceux non classés, y compris même les deux-roues étaient concernés. Cependant, les véhicules de collection, les engins agricoles, les engins de chantier, les véhicules d’urgence et certains véhicules de transports de marchandises faisaient exception.

Toutefois, avec les nouvelles réglementations en 2021, les véhicules à la vignette de couleur bordeaux, c’est-à-dire les véhicules Crit’Air 4, ne sont plus habilités à rouler, non seulement dans Paris, mais également dans le périmètre de l’autoroute A86. Il s’agit notamment des motos qui datent d’avant juillet 2004, des diesels fabriqués avant l’année 2006 et les véhicules de norme Euro 3. Avec cette vignette, la qualité de l’air sera sans doute améliorée, et la lutte contre la pollution fera un grand pas.

Quelles sont les obligations des conducteurs ?

La vignette Crit’Air est considérée dans plusieurs villes et notamment les grandes villes comme obligatoire. Son affichage par exemple est exigé pour tous les véhicules à moteur. La vignette anti-pollution doit être affichée de sorte à être facilement visible à titre de contrôle même en l’absence du conducteur de la voiture, ou si cette dernière est garée. Elle peut être apposée sur le pare-brise ou placée dans une pochette. Depuis 2017, les automobiles, les deux roues utilitaires de 3,5 tonnes, sont assujetties à une amende lorsque :

  • le véhicule non autorisé se déplace dans une zone interdite,
  • le véhicule se déplace sans vignette dans une zone qui l’exige.

Le montant de l’amende est réduit en cas de paiement immédiat, mais augmenté si le paiement est tardif. Pour les poids lourds et les cars, la sanction en l’absence de vignette ou pour le non-respect des règles antipollution est plus élevée. Le délai de paiement de l’amende est compris entre 45 et 60 jours.

Comment se procurer la vignette Crit’Air de son véhicule ?

Afin d’obtenir sa vignette Crit’Air, il est recommandé de se rendre sur le site officiel de vignette pollution. Le conducteur devra disposer du certificat d’immatriculation ou de la carte grise du véhicule. Il faut notifier que la pièce doit être à jour pour pouvoir poursuivre la procédure d’obtention de la vignette.

De simples étapes sont à suivre pour avoir la vignette avec cette plateforme. Il faut en premier lieu compléter le formulaire puis payer en ligne une somme modique. En quelques heures, la demande d’obtention de la vignette sera ensuite traitée puis un code sera envoyé au propriétaire par mail.

Quand la demande est approuvée, un justificatif provisoire est envoyé automatiquement toujours par mail au propriétaire. Ce justificatif provisoire protège le propriétaire de la voiture contre les amendes pendant la durée de traitement qui dure entre 7 et 30 jours. Après le traitement de la demande, la vignette antipollution est prête et sera envoyée à l’adresse indiquée sur la carte grise. Il existe un service multilingue pour les voitures immatriculées à l’extérieur.

Combien coûte une vignette Crit’Air et quelle est sa durée de validité ?

Dès l’instant où le véhicule subit l’évaluation de classification environnementale, un certificat de qualité de l’air est délivré. Cette classification ne changera jamais tout au long de la vie de la voiture. En d’autres termes, la vignette anti-pollution du véhicule restera valable aussi longtemps qu’elle sera visible. C’est pour cette raison que le matériau utilisé dans la conception de cette vignette a été sélectionné parmi de nombreux autres pour sa résistance au temps. De la même manière, l’encre utilisée pour l’inscription des informations de classification environnementale de la voiture est tout aussi résistante.

Combien coûte la vignette anti-pollution ?

La demande d’une vignette en ligne coûte 59,90€. Il est possible que des frais s’ajoutent. Cependant, le propriétaire de la voiture peut entrer directement en contact avec le Ministère de la Transition écologique et solidaire afin d’effectuer les démarches sans dépenses supplémentaires. En cas de non-réception de la vignette après la durée d’attente, une nouvelle commande est passée. Cette dernière est cette fois-ci gratuite pour recevoir la vignette Crit’Air.

Comment apposer la vignette anti-pollution sur la voiture ?

Bien que la vignette Crit’Air soit un petit document, savoir comment la coller est indispensable. Auquel cas, vous risquez le paiement d’une amende. Pour apposer de manière correcte la vignette Crit’Air, il faut en premier lieu nettoyer correctement la zone en bas au côté droit du pare-brise à l’intérieur. La partie nettoyée doit bien sécher pour éviter d’abîmer la vignette trop vite après l’avoir collée.

Il faut ensuite décoller l’ensemble depuis l’arrière du document et coller la vignette à l’intérieur sur la zone nettoyée. Si la vignette n’est pas visible de l’extérieur, vous risquez une amende. Une fois que la vignette est collée, n’essayez surtout pas de la repositionner, autrement la vignette pourrait se déchirer.

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less