Motorsport

Vergne remporte l’E-Prix de Sanya, son premier de l’année

Rowland termine deuxième devant Felix da Costa

Recherche

Par A. Combralier

23 mars 2019 - 09:20
Vergne remporte l'E-Prix de Sanya, (...)

Après une procédure de départ particulièrement longue, les pilotes s’élancent et le premier virage passe sans encombre pour tout le monde. En revanche, Felipe Nasr est à l’arrêt à cause d’un problème apparent, et le Full course yelow est déclenché. Nasr repart et va rejoindre le peloton, mais sa voiture semble avoir un problème.

Dans le top 10, Edoardo Mortara a gagné trois places et se place huitième, tandis que le grand perdant du départ est Sam Bird. Qualifié à une lointaine 16e place, le Britannique arrête sa Virgin en bord de piste ! C’est le premier tournant de cette course.

Le poleman, Oliver Rowland, est toujours en tête devant Jean Eric Vergne et Antonio Felix da Costa. Daniel Abt et Alexander Sims complètent toujours le top 5 devant André Lotterer, Lucas di Grassi et Jérôme d’Ambrosio qui a dépassé Mortara. Robin Frijns, avec la seule Virgin rescapée après l’arrêt de Bird, est dixième.

Felipe Nasr abandonne à son tour et Stoffel Vandoorne est également à l’arrêt dans les stands, apparemment après un accrochage avec Bird. Devant, Vergne met toujours la pression sur Rowland et se voit lui-même sous la pression de Felix da Costa.

Respectivement 17e et 19e, Nelson Piquet et Sébastien Buemi enclenchent l’Attack Mode en premier et le dernier cité dépasse Gary Paffett. Devant,Rowland commet une nouvelle erreur et retient difficilement Vergne.

Buemi continue sa remontée grâce à l’Attack Mode et passe les Jaguar de Piquet et Mitch Evans. Felipe Massa l’active à son tour et perd une place face à Jose Maria Lopez et la reprend dans la foulée. Buemi dépasse Oliver Turvey et Tom Dillmann.

Di Grassi veut activer l’Attack Mode mais se rate et se retrouve sous la menace de Frijns ! Jérôme d’Ambrosio active le sien depuis la dixième place. Perturbé par un papier accroché à sa voiture vers le cockpit, Mitch Evans a percuté Tom Dillmann qui perd plusieurs places.

Lopez s’arrête en piste à cause d’un problème et Wehrlein active son Attack Mode mais perd une place au profit de Massa en le faisant. Les six pilotes du groupe de tête n’ont toujours pas enclenché leur Attack Mode, tandis que Di Grassi tente de nouveau de l’activer mais se rate encore une fois ! Le Brésilien part trop loin à l’extérieur dans la zone. Il y parvient au tour suivant.

Robin Frijns, qui a déjà activé une fois l’Attack Mode, a recollé au groupe de tête après avoir dépassé Di Grassi. Dans le groupe, seul Alexander Sims semble consommer plus d’énergie que ses rivaux.

Vergne attaque Rowland et prend la tête de la course ! Le Britannique se fait également attaquer par Felix da Costa qui le touche mais ne passe pas. Derrière, Abt se fait attaquer par Sims.

Vergne déclenche l’Attack Mode et réussit à conserver la tête de course et Sims se fait pousser dans le mur par Lotterer. Le Britannique abandonne quelques virages plus tard, en même temps que Nelson Piquet. La BMW est immobilisée au milieu de la ligne droite mais seul un drapeau jaune est déclenché, avant que la Safety Car n’intervienne. On peut une nouvelle fois s’étonner du temps que les commissaires ont mis à envoyer la voiture de sécurité en piste.

Frijns et Mortara activent leur Attack Mode au début de la période de Safety Car, mais cela semble être une erreur puisque les commissaires mettent du temps à dégager la BMW de Sims. Vergne reçoit l’ordre d’enclencher son deuxième Attack Mode mais ne le fait pas, contrairement à Rowland, Da Costa, Abt et Lotterer.

Frijns et Mortara ont passé 4 minutes avec l’Attack Mode sous Safety Car et la voiture de Sims n’a toujours pas bougé au moment où leur surplus de puissance se termine ! Au bout de 5 minutes, le drapeau rouge est finalement brandi pour évacuer la BMW.

Il ne reste que 12 minutes + 1 tour quand les pilotes reprennent la piste. Immédiatement, Vergne, Rowland, Felix Da Costa, Abt, Lotterer, Di Grassi, d’Ambrosio, Buemi et Wehrlein activent l’Attack Mode, avant même le drapeau vert !

La course est relancée, et Frijns et Mortara sont les seuls à ne pas avoir activé leur Attack Mode, ce qui les met sous pression. Di Grassi attaque Frijns qui ne peut que difficilement contenir son rival. Di Grassi passe mais le temps perdu derrière Frijns a permis à Mortara et au peloton derrière de recoller !

Mitch Evans s’empare du meilleur tour en course depuis la 13e place. Vergne est sous enquête pour ne pas avoir respecté la procédure de Safety Car, sa relance ayant été un peu tardive. Le Français est passé au ralenti sous l’agitation du drapeau vert, et peut-être que c’est sur cela que se penche actuellement la direction de course.

Lotterer passe Abt en s’appuyant sur l’Audi. Rowland attaque Vergne mais on lui explique à la radio que le Français est sous enquête. Derrière, Buemi prend la neuvième place à Mortara alors qu’il partait dernier, quelle course du Suisse !

Nissan e.dams donne l’ordre à Rowland de sécuriser le résultat et de ne pas tout tenter pour aller passer Vergne. Le spectre de la pénalité pour le leader encourage son poursuivant à jouer la prudence.

Lotterer est sous deux enquêtes pour l’accrochage avec Sims, qui a provoqué l’abandon de ce dernier, mais aussi pour avoir percuté Abt dans l’épingle peu après la relance. On se dirige en tous cas vers une possible modification du résultat après la course, comme c’était le cas à Hong Kong.

Buemi est sous enquête pour avoir percuté Mortara afin de le passer pour le gain de la huitième place.

Gros accrochage à l’épingle ! Buemi semble avoir percuté Frijns qui n’a pas pu freiner et est allé harponner Di Grassi ! La course va se terminer sous Full Course Yellow, avec les voitures limitées à 50 km/h.

Jean-Eric Vergne s’impose et ne reçoit pas de pénalité, c’est donc une victoire confirmée ! Rowland termine deuxième devant Felix da Costa, qui va prendre la tête du championnat. Lotterer est quatrième mais sous deux enquêtes, Abt est cinquième devant Buemi qui lui aussi fait l’objet d’enquêtes.

C’est le sixième vainqueur en autant de courses et le championnat continue d’être serré avec l’abandon de Bird, désormais ancien leader.

Mise à jour 14h47 : Sébastien Buemi et Edoardo Mortara ont été pénalisés, ce qui permet à Jérôme d’Ambrosio, Pascal Wehrlein et Felipe Massa de gagner une place.

Formula E

expand_less