Motorsport

Toyota et Alonso vainqueurs à Sebring

Bonne reprise de la saison pour les Japonais

Recherche

Par Olivier Ferret

16 mars 2019 - 18:49
Toyota et Alonso vainqueurs à Sebring

La Toyota TS050 HYBRID n°8 de Toyota Gazoo Racing (LMP1) s’est imposée aux 1000 Miles de Sebring, 6ième manche de la Super Saison 2018-2019 du Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC), à l’issue d’une course qui s’est achevée peu avant minuit le vendredi 15 mars dans des conditions météo très difficiles.

Fernando Alonso, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima se sont adjugés leur troisième victoire de la saison, qui leur permet d’augmenter leur avance dans la course au titre de Champion du Monde.

Partie de la pole position, la Toyota n°8 a mené l’intégralité de la course et seule une excursion hors piste de Buemi, alors qu’il tentait de doubler le prototype LMP1 de DragonSpeed en difficulté, a failli compromettre leur marche vers la victoire.

C’est à la quatrième heure que la course a basculé, lorsque José Maria Lopez a subi un contact avec l’Aston Martin de TF Sport pilotée par Jonny Adam. Les dégâts qui en ont résulté font perdre plus d’un tour à la Toyota n°7, tout en assurant aux compagnons d’écurie de Lopez une voie royale jusqu’au drapeau à damier.

Aux côtés de Lopez, Kamui Kobayashi et Mike Conway montent sur la deuxième marche du podium mais accusent désormais 15 points de retard au classement général.

Un gros bouleversement s’est produit dans les 25 dernières minutes lorsqu’une averse s’abat sur le circuit, renvoyant les équipes en piste avec des pneus pluie pour des derniers tours sous haute tension.

La sortie de piste de Loïc Duval avec l’ORECA de l’équipe TDS Racing dans les 10 dernières minutes des 8 heures de course, entraine l’intervention de la Safety Car, qui se retire juste avant la présentation du drapeau à damier.

A Sebring, la troisième place revient à l’équipage de la BR Engineering n°11 : l’ancien Champion du Monde WEC Brendon Hartley, Mikhail Aleshin et Vitaly Petrov.

Pendant la dernière heure, le trio a tiré parti des difficultés de la Rebellion n°3 et de ses pilotes Gustavo Menezes, Nathanaël Berthon et Thomas Laurent, pour offrir un deuxième podium consécutif à l’écurie russe SMP Racing.

En LMP2, le trio nouvellement constitué de David Heinemeier Hansson, Jordan King et Will Stevens a dominé la catégorie avec une nette victoire de l’ORECA 07-Gibson n°37 de Jackie Chan DC Racing.

Le trio prenait son premier départ en tant qu’équipage et a pris la tête dès le deuxième tour pour ne plus la quitter. Ce succès est aussi le tout premier de David Heinemeier Hansson en LMP2, et marque aussi la victoire de Jordan King pour sa toute première course d’endurance.

Nicolas Lapierre, Pierre Thiriet et André Negrao terminent deuxièmes, ce qui leur permet de prendre la tête du classement général provisoire du Trophée Endurance FIA LMP2.

Ils supplantent les anciens leaders Ho-Pin Tung, Stéphane Richelmi et Gabriel Aubry (ORECA Jackie Chan DC Racing n°38), qui ont vu leurs chances compromises dès le début de la course par un problème électrique.

L’équipe américaine DragonSpeed s’adjuge la troisième marche du podium. Anthony Davidson, Pastor Maldonado et Robert Gonzalez ont fait une superbe remontée après un incident survenu pendant la troisième heure, qui avait obligé l’équipe à remplacer l’aileron et la carrosserie arrière.

Pour les résultats provisoires, cliquez ICI. Ils restent provisoires jusqu’à ce que les vérifications d’après-course soient achevées.

La prochaine manche sera les 6 Heures de Spa-Francorchamps en Belgique le samedi 4 mai.

Source : FIA WEC

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less