Motorsport

Tänak se rapproche du titre en s’imposant au Wales Rally GB

Neuville a mené sa Hyundai à la 2e place en Grande-Bretagne

Recherche

Par www.wrc.com

6 octobre 2019 - 19:06
Tänak se rapproche du titre en (...)

Ott Tänak a décroché une victoire durement acquise au Wales Rally GB pour se mettre à portée de tir d’un premier titre en Championnat du Monde FIA des Rallyes.

Vainqueur pour la cinquième fois sur les sept dernières manches, Ott Tänak (Toyota Yaris WRC) s’est également offert un maximum de points bonus dans la Wolf Power Stage. Une victoire lors du prochain rendez-vous en Espagne fin octobre lui assurerait le titre.

Son succès pour 10’’9 n’a toutefois pas été facile à obtenir. Les routes boueuses en forêt du nord et du centre du Pays de Galles l’ont obligé à être à son meilleur niveau pour contenir ses deux adversaires dans la course au titre, Thierry Neuville (Hyundai i20 WRC) et Sébastien Ogier (Citroën C3 WRC).

Les deux sont restés tout près de l’Estonien après qu’il a délogé son équipier Kris Meeke (Toyota Yaris WRC) des commandes vendredi soir, mais le leader les a tenus en respect tout en aidant Toyota Gazoo Racing à revenir à seulement huit points de Hyundai Motorsport au Championnat Constructeurs.

« Cela a été un long week-end, avec de longues journées, de courtes nuits et beaucoup de pression », a concédé Ott Tänak. « Je crois que l’écart n’a jamais été supérieur à dix secondes et j’ai été à la limite dans chaque spéciale. Ce rallye était difficile et cela fait du bien sur le coup. Nous avons encore deux rallyes devant nous et nous avons vu tellement de rebondissements dans le passé que nous nous devons de rester concentrés. »

Thierry Neuville, qui n’a plus gagné depuis avril, s’est imposé comme le plus proche rival d’Ott Tänak. Sur un rallye où les écarts sont restés faibles en dépit des conditions piégeuses, le Belge n’a toutefois rien pu faire dans les quatre dernières spéciales tracées autour de Llandudno dimanche.

Sébastien Ogier a complété le podium, 12’’9 plus loin. Les espoirs du Français de remporter un septième titre consécutif s’amenuisent puisqu’il compte désormais vingt-huit points de retard sur Ott Tänak alors qu’il en reste soixante en jeu. De son côté, Thierry Neuville pointe à quarante-et-une unités du leader.

Leader vendredi, Kris Meeke n’a pu conserver le même rythme tout le week-end. Le Britannique s’est classé quatrième, à 11’’8 de Sébastien Ogier, et avec une avance similaire sur Elfyn Evans (Ford Fiesta WRC), vainqueur de son duel l’opposant à Andreas Mikkelsen (Hyundai i20 WRC).

Le Gallois a poursuibi le Norvégien dimanche matin après avoir endommagé une suspension en partant au large dans un virage rapide vendredi. Victorieux sur ses terres en 2017, l’enfant du pays est parvenu à reprendre l’avantage pour 9’’6.

Son équipier Teemu Suninen (Ford Fiesta WRC) n’a pu repartir après avoir abîmé sa voiture dans une sortie de route la veille. Le troisième pilote M-Sport, Pontus Tidemand (Ford Fiesta WRC), héritait alors de la septième place devant Craig Breen (Hyundai i20 WRC), auteur d’un spectaculaire tonneau samedi.

Kalle Rovanperä (Skoda Fabia R5 Evo) s’est classé neuvième tout en s’assurant du titre dans la catégorie WRC 2 Pro. Champion du Monde 2003 et quadruple vainqueur du Rally GB, Petter Solberg (Volkswagen Polo GTI R5) complète le top dix avec une victoire pleine d’émotion en WRC 2 pour son dernier rallye professionnel.

Le Championnat du Monde FIA des Rallyes se rendra à Salou (Espagne) à la fin du mois pour l’avant-dernière manche de la saison. Seul rallye du calendrier disputé sur surface mixte, le RallyRACC Catalunya - Rally de España se déroulera du 24 au 27 octobre.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less