Motorsport

Tänak devient le champion du monde WRC 2019

La victoire n’a pas suffi à Neuville pour rester dans la course au titre

Recherche

Par www.wrc.com

27 octobre 2019 - 16:57
Tänak devient le champion du monde (...)

Ott Tänak est devenu le premier Estonien à remporter le Championnat du Monde FIA des Rallyes à l’issue d’un final intense au RallyRACC Catalunya - Rally de España, dimanche après-midi.

Il s’est emparé de la deuxième place après la Wolf Power Stage concluant le rallye pour s’assurer la couronne à une manche de la fin de saison, mettant fin à une domination française de 15 années exercée par les plus titrés de la discipline, les deux Sébastien Loeb et Ogier successivement.

Il s’agit du premier titre pilotes de Toyota depuis celui de Didier Auriol en 1994, qui fait suite à la victoire obtenue l’année dernière au championnat constructeurs.

Tänak a pris le départ de la dernière spéciale sur asphalte depuis la troisième place. Il devait finir pas plus d’une position derrière le leader du rallye, Thierry Neuville, dans ce dernier secteur chronométré rapportant des points de bonus, pour empêcher le Belge d’être encore dans la course au titre en Australie le mois prochain.

Il n’a pas eu besoin de ces points de bonus, dérobant la deuxième place au héros local Dani Sordo avec sa Yaris avant de célébrer dignement son triomphe au milieu des fans estoniens. Il a terminé 17’’2 derrière Neuville et 0’’4 devant l’autre Hyundai i20 de Sordo.

Tänak a affiché un calme olympien tout au long de l’unique rendez-vous mixte (terre/asphalte) du championnat, mais il a révélé plus tard le stress qui avait été le sien.

“Dire la pression que j’ai ressentie ce week-end est difficile, c’était d’un autre niveau. Gérer tout cela et m’en sortir a été l’objectif de ma vie. Quand on est sur le point d’y arriver, on ne peut imaginer ce que c’est”, a réagi Tänak.

“Je ne voulais prendre aucun risque mais ma mère m’a dit hier soir que si je veux quelques chose, je dois faire en sorte que ça arrive. J’ai donc fait en sorte que ça arrive.”

Neuville a pris la tête le samedi matin, lui qui voulait conserver ses espoirs de titre. Sa troisième victoire de la saison, alliée au podium de Sordo, permet à Hyundai Motorsport de porter son avance au championnat constructeurs à 18 points sur Toyota Gazoo Racing.

Comme le samedi, Loeb a peiné pour trouver le rythme avec la troisième i20 sur les routes goudronnées et fluides autour de Taragonne. Le Français a perdu sa place sur le podium et fini quatrième à 36’’3 de Sordo.

Jari-Matti Latvala a empoché de précieux points pour Toyota avec la cinquième place, le Finlandais devançant Elfyn Evans et sa Ford Fiesta de 14 secondes. Teemu Suninen vient ensuite, sur une voiture identique, malgré un tête-à-queue dans la dernière spéciale.

Le champion sortant Ogier est remonté à la huitième place, sur la seule Citroën C3 à l’arrivée, après que des problèmes de direction assistée ont ruiné dès vendredi ses chances de coiffer une septième couronne. Le vainqueur en WRC 2 Pro et celui du WRC 2, Éric Camilli, complètent le top 10 final.

La saison se conclura sur la terre du Kennards Hire Rally Australia, basé à Coffs Harbour en Nouvelle-Galles du Sud, du 14 au 17 novembre.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less