Motorsport

Styrie, Course 1 : Tsunoda domine mais Shwartzman l’emporte

Un problème aux stands a coûté la victoire au Japonais

Recherche

Par Camille Komaël

11 juillet 2020 - 19:35
Styrie, Course 1 : Tsunoda domine (...)

En raison de la pluie et de la séance de qualifications de la F1 décalée, le départ de la course de F2 est lui aussi retardé. La course n’a même pas commencé qu’on enregistre le premier abandon : le pourtant très expérimenté Artem Markelov sort dans le tour de mise en grille et coince sa HWA dans les graviers. La pluie tombe toujours sur la grille de départ, alors que la piste est déjà trempée, par conséquent le départ se fait sous le régime de la voiture de sécurité.

La visibilité n’est pas bonne, notamment dans la ligne droite des stands, du coup la voiture de sécurité reste en piste pour de multiples tours de formation. Pendant ce temps, Shwartzman semble s’être perdu en piste : il doit se trouver sixième mais est en queue de peloton. Heureusement, tous ces tours de formation lui permettent de reprendre sa position. Peu de temps après, c’est Ticktum qui rencontre des problèmes sur sa DAMS qui s’est mise en mode sécurité.

Mais tout cela n’a au final aucune importance, puisque le drapeau rouge est sorti en raison des conditions de piste. La pluie ne faiblit pas, et la direction de course tarde à prendre une décision. Après plusieurs sorties de la voiture de sécurité, il est finalement décidé à 18h25 de reprendre la course - réduite à 36 tours - derrière la voiture de sécurité.

Dix minutes plus tard, les 21 monoplaces s’élancent donc derrière la Mercedes de Bernd Mayländer. La pluie a maintenant faibli mais la piste est toujours très mouillée et les pilotes effectuent quatre tours derrière la voiture de sécurité avant de pouvoir réellement commencer la course.

Ghiotto se fait doubler par Aitken au premier virage alors que Tsunoda et Zhou prennent déjà le large. Ghiotto sort trop large au dernier virage et se fait dépasser par Shwartzman, avant de réussir à reprendre le meilleur sur le Russe au premier virage. Lundgaard enchaîne les dépassements, parti 8è, le voilà déjà cinquième, et auteur du meilleur tour en course, avant qu’Ilott - troisième - ne lui prenne.

Louis Delétraz s’arrête aux stands au dixième tour mais rencontre un problème, cale, et perd par conséquent énormément de temps. Ghiotto et Shwartzman se livrent une belle bagarre, et finalement le Russe prend l’avantage sur l’Italien. Lundgaard réalise ensuite un magnifique dépassement sur Aitken, avant que le Britannique rentre aux stands changer de pneus, imité par Ghiotto.

Sean Gelael nous offre une excursion dans les graviers alors qu’on approche la mi-course. Lorsque l’épatant Lundgaard s’arrête aux stands, il y a un petit souci et le Danois perd malheureusement du temps et des places. Il s’attelle de suite à sa remontée en dépassant Aitken. En tête, Tsunoda ne s’est toujours pas arrêté et son équipe le panneaute afin qu’il rentre changer de pneus, Zhou réalisant le meilleur tour en course et se rapprochant virtuellement très près du Japonais. Mais Tsunoda ne semble pas voir les indications de son équipe et continue en piste.

A dix tours du drapeau à damiers, Tsunoda s’arrête aux stands mais il y a un problème avec le pistolet du pneu avant gauche. Le Japonais perd gros : Zhou et Shwartzman le doublent. Quelques instants plus tard, Shwartzman réussit à dépasser Zhou et s’empare de la tête de la course. Mais avec ses pneus neufs, Tsunoda est bien plus rapide : il remonte rapidement sur Zhou et le dépasse sans difficulté.

Il reste cinq tours à parcourir et Lundgaard commet une erreur, file dans les graviers et voit Mick Schumacher le doubler, tandis qu’il doit à présent lutter avec son coéquipier Marcus Armstrong. Devant, Tsunoda tourne plus vite que le leader Shwartzman et se rapproche de lui à chaque tour, mais il ne parvient pas à trouver l’ouverture. Zhou est en grande difficulté avec ses pneus et voit Ilott se rapprocher... lui-même sous la menace de Mick Schumacher. Finalement, Schumacher réussit à doubler Ilott mais butte sur Zhou dans le dernier tour.

Robert Shwartzman remporte donc sa toute première victoire en F2, juste devant Tsunoda, qui aurait certainement mérité mieux sans un problème à son arrêt aux stands. Zhou monte sur la troisième marche du podium tandis que Mick Schumacher termine quatrième et Callum Ilott cinquième. Lundgaard est sixième devant son coéquipier de chez ART, Marcus Armstrong. Huitième, Dan Ticktum s’élancera en pole demain. Les derniers points reviennent à Aitken et Gelael.

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less