Motorsport

Simon Pagenaud remporte les 500 Miles d’Indianapolis !

Il bat Alexander Rossi au terme d’un gros duel

Recherche

Par Emmanuel Touzot

26 mai 2019 - 22:03
Simon Pagenaud remporte les 500 (...)

Malgré les menaces de pluie, c’est sans risque d’averse à court terme que la 103e édition des 500 Miles d’Indianapolis était lancée. Simon Pagenaud, poleman, prenait immédiatement de l’avance pour se détacher en tête, mais la première neutralisation ne tardait pas à arriver.

Colton Herta était victime d’un problème mécanique et abandonnait au sixième tour, proposant une première neutralisation. Décidément malchanceux, le vainqueur du Grand Prix d’Austin était victime d’un problème de boîte de vitesses.

La première salve d’arrêts arrivait après le 30e tour et Pagenaud laissait la tête à Will Power. Dans les stands, Helio Castroneves percutait James Davison, mais aucun blessé n’était à déplorer malgré une roue en perdition. Le pilote Penske écopait d’une drive-through.

Power a également percuté un mécanicien lors de son deuxième arrêt, mais il a simplement été renvoyé à l’arrière du peloton, alors que celui-ci était neutralisé suite à l’accident de Kyle Kaiser. La petite équipe Juncos, qui avait miraculeusement qualifié une voiture toute blanche après le retrait de son sponsor, voyait l’aventure s’arrêter là.

Les problèmes dans la voie des stands n’étaient pas terminés puisque Jordan King percutait un mécanicien et le blessait aux jambes. Alexander Rossi revenait alors sur Pagenaud et les deux hommes luttaient jusqu’à la salve d’arrêts suivante.

Pagenaud effectuait un arrêt parfait, ce qui n’était pas du tout le cas de Rossi, victime d’un problème d’arrivée d’essence, qui lui faisait perdre une grosse dizaine de secondes, mais il ressortait tout de même cinquième. Dans le même temps, Marcus Ericsson perdait le contrôle de sa voiture à l’entrée des stands et allait taper le muret dans la voie des stands, abîmant le museau de sa monoplace.

Après une très longue neutralisation, la course était relancée au 149e tour avec Pagenaud en tête devant Ed Carpenter, Josef Newgarden, Sébastien Bourdais et Rossi. Le rythme augmentait nettement aux 3/4 de la course !

Newgarden prenait la deuxième place derrière Pagenaud et Penske menait avec deux voitures, devant Carpenter et Bourdais, tandis que Conor Daly rentrait dans le top 5.

Newgarden prenait la tête mais Pagenaud ne se laissait pas décrocher et restait dans le sillage de son coéquipier. Derrière, Rossi ne parvenait pas à se défaire d’Oriol Servia, pourtant à un tour, et commençait à s’impatienter.

Pagenaud laissait passer Rossi pour la tête à 25 tours de l’arrivée avant un gros crash dans lequel étaient impliqués Sébastien Bourdais, Graham Rahal, Zach Veach, Charlie Kimball et Felix Rosenqvist. Le drapeau rouge était brandi pour pouvoir remettre la piste en état et ne pas décompter trop de tours.

La course était relancée à 13 tours du but et Pagenaud prenait l’avantage sur Rossi mais voyait l’Américain le repasser dans le tour suivant, alors que Newgarden, Sato et Carpenter étaient juste derrière !

De nouveau, le Français reprenait la tête à 11 tours de l’arrivée ! Mais de nouveau, dans la ligne droite suivante, Rossi attaquait, mais Pagenaud fermait la porte et gardait la main à 10 tours du but.

Sato prenait la troisième place à Newgarden et se retrouvait dans le sillage de Rossi. Les deux hommes, respectivement vainqueurs des éditions 2017 et 2016, étaient désormais derrière Pagenaud.

Rossi attaquait de nouveau mais Pagenaud parvenait à garder la main une nouvelle fois, la Penske étant vraiment très rapide dans la ligne droite. A l’issue du 193e tour, Rossi ne parvenait pas à attaquer Pagenaud et Sato restait à une demi-seconde du Français, toujours au troisième rang. Les trois pilotes semblaient alors être les favoris pour la victoire.

Derrière, la lutte faisait rage pour la cinquième place entre Power et Carpenter, mais c’est en tête que la lutte était féroce ! Pagenaud continuait à mener devant un Rossi ne prenant pas plus de trois dixièmes de retard.

Rossi passait finalement à l’entame du 198e tour et prenait la tête de la course et augmentait le rythme. Il prenait une demi-seconde d’avance sur le Français mais ce dernier, pourtant menacé par Sato, revenait dans le sillage de la monoplace Andretti.

Il restait deux tours et Rossi gardait le contrôle, mais Pagenaud prenait la tête à l’entame du dernier tour ! Rossi était attaqué par Sato sous le drapeau blanc du dernier tour, mais l’Américain revenait près du Français !

Pagenaud sortait du dernier virage en tête avec Rossi dans son sillage, et c’est la victoire pour le Français ! Une lutte exceptionnelle qui offrait le succès à Simon Pagenaud, qui transformait sa pole position en victoire sur la course la plus prestigieuse aux Etats-Unis, une des plus prestigieuses au monde !

Alexander Rossi et Takuma Sato complètent un podium toutefois anecdotique à l’Indy 500.

Indycar

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less