Motorsport

Rowland gagne sans concurrence le cinquième E-Prix de Berlin

Premier podium pour Rast qui est sous enquête

Recherche

Par Emmanuel Touzot

12 août 2020 - 20:01
Rowland gagne sans concurrence le (...)

Oliver Rowland a remporté le cinquième E-Prix de Berlin, avant-dernière manche du championnat 2019/2020 de Formule E. Le poleman a mené une course parfaite pour aller s’imposer devant Robin Frijns.

Les qualifications ont vu un quiproquo coûter cher aux pilotes DS Techeetah ainsi qu’à Lucas di Grassi et Sébastien Buemi, qui n’ont pas réussi à faire un tour après s’être gênés. C’est l’équipier de ce dernier, Oliver Rowland, qui a signé la pole position.

Au départ, Rowland a gardé la tête de la course devant Robin Frijns et Neel Jani, tandis qu’à l’arrière du peloton, un incident a notamment impliqué Nyck de Vries et Sam Bird. Au deuxième tour, c’est Maximilian Günther qui a eu un problème et a dû mettre pied à terre.

Bird a ensuite été lui aussi contraint de rentrer aux stands, tandis que devant, André Lotterer dépassait Alex Lynn pour le gain de la quatrième place. Mais devant, Rowland et Frijns prenaient de l’avance et disposaient, après 10 minutes de course, de trois secondes d’avance sur les pilotes Porsche.

Jean-Eric Vergne était placé sous enquête pour avoir trop utilisé d’énergie, ce qui pourrait mener à une disqualification si le problème était avéré. Le Français était remonté au 19e rang après dix minutes, tandis que son équipier, Antonio Félix da Costa, était 15e.

Jani a activé son Attack Mode en premier dans le trio de tête, avant que Frijns ne suive au tour suivant. Rowland, qui voyait Frijns lui reprendre du temps après cette activation, en a fait de même. Lors de cette manœuvre, le Britannique a gardé de peu la tête de course, permettant aux Porsche de remonter.

Vergne était finalement pénalisé d’un drive through et en piste, di Grassi et Félix da Costa se sont accrochés après que le pilote Audi s’est rabattu sur la DS Techeetah au point de corde. Une enquête était lancée pour l’accrochage dans les secondes suivantes.

Par la suite, Jani perdait du temps en activant de manière anticipée son Attack Mode, et voyait Lotterer et Rast le dépasser, ainsi que Lynn, mais ce dernier était repris rapidement par Jani.

A 20 minutes du terme de la course, Rowland menait toujours devant Frijns qui était sous la menace de Lotterer, mais ce dernier perdait une place au profit de René Rast lors de l’activation de son dernier Attack Mode.

Aucune sanction n’était prononcée dans l’incident entre di Grassi et Félix da Costa, tandis que Lotterer repassait Rast après l’activation du mode attaque du pilote Audi, alors que derrière, Buemi poursuivait une remontée impressionnante et se retrouvait à la porte des points, deux places devant Félix da Costa.

Malgré son accrochage au départ, de Vries était remonté au 14e rang et possédait le meilleur tour en course. La bataille pour la troisième place faisait rage entre Rast et Lotterer, mais c’est ce dernier qui prenait l’avantage.

Finalement, les commissaires revenaient sur leur décision et infligeaient une pénalité de cinq secondes à Lucas di Grassi pour l’incident avec Antonio Félix da Costa. Lynn prenait ensuite la cinquième place aux dépens de Jani.

Buemi et da Costa continuaient leur folle remontée, le Suisse prenant la neuvième place et le pilote DS Techeetah était 11e. Vandoorne prenait ensuite la neuvième place au Suisse.

Le chrono passait à zéro alors que les pilotes venaient de franchir la ligne, et les batteries étaient à 3% pour la plupart des pilotes au moment d’entamer le dernier tour.

Rast et Lotterer se touchaient, et les deux pilotes s’attaquaient de manière plutôt rugueuse dans les derniers virages.

C’est Rowland qui franchissait la course en vainqueur devant Frijns, et Rast arrivait troisième avec une Audi à l’aileron avant nettement abîmé, devant Lotterer. Une enquête était lancée entre les deux hommes, même si Rast était à ce moment-là auteur de son premier podium en Formule E pour sa cinquième course.

Lynn termine cinquième devant Jani, Mitch Evans, Edoardo Mortara, Stoffel Vandoorne et Sébastien Buemi. Grâce à sa victoire, Rowland remonte à la deuxième place du classement, trois points devant Vergne.

Formula E

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less