Motorsport

Rallye d’Espagne, samedi : Neuville devant, Tänak proche du titre

L’Estonien remonte à la troisième place devant Loeb

Recherche

Par www.wrc.com

26 octobre 2019 - 19:21
Rallye d’Espagne, samedi : Neuville (...)

ES7-8-9 - Neuville à nouveau leader

Thierry Neuville a repris la tête du RallyRACC Catalunya - Rally de España, samedi matin, lui qui lutte pour conserver ses espoirs de titre en Championnat du Monde FIA des Rallyes.

Deux meilleurs temps dans les spéciales de Savallà et Querol ont promu le Belge devant l’autre Hyundai i20 de son équipier Sébastien Loeb, leader vendredi soir. Malgré des problèmes de freins dans Montmell, qui concluait la boucle matinale, il est rentré à l’assistance avec 11’’4 d’avance.

“Une matinée parfaite pour nous, nous avions un bon feeling et une bonne vitesse. Nous sommes dans la position où nous voulons et nous devons être”, a dit Neuville, qui doit gagner pour conserver (peut-être) une chance de lutter pour la couronne avec Ott Tänak lors de la dernière manche le mois prochain.

Après que les équipes ont fait passer leurs voitures de la configuration terre à celle pour l’asphalte, hier soir, en vue des deux dernières journées, Loeb n’a pas résisté à son collègue d’outre-Quiévrain. “Je n’avais peut-être pas le bon rythme et je ne voulais pas faire d’erreur”, a expliqué l’Alsacien.

Dani Sordo a préservé la troisième place et un triplé provisoire pour Hyundai Motorsport, l’équipe coréenne cherchant à creuser l’écart au championnat constructeurs. L’Espagnol est à 5’’4 de Loeb et devance de 9’’8 le leader du championnat, Tänak.

L’Estonien est le mieux placé des pilotes Toyota après le retrait de Kris Meeke. Le Britannique était remonté à la troisième place aux dépens de Sordo après Savallà, mais il est sorti de la route en début de parcours dans Querol en glissant au large dans un virage à gauche, heurtant un rail de sécurité et arrachant une roue à l’arrière.

Jari-Matti Latvala est désormais cinquième sur une autre Yaris, le Finlandais se trouvant désormais dans une position cruciale pour Toyota après l’abandon de Meeke. Il n’était pas très confiant ce matin mais garde une avance confortable sur la Ford Fiesta d’Elfyn Evans, le Gallois ayant lui aussi manqué d’assurance.

Teemu Suninen est septième sur une autre Fiesta, près de trois minutes devant Sébastien Ogier et sa Citroën. Leaders en WRC 2 Pro et WRC 2 respectivement, Mads Østberg et Éric Camilli complètent le top 10.

Esapekka Lappi n’est pas reparti après les ennuis de moteur ayant frappé sa C3 vendredi. L’espoir japonais Takamoto Katsuta a traîné toute la matinée des ennuis supposés de boîte de vitesses sur sa Toyota, concédant près de 20 minutes.

ES10-11 - Neuville creuse l’écart

Thierry Neuville a augmenté son avance en tête du RallyRACC Catalunya - Rally de España, samedi après-midi, tandis que son équipier Sébastien Loeb peinait à suivre le rythme du Belge sur les rapides et fluides spéciales asphaltées.

Neuville avait délogé Loeb de la première place ce matin et a continué d’augmenter son avance sur le Français lors du second passage dans les deux premières des trois spéciales du jour.

Le deuxième chrono dans Savallà puis le troisième dans Querol ont donné à Neuville 15’’6 de marge dans cette avant-dernière manche de Championnat du Monde FIA des Rallyes – une épreuve qu’il doit absolument remporter pour espérer conserver des espoirs de titre.

“J’essaie d’éviter les grosses cordes et de faire de bons runs. Nous n’améliorons pas le temps de ce matin, ce qui montre que c’est un peu plus glissant par endroits”, a dit le pilote Hyundai à l’arrivée de l’ES10.

Loeb ne s’expliquait pas sa baisse de rythme après avoir concédé plus de cinq secondes à son collègue dans Savallà.“J’ai attaqué très fort. Je ne comprends pas, je pensais avoir fait une spéciale géniale”, a-t-il expliqué au point stop.

Dani Sordo, sur une troisième i20, a réduit son retard sur Loeb à seulement 2’’9 alors que deux spéciales restent à courir aujourd’hui. Tous deux doivent garder à l’œil le leader du championnat, Ott Tänak, qui a remporté les deux spéciales avec sa Toyota Yaris pour revenir à 6’’3 de l’Espagnol.

Neuville prie pour que Sordo et Loeb puissent contenir les assauts de son rival et lui procurent une meilleure opportunité de maintenir le suspense dans la course au le titre jusqu’à la dernière manche, le mois prochain en Australie.

Jari-Matti Latvala et Elfyn Evans occupent toujours les cinquième et sixième places, sur une Yaris et une Ford Fiesta respectivement.

Après ES13 - Neuville devant, Tänak proche du titre

Thierry Neuville mène le RallyRACC Catalunya - Rally de España samedi soir, lui qui veut rester dans la course au titre en Championnat du Monde FIA des Rallyes, face à Ott Tänak, lors de la dernière manche.

Neuville a terminé l’avant-dernière étape avec une avance de 21’’5 sur l’un de ses équipiers chez Hyundai, Dani Sordo. Tänak, leader du championnat, n’est que 3’’1 plus loin après avoir dépassé la troisième i20 de Sébastien Loeb pour 0’’6 dans la dernière spéciale du jour.

Si la position du Belge semble solide avec seulement la courte étape de dimanche encore à disputer, il prie pour que ses collègues puissent contenir les assauts de Tänak qui pourraient valoir à celui-ci une première couronne mondiale avant même la dernière manche, en Australie, le mois prochain.

Après que les équipes ont fait passer leurs voitures de la spécification terre à celle pour goudron vendredi soir, pour les deux dernières étapes, Neuville a gagné les deux premières spéciales du jour pour reléguer derrière lui un Loeb qui avait du mal à réitérer son rythme de la veille sur terre.

Neuville a ajouté un autre meilleur temps à son tableau de chasse dans la dernière spéciale. Mais ses efforts pourraient s’avérer vains si Tänak battait Sordo et Loeb dimanche à l’arrivée, car l’Estonien pourrait alors s’assurer du titre dans la Wolf Power Stage concluant le rallye.

“J’ai fait mon boulot pour l’instant et mes équipiers font tous pour résister, mais évidemment, Tänak était rapide cet après-midi. Nous allons essayer de finir le job commencé hier matin et nous verrons si Tänak peut finir second où s’il reste troisième”, a déclaré Neuville.

Tänak, qui pilote une Toyota Yaris, a entamé la journée en cinquième position. Une série de quatre victoires en spéciale lui a permis de se rapprocher du trio de Hyundai comme de son objectif de terminer deuxième dimanche.

“Ce matin, je ne me sentais pas très détendu mais maintenant, j’ai été en mesure d’apprendre un peu de trouver un bon rythme. Nous aimerions maintenir la pression, mais rattraper notre retard sera difficile”, a dit Tänak.

Une première et une deuxième place pour Hyundai Motorsport à l’arrivée, demain à Salou, permettrait à l’équipe du constructeur coréen d’augmenter son avance au championnat sur Toyota Gazoo Racing.

Jari-Matti Latvala est cinquième sur une autre Yaris, et son résultat sera crucial dans la course au titre pour Toyota puisque Kris Meeke est sorti de la route ce matin. Après avoir dérobé la troisième place à Sordo, le Britannique a glissé au large dans un virage à gauche, heurté un rail de sécurité et arraché une roue arrière de sa Yaris.

Latvala a souffert de sous-virage mais il compte 22’’4 d’avance sur un Elfyn Evans frustré, qui n’a pas trouvé le rythme qu’il voulait avec sa Ford Fiesta.

Teemu Suninen est septième sur une autre Fiesta, presque trois minutes devant Sébastien Ogier et sa Citroën C3. Après avoir perdu du temps et probablement tous ses espoirs de titre vendredi, Ogier s’est concentré sur un travail de développement.

Les leaders du WRC 2 Pro, Mads Østberg, et en WRC 2, Éric Camilli, complètent le top 10.

Esapekka Lappi n’est pas reparti après des problèmes moteur sur sa C3 qui ont causé son abandon hier. Takamoto Katsuta a plongé dans le classement après avoir traîné toute la matinée un souci de boîte de vitesses sur sa Yaris, perdant près de 20 minutes.

L’étape finale de dimanche sera la plus courte du rallye avec 74,14 km. Deux spéciales seront courues avant et après une assistance à Salou, et la dernière de La Mussara pourrait être une Wolf Power Stage cruciale avec ses points de bonus offerts aux cinq équipages les plus rapides.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less