Quelles sont les voitures qui décotent le moins ?

Recherche

Par

18 janvier 2023 - 00:00
Quelles sont les voitures qui décotent

La décote d’un véhicule est un critère d’achat important pour certaines personnes. Ces dernières pensent le plus souvent à revendre leur voiture après 2 à 5 ans d’utilisation. Plusieurs facteurs participent à la décote d’une voiture : la marque, l’année de fabrication, le kilométrage, les options de sécurité ou de confort. Quelles sont les voitures qui perdent le moins de valeur sur le marché de l’occasion ?

Les voitures françaises qui décotent le moins

Sur le marché de l’occasion, les marques françaises d’entrée et de milieu de gamme connaissent en général une perte de valeur rapide. Cela s’explique par le fait que les modèles, notamment pour les segments généralistes, sont très répandus sur le territoire national. À la revente, l’offre a ainsi tendance à dépasser la demande, ce qui fait baisser les prix. La science de la décote automobile n’étant pas exacte, certains véhicules français arrivent à conserver une valeur correcte à la revente.

Pour l’écrasante majorité, ces modèles sont dotés de blocs moteurs essence. Dans le segment des SUV urbains et des citadines, on retrouve le Renault Captur, le DS 3 Crossback, le Peugeot 2008 ou encore la Peugeot 208 dont la décote ne dépasse pas les 50 % après 3 ans et 45 000 km parcourus.

La Renault Clio et la Citroën C3 Aircross se déprécient également moins sur le marché de l’occasion. La DS 7 Crossback et la Peugeot 5008 gardent une bonne valeur résiduelle dans la catégorie des SUV familiaux après 3 ans (moins de 50 % de décote). Dans le rang des voitures compactes, la DS 4, la Renault Arkana ou la Peugeot 308 maintiennent également une belle valeur de revente après 3 ans.

voitures françaises qui décotent le moins

Décote : qu’en est-il des SUV ?

En neuf ou en occasion, les SUV séduisent un public large en raison de leur polyvalence d’utilisation. Vous pouvez faire une estimation de reprise de votre voiture par Auto-ici si vous désirez par exemple revendre votre SUV. L’estimation de la valeur de revente de votre véhicule est simplifiée, sécurisée et rapide. Il suffit de remplir en ligne un formulaire grâce aux informations de votre carte grise, de votre véhicule et sur votre identité. La marque, le modèle précis, la date de mise en circulation, le kilométrage, l’état de la carrosserie et l’état des équipements auto sont des facteurs à évaluer. C’est la garantie pour vous de céder votre véhicule au prix juste et de réaliser une excellente affaire.

En ce qui concerne les SUV, les modèles du constructeur roumain Dacia sont très prisés sur le marché de l’occasion. On doit cela à la fiabilité et à l’excellente expérience de conduite de ces voitures sur la plupart des routes. La marque propose aussi des tarifs très concurrentiels pour l’achat en neuf. Après 1 an d’utilisation, la décote du Dacia Duster se fixe ainsi sous la barre des 10 %. Même dix ans après, avec un kilométrage inférieur à 150 000 km, la perte de valeur de ce véhicule ne dépasse pas les 50 % par rapport au prix d’un véhicule neuf.

Les SUV premium tels que le Mini Countryman, le BMW X1 ou le Volkswagen T-Roc sont aussi des modèles conservant une belle valeur résiduelle au cours du temps. Les marques premium allemandes sont également appréciées pour la qualité impeccable de leurs finitions, de la fiabilité d’utilisation et de l’intégration des technologies de pointe pour améliorer le confort et la sécurité. À noter la belle performance du Peugeot 3008 1,2 Puretech 130 Active qui fait tout aussi bien que les marques premium avec une décote de 45 % pour les 5 ans et 65 % pour les modèles de 10 ans. Dans le rang des SUV urbains, l’Audi Q2 30 TFSI 110 et la Volkswagen Taigo présentent le plus souvent une décote de 40 % après 3 ans.

Dacia Duster décote véhicule SUV

Les voitures électriques décotent-elles rapidement ?

Les modèles électriques généralistes connaissent en moyenne une décote de plus de 55 % trois ans après leur mise en circulation, avec un kilométrage supérieur à 40 000 km. Pour les modèles premium, une perte de valeur de 46,2 % se dégage sur le marché de l’occasion. Si la marque et le modèle influent significativement sur le prix à la revente, les défauts de fiabilité et de durabilité des batteries intégrées justifient aussi la décote importante des véhicules électriques. Par ailleurs, la plupart des références proposent une autonomie faible qui ne correspond toujours pas aux besoins de mobilité d’un grand nombre de conducteurs.

En cas de progrès technique majeur en ce qui concerne l’autonomie de la voiture électrique dans les prochaines années, la décote s’accentuerait grandement pour les modèles actuels. Les mesures gouvernementales visant à bannir les voitures polluantes de la circulation peuvent toutefois améliorer à terme le prix de revente des modèles électriques. Les restrictions de circulation et les aides gouvernementales devraient stimuler la demande pour ces modèles en neuf comme en occasion.

Actuellement, Tesla est la seule marque dont les références connaissent une décote faible pour un achat en seconde main. En raison de la réputation de la marque, certains de ces modèles d’occasion se revendent même plus cher que les modèles neufs. Il faut savoir que les véhicules électriques Tesla sont aussi commercialisés en petit volume en Europe, ce qui les rend rares et leur donne plus de valeur. Selon le modèle, la décote d’une Tesla s’évalue entre 10 et 25 % après 3 ans et 50 000 km parcourus.

Marques allemandes : décote rapide ou pas ?

Le savoir-faire allemand en matière automobile est reconnu de tous. Audi, Volkswagen, Mercedes-Benz, Opel, Mini… Les marques allemandes se spécialisent majoritairement dans la production de véhicules premium intégrant des technologies de pointe. Les moteurs thermiques allemands sont les meilleurs du marché. Tout dépendra de la demande pour le modèle et du nombre d’exemplaires produits par l’entreprise automobile. Une consultation des prix en occasion des voitures allemandes permet de se faire une petite idée de la décote de ces voitures.

Sur le marché de l’occasion, la décote pour les modèles des marques Audi ou Mercedes s’évalue en moyenne à 12 % après 1 an, 32 % après 3 ans et 45 % après 5 ans. Pour la marque BMW, la dépréciation est évaluée à 15 % après 1 an, 38 % après 3 ans et 50 % après 5 ans. Les modèles Volkswagen connaissent enfin une dépréciation significative après 1 an (environ 20 % par rapport au prix en neuf), mais demeurent sous la barre des 50 % de décote même après 5 ans.

Pour évaluer la cote de votre voiture, peu importe la marque ou le modèle, n’oubliez pas de choisir un expert automobile reconnu et fiable pour vous conseiller. Vous pourrez ainsi réaliser une estimation précise du prix de votre véhicule.

Info Motorsport

Photos

Vidéos