Motorsport

Premier succès pour Evans et Jaguar à l’E-Prix de Rome

Lotterer deuxième, premier podium pour Vandoorne

Recherche

Par A. Combralier

13 avril 2019 - 17:51
Premier succès pour Evans et Jaguar (...)

La piste était mouillée au moment où les monoplaces de Formule E se plaçaient sur la grille pour l’E-Prix de Rome, mais une fois encore, la Formule E a échappé aux gouttes et ce n’est pas sous la pluie que la course était lancée.

Dès le départ, la piste qui n’était pas mouillée de manière homogène coûtait cher à Jose Maria Lopez, qualifié troisième, qui perdait beaucoup de places à l’épingle et se retrouvait 11e. Devant, le poleman André Lotterer gardait l’avantage sur Mitch Evans.

Derrière, l’équipier de Lopez, Maximilian Günther, perdait l’aileron avant de sa voiture et manquait de se crasher, mais continuait à rouler de manière hasardeuse devant le peloton. Lopez harponnait ensuite Sam Bird, qui se rangeait pour s’immobiliser.

Finalement, Lopez allait percuter le mur et causait un empilage entre Gary Paffett et Jean-Eric Vergne. La moitié du peloton étant immobilisée par cet accrochage, le drapeau rouge était brandi, comme on l’a souvent vu en ce début de saison.

Le départ était redonné après plus de 45 minutes d’interruption, notamment pour réparer le circuit, mais cela profitait aux équipes qui réussissaient, en majorité, à réparer les voitures. Seul Gary Paffett ne repartait pas. La procédure était lancée avec un tour pour les 11 monoplaces ayant été coincées par l’accrochage, afin d’égaliser les dépenses d’énergie dans tout le peloton.

Robin Frijns, Oliver Rowland, Felipe Massa, Edoardo Mortara, Lucas di Grassi, Lopez, Pascal Wehrlein, Jérôme d’Ambrosio, Oliver Turvey, Tom Dillmann et Alex Lynn ont activé l’Attack Mode, offrant un surplus de puissance pendant quatre minutes, avant la relance officielle.

Lotterer imprimait le rythme de ce nouveau départ sur une piste nettement plus sèche. Antonio Felix da Costa activait le sien un tour plus tard et parvenait à rester devant Di Grassi. Frijns attaquait Buemi en essayant de profiter de l’Attack Mode mais se retrouvait sous la menace de l’autre Nissan, celle de Rowland.

Il attaquait un peu plus tard et se portait à hauteur de Buemi mais ne réussissait pas à passer avant que son Attack Mode ne se termine. Devant, Lotterer battait le meilleur temps, avant que celui-ci ne soit pris successivement par Massa, Mortara puis Vergne.

Mortara dépassait Massa pour le gain de la septième place. Sims était pénalisé, tout comme Lopez, alors que derrière Mortara allait abandonner quelques minutes plus tard suite à un problème mécanique.

Devant, Stoffel Vandoorne était revenu sur la tête de course, Lotterer retenant clairement Evans derrière lui. Le sort s’acharnait ensuite sur Venturi puisque la deuxième voiture, de Massa, était à l’arrêt très peu après celle de Mortara. L’abandon du Brésilien provoquait la sortie du drapeau jaune puis le Full Course Yellow, limitant à 50 km/h la vitesse de tous les pilotes.

A 20 minutes du terme de la course, Lotterer et Evans n’avaient toujours pas utilisé un seul Attack Mode, tandis que leur poursuivant principal, Vandoorne, en avait utilisé un sur les deux.

Evans a finalement été celui qui a activé le sien en premier, mais Lotterer se défendait pendant les deux premières minutes de déclenchement du boost, mais Lotterer défendait de manière plutôt sévère. Finalement, Evans forçait dans la chicane, alors qu’il ne lui restait qu’une petite minute d’Attack Mode, et forçait Lotterer a faire une erreur. Pire, le pilote DS Techeetah se retrouvait sous la menace de Vandoorne, ayant encore à activer deux fois le mode.

Lotterer déclenchait coup sur coup ses deux Attack Mode, afin de tenter de reprendre Evans. Le Néo-Zélandais n’arrangeait pas ses affaires en ratant le déclenchement de son Attack Mode, en mordant hors de la zone !

Le timing était serré mais Evans avait la possibilité de déclencher son Attack Mode au tout dernier moment. Il espérait avoir de l’avance au moment de le faire mais n’y est pas parvenu et déclenchait le bonus avec 2 minutes et 30 secondes + 1 tour restant !

Son équipe lui demandait de ralentir pour économiser de l’énergie, voire réussir à faire un tour de moins, mais il se voyait menacé par Lotterer et ne pouvait pas faire autrement qu’occuper la piste au freinage.

Il y parvenait finalement et lançait son dernier tour avec deux minutes d’Attack Mode restantes ! Vergne était pénalisé d’un Drive Through pour dépassement sous régime de Full Course Yellow.

Les pilotes terminaient la course avec très peu d’énergie, 2 % pour Evans et 1 % pour Lotterer. Les deux hommes franchissaient la ligne dans cet ordre et Evans, qui remportait sa première victoire en Formule E, apportait également son premier succès à Jaguar dans la discipline.

Stoffel Vandoorne, troisième, monte pour la première fois sur le podium dans la discipline, et il s’agit également du premier podium de HWA Racelab, l’équipe affiliée à Mercedes. Frijns termine quatrième devant les Nissan de Rowland et Buemi.

Formula E

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less