Motorsport

Premier crash pour Alonso aux essais de l’Indy 500

Il va bien et garde la victoire en objectif

Recherche

Par Emmanuel Touzot

15 mai 2019 - 19:31
Premier crash pour Alonso aux (...)

Embarqué dans un défi de remporter la Triple Couronne, à laquelle il ne manque que l’Indy 500 après qu’il a remporté les 24 Heures du Mans et le Grand Prix de Monaco, Fernando Alonso a expérimenté pour la première fois la sévérité du célèbre ovale.

Embarqué dans un tour rapide lors des essais pour l’Indy 500, dont les qualifications se dérouleront dimanche, l’Espagnol a touché le mur en sortie de virage et a été renvoyé vers l’intérieur de la piste, où sa McLaren est entrée en contact sévère avec le mur.

"Du pur sous-virage, et même si j’ai lâché l’accélérateur en entrée de virage, ce n’était pas assez, le mur était trop proche et est arrivé trop vite" a-t-il commenté après son accident, alors qu’il sortait du centre médical du circuit. "Heureusement, cela arrive aujourd’hui. Je suis désolé pour l’équipe, et nous reviendrons plus forts demain."

McLaren va désormais analyser les dégâts pour savoir s’il faut réparer ce châssis ou utiliser le second, comme l’explique Gil de Ferran : "Nous devons juger la situation te prendre une décision dans les prochaines heures. Nous nous battions contre du sous-virage et il semble que ça l’ait mené dans le mur."

Malgré des premiers essais peu encourageants pour l’Espagnol et l’équipe de Woking, Alonso rêve de remporter la grande course américaine : "Cela pourrait être la plus importante victoire de ma vie, de ma carrière. C’est très important pour moi car la Triple Couronne est proche, il me manque une course."

"La Formule 1 était ma vie et mon rêve pendant longtemps, dans ma carrière, et j’ai ensuite réalisé que je pouvais avoir plus de potentiel ailleurs qu’en F1 et tenter de gagner des courses légendaires. Cette victoire à l’Indy 500 un jour, si j’y parviens, pourrait entrer dans l’Histoire, et c’est tentant."

Il décrit le caractère exceptionnel de cette course, qu’il disputera pour la deuxième fois le 26 mai : "Voir 300 000 personnes sur un circuit encourager 33 pilotes qui courent à haute vitesse pendant 500 miles, c’est unique."

"Je pense que l’expérience de 2017 sera bénéfique en termes du contrôle des émotions. Une fois que vous n’êtes plus débutant, vous vous préparez mieux à la course. Ce sera particulier d’être de retour, ce sont deux semaines magiques."

Indycar

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less