Power résiste à Rossi et gagne le GP de Détroit d’IndyCar

Dixon sur le podium d’une course stratégique

Recherche

Par Emmanuel Touzot

5 juin 2022 - 23:24
Power résiste à Rossi et gagne le GP (...)

Josef Newgarden avait fait la pole position devant Takuma Sato et les deux pilotes du Meyer Shank Racing, Simon Pagenaud et Helio Castroneves, tandis que Patricio O’Ward et le rookie David Malukas étaient en troisième ligne. Romain Grosjean était 12e au départ.

Newgarden a gardé la tête lors du départ, tandis que Pagenaud et Castroneves ont dépassé Sato. Derrière, Alexander Rossi montrait une grande forme. Le futur pilote McLaren gagnait plusieurs positions, tout comme Felix Rosenqvist, qui s’élançait du fond de grille.

La course de Graham Rahal a tourné court, après que le pilote de l’écurie RLL Letterman a percuté le mur.

Pagenaud s’est rapidement montré menaçant sur Newgarden grâce à ses pneus tendres, mais ce sont les pilotes ayant chaussé les gommes dures qui ont brillé après le dixième tour.

Les pilotes Chip Ganassi Racing, Scott Dixon et Alex Palou, remontaient au profit de leurs pneus, tout comme Will Power, qui s’emparait de la deuxième place au 12e tour derrière Newgarden. Kyle Kirkwood, un autre rookie, remontait lui aussi dans le top 10 à ce moment de la course, à la faveur des premiers arrêts des pilotes en pneus tendres.

Power se porte en tête de la course

Power a pris la tête de l’épreuve au 14e tour, et Dixon en a rapidement profité pour s’emparer de la deuxième place aux dépens de Newgarden, qui faisait durer son premier relais en gommes tendres. Rossi était également en pleine remontée, à raison de trois secondes au tour sur Newgarden.

Palou et Kirkwood ont dépassé Newgarden au 15e tour, et Rossi s’est emparé de la cinquième position au 16e tour. Scott McLaughlin est sorti de piste au 18e tour et a abîmé sa Dallara en essayant de quitter l’échappatoire. Newgarden s’est arrêté, tout comme O’Ward.

Kirkwood s’est arrêté au 24e tour et il est ressorti dans le top 10, tandis que Rossi a changé de pneus au tour suivant. Après une bataille avec Conor Daly, il a repris la piste huitième, devant Kirkwood.

Power est passé par les stands, et il est ressorti troisième, loin derrière Dixon et Palou, qui devaient encore s’arrêter. Castroneves a été victime de problèmes électriques sur le volant. Le Brésilien a mis pied à terre après avoir tenté un changement de volant, qui n’a rien amélioré.

Dixon et Palou se sont arrêtés au 27e tour, et ils sont ressortis dans cet ordre, derrière Power. Rinus VeeKay, Malukas et Daly ont ensuite effectué leur arrêt, tout comme Jack Harvey. Rossi et Kirkwood ont donc hérité des quatrième et cinquième places, devant Newgarden et Sato.

La pluie menace mais reste loin de Détroit

A la mi-course, Power menait devant Dixon et Palou, Rossi et Kirkwood. Newgarden suivait devant O’Ward, Pagenaud, Ericsson et Colton Herta dans le top 10. Grosjean pointait au 16e rang. La pluie était proche mais les averses semblaient rester à distance du circuit de Belle Isle.

Dixon et Palou étaient en pneus tendres pour ce deuxième relais, et c’est à partir du 39e tour que le "crossover point", c’est-à-dire le moment où les gommes dures sont devenues plus performantes, s’est fait.

Rossi en a profité pour prendre la troisième place à Palou, et se lancer à la poursuite de Dixon. Les trois hommes pointaient à 13 secondes de Power qui, comme Rossi, devait encore chausser les gommes tendres.

Palou s’est arrêté, mais pas Dixon, qui a tenu un tour de plus. Rossi était déjà passé deuxième, et Newgarden et O’Ward se sont arrêtés en même temps que Dixon, tout comme Herta. Ces pilotes étaient partis pour chausser les pneus durs une dernière fois, à 25 tours du terme de la course.

Rossi s’est arrêté et a pu reprendre la piste devant Dixon. Power menait toujours mais devait encore s’arrêter et chausser les gommes dures, ce qui en faisait le relais de tous les dangers pour le pilote Penske.

Kirkwood a percuté le mur après que sa voiture a décroché en sortie de virage, et cela a cassé sa roue arrière gauche. Le pilote AJ Foyt a été contraint à l’abandon, tandis que Power s’arrêtait pour son dernier arrêt.

L’Australien est ressorti nettement devant son rival, avec 16 secondes de marge, et Rossi était coincé derrière Dalton Kellett. Mais la stratégie était à l’avantage du pilote Andretti, qui voyait Dixon menaçant à 1"5 derrière lui.

Une fin de course sous tension pour Power

A 16 tours de l’arrivée, Rossi était à 13"9 de Power, et Dixon à 16"9. Aucun drapeau jaune n’était encore sorti, et une neutralisation serait fatale au pilote Penske. La pluie semblait en revanche s’éloigner, alors que le soleil revenait sur Détroit.

A six tours du but, Rossi était remonté à 9 secondes de Power. Le rythme de l’Australien était suffisant à ce moment-là, mais les dernières boucles allaient être cruciales avec la dégradation des gommes tendres.

A quatre tours de l’arrivée, Rossi avait encore huit secondes de retard, à cause des retardataires. Il lui fallait alors reprendre deux secondes à son rival à chaque tour. Des écarts que l’on avait toutefois vus plus tôt dans la course, quand Rossi revenait sur Newgarden au premier relais.

L’écart commençait à s’effondrer à l’entame des trois derniers tours, puisqu’il n’y avait que 6,5 secondes entre les deux pilotes. Power était coincé derrière Harvey, et l’écart était encore de 4,5 au début de l’avant-dernier tour.

L’année dernière, O’Ward avait dépassé Newgarden dans les dernières boucles, mais la mission semblait plus difficile pour Rossi à moins de deux tours de l’arrivée. Le rythme restait bon pour Power puisqu’il possédait encore 2"5 d’avance sur Rossi à l’entame du dernier tour.

Il a certainement manqué un tour à Rossi pour aller chercher sa première victoire depuis le 23 juin 2019, et c’est Will Power qui s’est imposé devant Rossi. Dixon complète le podium devant Newgarden et O’Ward.

VeeKat a percuté le mur dans le dernier tour. Pagenaud termine dans le top 10, deux places derrière l’ancien leader du championnat, Marcus Ericsson, qui cède la place à Power pour trois points. De son côté, le Français sera surement déçu d’une stratégie qui n’a pas fonctionné, tandis que Grosjean termine 17e.

Indycar

Info Motorsport

Photos

Vidéos