Motorsport

Pourquoi Ott Tänak a renoncé aux points de la Power Stage

Son choix au Rallye du Portugal

Recherche

Par www.wrc.com

4 juin 2019 - 16:27
Pourquoi Ott Tänak a renoncé aux (...)

Vainqueur du Vodafone Rally de Portugal, Ott Tänak s’est exprimé sur sa décision de renoncer aux points bonus de la Wolf Power Stage afin d’augmenter ses chances dans la course au titre.

Au départ de la dernière spéciale portugaise, Ott Tänak était premier du rallye et Sébastien Ogier troisième. Une situation qui plaçait virtuellement les deux hommes à égalité en tête du championnat avec 137 points.

Le plus rapide des deux dans la Wolf Power Stage allait ainsi prendre davantage de points bonus pour prendre la première place du classement général, mais aussi hériter du rôle d’ouvreur lors de la première étape du Rally Italia Sardegna (13-16 juin), une épreuve où ce rôle est traditionnellement très handicapant.

Déjà assuré de la victoire, Ott Tänak semblait bien parti pour inscrire cinq unités supplémentaire avant de relâcher l’accélérateur de sa Toyota Yaris dans les derniers mètres. Une décision de dernière minute qui laissait alors Sébastien Ogier signer le meilleur temps et conserver les commandes au général. Le Français devra donc balayer la route pour ses adversaires en Sardaigne...

« Nous avions d’abord réfléchi sur la stratégie à adopter en pensant que chaque point pourrait être important à la fin de l’année », expliquait Ott Tänak. « Nous allions finir trois places devant Sébastien sans les points de la Power Stage et je pensais que je serais plus rapide que lui, donc le plan était de prendre un maximum de points. »

Tout changeait lorsque Kris Meeke partait à la faute dans les premiers kilomètres de Fafe, promouvant ainsi Sébastien Ogier à la troisième place. Une situation mettant les deux hommes à égalité de points.

« L’erreur de Kris a tout changé », poursuivait l’Estonien. « Sébastien était sur le podium et nous allions être à égalité. Je savais que je devais être un peu plus lent pour éviter d’ouvrir la route en Sardaigne. »

Son approche était toutefois légèrement perturbée par le deuxième temps de Thierry Neuville dans la Power Stage, le laissant ainsi avec deux points de retard sur Sébastien Ogier et non un seul comme prévu.

Leader dès la troisième spéciale disputée vendredi, Ott Tänak a surmonté la pression de ses équipiers Kris Meeke et Jari-Matti Latvala ainsi que des problèmes de freins et de suspension pour s’offrir sa neuvième victoire en mondial avec 15’’9 d’avance sur le Belge et près d’une minute devant la Citroën C3 de Sébastien Ogier.

« C’est assurément l’une des victoires les plus difficiles de ma carrière », reconnaissait-il. « J’ai connu beaucoup de week-end compliqués, mais celui-ci l’était tout particulièrement ! »

WRC

expand_less