Motorsport

Pole et victoire pour Simon Pagenaud à Toronto

Il a résisté à Dixon jusqu’au bout !

Recherche

Par Emmanuel Touzot

15 juillet 2019 - 01:19
Pole et victoire pour Simon Pagenaud à

Simon Pagenaud était en pole position du Grand Prix IndyCar de Toronto devant Scott Dixon. Felix Rosenqvist était troisième devant Alexander Rossi et le leader du championnat, Josef Newgarden.

Dès le premier tour, Will Power tentait une attaque suicidaire et embarquait avec lui Graham Rahal, Marco Andretti, Marcus Ericsson, Ryan Hunter-Reay, Tony Kanaan et Matheus Leist.

La course était relancée au cinquième tour et Pagenaud menait devant Dixon, Rossi, Ed Jones et Rosenqvist, tandis que Newgarden était juste derrière. Sébastien Bourdais se faisait ensuite passer par Takuma Sato, qui était d’ailleurs venu s’échauder auprès du Français en essais.

La première salve d’arrêts aux stands avait lieu par la suite et Pagenaud, qui s’était constitué une belle avance, gardait largement la main. Les deux équipiers d’Ed Carpenter Racing, Spencer Pigot et Jones, s’accrochaient légèrement.

Par la suite, Pigot se faisait passer par Bourdais puis James Hinchcliffe. Quelques pilotes se décalaient en stratégie, à l’image de Zach Veach, Santino Ferrucci, tandis que Graham Rahal et Ryan Hunter-Reay, passés par les stands au premier tour, étaient dans le top 5.

Pagenaud reprenait finalement la tête de la course avant même que Veach ne s’arrête. Derrière Pagenaud, le reste du top 10 se tenait d’ailleurs en six secondes ! Rosensqvist attaquait Sato pour la neuvième place au 30e tour mais se faisait repasser par le Japonais.

Une fois tous les pilotes décalés repassés par les stands, et alors que la mi-course approchait, Simon Pagenaud menait devant Dixon, à 6 secondes, et Rossi à plus de neuf secondes. Newgarden suivait devant Sato, Bourdais, Rosenqvist, Hinchcliffe, Pigot et Colton Herta.

Par la suite,la lutte faisait rage entre Bourdais et Ferrucci, les équipiers, qui se touchaient lorsque le Français ressortait des stands. Par la suite, l’Américain rentrait à son tour.

Dixon accélérait par la suite et profitait même du trafic devant Pagenaud pour lui reprendre cinq des six secondes d’avance ! A 25 tours du but,il n’y avait plus qu’une seconde entre les deux hommes.

Sébastien Bourdais sortait de la piste à 18 tours du but, et repartait dixième, mais gagnait une place au tour suivant après que la monoplace de Takuma Sato commençait à prendre feu, obligeant le Japonais à abandonner.

A 15 tours, l’écart entre Pagenaud et Dixon était de six dixièmes de seconde ! Le Néo-Zélandais avait fait une belle remontée, comme l’avait fait le Français face au même Dixon au Grand Prix d’Indianapolis.

Dixon semblait en difficulté pour porter une attaque sur Pagenaud et perdait du temps à cause du trafic. Derrière, Newgarden allait taper le mur mais parvenait à continuer malgré quelques dégâts sur sa voiture. Grosse frayeur pour le leader du championnat !

Pagenaud parvenait à laisser une voiture d’écart entre lui Dixon, à chaque fois que le Néo-Zélandais se débarrassait d’un retardataire.

Will Power percutait le mur dans le dernier tour et le drapeau jaune était déclenché, neutralisant la course !

Simon Pagenaud remporte donc à Toronto sa troisième victoire de la saison, devant Scott Dixon, Alexander Rossi et Josef Newgarden. Carton plein pour les quatre premiers du championnat !

Felix Rosenqvist termine cinquième devant James Hinchcliffe, Colton Herta, Sébastien Bourdais, Graham Rahal (qui sera bien remonté après avoir subi l’assaut de Power) et Marco Andretti.

Au championnat, Josef Newgarden garde la tête avec 4 points d’avance sur Rossi, 39 sur Pagenaud, et déjà 86 sur Dixon ! On se dirige tout doucement vers un match à trois si le Néo-Zélandais n’enchaîne pas de grosses performances rapidement !

Indycar

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less