Motorsport

Peugeot 9X8 : L’Hypercar française pour Le Mans se dévoile

Avec un moteur hybride et aucun aileron arrière

Recherche

Par Emmanuel Touzot

6 juillet 2021 - 15:27
Peugeot 9X8 : L’Hypercar française (...)

Peugeot dévoile le prototype de l’Hypercar 9X8, sa voiture de compétition de toute nouvelle génération, appelée à débuter en 2022 dans le Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC).

Hyper-efficiente, propulsée par une motorisation hybride et dotée d’une transmission intégrale, la Peugeot 9X8 s’inscrit dans la stratégie de la Neo-Performance développée par Peugeot.

Elle succèdera dans la discipline aux Peugeot 905 et Peugeot 908, victorieuses aux 24 Heures du Mans respectivement en 1992 et 1993, et en 2009.

Avec 9X8, Peugeot déploie un véritable projet de marque autour du savoir-faire technologique transférable sur les modèles de série, efficience et excellence stylistique.

La collaboration étroite, sans doute inédite dans le milieu du sport automobile, entre les équipes du Design et de l’Ingénierie de Peugeot et Peugeot Sport a été déterminante pour explorer de nouvelles solutions aérodynamiques et stylistiques, et pour définir une ligne absolument originale.

C’est après d’intenses mois de travail en commun que les ingénieurs de développement placés sous la responsabilité d’Olivier Jansonnie, Directeur Technique de Peugeot Sport, et les designers dirigés par Matthias Hossann, Directeur du Design Peugeot, révèlent les lignes principales et le concept aérodynamique de cette Peugeot 9X8.

Pourquoi le nom Peugeot 9X8

Le 9 initial caractérise les véhicules de compétition extrêmes de la Marque, tels que les PEUGEOT d’Endurance 905 (1990-1993) et 908 (2007-2011), deux machines iconiques du constructeur.

Le X évoque les technologies de la traction intégrale (4 roues motrices) et de l’hybridation dont est dotée la nouvelle PEUGEOT Hypercar, qui prolonge en compétition la stratégie d’électrification de la Marque.

Quant au 8, c’est le chiffre qui ponctue toutes les appellations contemporaines de PEUGEOT : 208 et 2008, 308, 3008, 5008 et, bien sûr 508, tout récemment passée entre les mains de la même équipe d’ingénieurs et de designers que l’Hypercar, pour devenir le premier modèle à porter le label Peugeot Sport Engineered.

Deux Peugeot 9X8 feront leur entrée dans le Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC) en 2022.

"Peugeot oblige, le sketch qui a guidé notre travail représentait un félin prêt à bondir" explique Matthias Hossann, Directeur du Design Peugeot. "Cette attitude se traduit par une cabine qui pique un peu vers l’avant. D’une manière générale, la PEUGEOT 9X8 reprend les codes esthétiques propres à la marque : c’est une voiture fine, racée, élégante, qui inspire émotion et dynamisme."

Le résultat n’a pas manqué de surprendre, puis de ravir les futurs pilotes de la PEUGEOT 9X8 : "C’est la première fois que l’on conçoit un véhicule de compétition à ce niveau de design", souligne Kevin Magnussen.

Et Gustavo Menezes de renchérir : "Avec 9X8, Peugeot ouvre une nouvelle page du sport automobile. On participe à écrire son futur !"

Le cockpit de 9X8 surprend lui aussi, pour l’attention extrême que lui a consacrée l’équipe des designers. "Nous avons tenu à proposer une déclinaison tout à fait particulière du cockpit" souligne Matthias Hossann. "Jusqu’à présent, cet élément était très anonyme : simplement fonctionnel et générique, sans expression aucune de la marque."

"En y injectant nos couleurs et notre i-Cockpit, signature intérieure d’identité propre à PEUGEOT, nous rafraîchissons cet espace. Cela devrait permettre aux spectateurs d’identifier immédiatement une PEUGEOT lorsque seront diffusées les images des caméras embarquées."

Pas d’aileron arrière grâce au règlement Hypercar

A l’arrière de la Peugeot 9X8, des éléments finement ciselés accueillent les trois griffes lumineuses des feux, qui encadrent un large diffuseur, surplombé d’une inscription pleine d’humour : "We need no rear wing" (Nous n’avons pas besoin d’aileron arrière).

Introduit pour la première fois sur les Chaparral 2F lors de l’édition 1967 des 24 Heures du Mans, l’aileron arrière est ainsi remis en question, pour la première fois depuis plus d’un demi-siècle. La poupe innovante de 9X8 a été suggérée par les études des ingénieurs de l’équipe Peugeot Sport.

"Le nouveau règlement Le Mans Hypercar (LMH) a été conçu pour que tous les vecteurs de performance classiques soient nivelés" explique Olivier Jansonnie, Directeur Technique du programme WEC de Peugeot Sport. "C’est passionnant, car c’est à nous d’inventer, d’innover et de trouver des opportunités de générer de la performance hors des schémas classiques."

"Cela a été notamment le cas pour l’aérodynamique. Le règlement nous autorise à avoir un seul élément aérodynamique ajustable, sans qu’il soit précisé que ce doive être l’aileron arrière. Nos calculs et nos simulations ont démontré que nous pouvions être très performants sans aileron arrière."

Pour Jean-Marc Finot, Directeur de Stellantis Motorsport, "cette absence d’aileron arrière sur la Peugeot 9X8 est un marqueur d’innovation majeur. On atteint un niveau d’efficience technique, en aérodynamique, qui nous permet de nous passer de cet artifice. Mais comment, en dépit de toutes les croyances et des habitudes, cette absence est dictée par la recherche de performance, nous allons en garder le secret aussi longtemps que possible !"

Une hybridation puissante sous le capot

Depuis l’officialisation en septembre 2020 de l’engagement de PEUGEOT dans la catégorie LMH (Le Mans Hypercar), les ateliers de Versailles sont en effervescence pour créer 9X8.

Un V6 2,6 litres Bi-turbo de 500kW (680ch) ouvert à 90° - le moteur thermique du groupe motopropulseur Peugeot HYBRID4 500KW qui sera installé à l’arrière de 9X8 - accumule, comme prévu, les kilomètres au banc depuis le mois d’Avril.

Le moteur/générateur électrique de 200kW qui sera, lui, placé à l’avant, la boîte de vitesses séquentielle à 7 rapports, ainsi que la batterie sont en cours d’assemblage, pour respecter le planning de validation au banc. PEUGEOT Sport et Saft, filiale de TotalEnergies, relèvent ensemble chaque jour un défi technologique en co-développant la batterie de haute densité, de forte puissance et à Haute Tension (900 volts).

"Nous recherchons à la fois une fiabilité sans faille et une parfaite maîtrise de nos besoins en énergie" explique Jean-Marc FINOT. "Le Mans, c’est un sprint de 24 heures qui peut se gagner ou se perdre sur un seul arrêt au stand. Les Hypercars (LMH) présentent un rendement énergétique exceptionnel, qui préfigure ce que nous retrouverons bientôt sur les voitures de série. C’est en ce sens que nous travaillons sur l’ensemble de la PEUGEOT 9X8 : du groupe motopropulseur à l’aérodynamique, tout doit contribuer à l’hyper-efficience."

La parole aux pilotes

Paul Di Resta : "Tout le monde se demandait ce qu’était une Hypercar. Maintenant, c’est réel. Ce look, agressif et innovant, cette identité de la marque, cela va surprendre."

Loïc Duval : "Il y a des voitures où on se dit : Ah celle-ci, elle est belle de 3 /4 avant, celle-là de côté, cette autre de face, celle-là de l’arrière. J’ai tourné autour de la 9X8, et elle est vraiment belle de partout !"

Mikkel Jensen : "La 9X8 est très différente des silhouettes que l’on avait pu montrer ou suggérer ces derniers mois. Si on peut faire gagner cette voiture, ce sera historique, car rien n’a été fait dans ce genre."

Kevin Magnussen : "On n’a jamais vu cela. C’est vraiment le futur de la voiture de course. C’est la première fois que l’on conçoit une voiture de course à ce niveau de design. J’ai été surpris par l’absence de l’aileron arrière. C’est une nouvelle ère."

Gustavo Menezes : "La 9X8 ouvre une nouvelle page du sport automobile. Ces dix dernières années ont été marquées par les prototypes LMP1, il est temps de construire un futur iconique avec 9X8."

James Rossiter : "Je ne m’attendais pas à ce niveau de créativité. C’est une vraie rupture ! Avec cette Hypercar, Peugeot fixe de nouvelles limites."

Jean-Eric Vergne : "La Peugeot 9X8 est complètement révolutionnaire. Les équipes sont parties dans une direction que l’on n’a pas vue dans le sport automobile depuis très longtemps. Elle est magnifique."

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less