Motorsport

Palou gagne à Barber, Grosjean dixième pour ses débuts en IndyCar

Bourdais est un excellent cinquième, Pagenaud est 12e

Recherche

Par Emmanuel Touzot

18 avril 2021 - 23:43
Palou gagne à Barber, Grosjean (...)

La première course d’IndyCar de la saison 2021 a eu lieu à Barber. Elle a été remportée par Alex Palou. L’Espagnol disputait sa première course sous les couleurs de Chip Ganassi et remporte son premier succès en IndyCar.

Dès le départ, la course a été marquée par un gros accident. Josef Newgarden a perdu le contrôle de sa voiture et a été percuté par Colton Herta, puis par Ryan Hunter-Reay. Derrière, Max Chilton et Felix Rosenqvist ont tapé, tout comme Dalton Kellett.

Jimmie Johnson s’est fait percuter par l’arrière en fond de peloton et Rinus VeeKay a lui aussi pris des dégâts. Romain Grosjean était juste derrière Newgarden quand l’Américain a perdu le contrôle de sa monoplace mais a évité l’accident.

Un apprentissage pour Grosjean dans le peloton

La course a été relancée au bout de sept tours et O’Ward a gardé la tête de la course devant Alexander Rossi et Alex Palou mais au bout d’un tour, Johnson est parti en tête-à-queue. Le drapeau jaune a de nouveau neutralisé la course.

Le septuple champion de NASCAR a tenté de repartir mais a calé, puis a finalement reçu l’aide des commissaires pour relancer sa Dallara IR18 à moteur Honda. La voiture de sécurité était donc de nouveau en piste pour deux tours.

La course est repartie au début du 13e tour, et O’Ward a conservé l’avantage. Lui, Rossi et Palou ont immédiatement pris de l’avance sur Will Power, Scott Dixon, Marcus Ericsson, Grosjean, Conor Daly et Scott McLaughlin.

Simon Pagenaud a gagné quatre places au départ mais en a perdu une au profit de Takuma Sato au 15e tour, tandis que Sébastien Bourdais était 16e après avoir tenté un passage par les stands lors de la neutralisation.

Pagenaud s’est arrêté au 16e tour, tandis qu’il a fallu attendre le 19e tour pour que les deux leaders, O’Ward et Rossi, s’arrêtent aux stands. McLaren a connu un arrêt difficile mais le Mexicain est ressorti tout juste devant son rival.

Les pilotes Ganassi se sont décalés en stratégie

Après 20 des 90 tours, Grosjean pointait au cinquième rang, derrière Ericsson et devant Daly. Rosenqvist est reparti après des réparations effectuées sur sa McLaren, à la suite de l’accident du départ.

Alex Palou s’est ensuite construit une belle avance jusqu’au 32e tour, lorsqu’il a fait son premier arrêt aux stands. L’Espagnol est ressorti huitième, deux places devant O’Ward qui menait en début de course.

Un tour plus tard, c’est Dixon qui s’est arrêté. Contrairement à Palou, le sextuple champion d’IndyCar a mis des gommes dures. Il a laissé Power en tête devant Grosjean, mais le Français a été attaqué par Graham Rahal qui lui a pris la deuxième place.

Power s’est ensuite arrêté, tout comme Grosjean, et les deux hommes sont repartis en pneus durs. Power est ressorti cinquième et Grosjean 13e, derrière Ericsson et Pagenaud, qui était lui sur une stratégie décalée.

O’Ward s’est défait de Jack Harvey et a attaqué ensuite Palou. Après deux virages côte à côte, le Mexicain a pris la troisième place à l’Espagnol. Bourdais et VeeKay avaient hérité de la tête en retardant leur arrêt, mais les deux hommes sont entrés au stand au 38e tour, laissant O’Ward et Palou en tête, devant Rossi, Power et Dixon.

Palou a pris le contrôle à mi-course

A deux tours de la mi-course, O’Ward est repassé par les stands. Le pilote McLaren est reparti en pneus durs après un arrêt réussi. Il est ressorti sixième, tandis que Rossi s’est arrêté au tour suivant, ressortant lui aussi en durs en neuvième place.

O’Ward a ensuite été attaqué par Bourdais qui a été un peu optimiste, et le Français est passé non sans aller toucher la McLaren. C’est ensuite VeeKay qui a dépassé O’Ward, visiblement en difficulté avec son train de gommes.

Le Mexicain se plaignait d’être "une tortue" à la radio et était désormais sous la menace de Rossi, son principal rival avec Palou. Devant, ce dernier était d’ailleurs largement en tête, avec dix secondes d’avance sur Power et Dixon.

Palou a prolongé son relais mais son avance s’est réduite sur Power, Dixon et Ericsson, qui menaient une course solide. Derrière, O’Ward et Rossi étaient dans le top 10 et roulaient plus vite que le leader.

Le leader a ensuite plongé dans son stand. Palou est reparti cinquième, tandis que Power, qui s’est arrêté un tour plus tard, est ressorti tout juste derrière l’Espagnol. Dixon était aussi dans le sillage des deux hommes.

La remontée folle de Bourdais

Bourdais s’est ensuite arrêté et est ressorti huitième, tandis que Grosjean a connu un arrêt moins bon à cause d’une roue récalcitrante. Le Français est ressorti 15e tandis que devant, VeeKay s’arrêtait enfin, lui qui était décalé.

Rossi s’est également arrêté, laissant Palou en tête. Trois des quatre monoplaces de Ganassi étaient dans le top 4. Outre Palou, en tête devant Power, Dixon et Ericsson étaient troisième et quatrième. Dans la mythique équipe, seul Johnson semblait en grande difficulté.

O’Ward suivait devant Bourdais, dont la stratégie décalée semblait payer, Rahal, Rossi et Grosjean. Derrière, Pagenaud était un peu en retrait à la 12e place, alors que les pilotes au-delà de la neuvième place étaient largement détachés du reste du peloton.

O’Ward a ensuite pris la quatrième place à Ericsson, mais le Suédois était dans un bon rythme et restait au contact du pilote McLaren. Bourdais a ensuite pris la cinquième place à Ericsson, qui a été également dépassé par VeeKay.

La fin de course consistait à garder assez d’essence pour les 3 pilotes de tête, qui avaient fait deux arrêts, tandis que O’Ward était sur une stratégie à 3 arrêts et avait des pneus plus frais.

Dixon a profité du fait que Palou et Power étaient ralentis par Conor Daly, à un tour, pour remonter. Palou a ensuite repris le rythme tandis que Power perdait un peu en performance. Derrière, Dixon et O’Ward étaient en embuscade.

C’est finalement Palou qui a gagné cette course, devant Power et Dixon. Ganassi et Penske commencent très bien leur saison en monopolisant le podium. C’est la première victoire de l’Espagnol en IndyCar, pour ses débuts avec Ganassi !

O’Ward était le favori mais termine quatrième, la stratégie à 3 arrêts n’ayant pas payé pour le Mexicain. Sébastien Bourdais est cinquième après un départ au 16e rang, une très belle performance pour AJ Foyt Racing et le Français.

VeeKay termine sixième devant Rahal, Ericsson et Rossi, puis Romain Grosjean, qui sauve un top 10 pour sa première course, avec une performance solide qui en fait le meilleur rookie de la course. Simon Pagenaud est 12e.

Indycar

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less