Motorsport

Ott Tänak va ouvrir la route au Mexique

Le ’sale travail’ pour le l’Estonien sur la terre

Recherche

Par www.wrc.com

7 mars 2019 - 08:20
Ott Tänak va ouvrir la route au (...)

Leader du Championnat du Monde FIA des Rallyes pour la première fois de sa carrière, Ott Tänak fait face à un immense défi pour le troisième rendez-vous du calendrier au Mexique.

Vainqueur le mois dernier en Suède et devenu leader du championnat, l’Estonien va connaître le revers de la médaille en découvrant l’un des plus grands défis de la discipline : ouvrir la route au Rally Guanajuato Mexico (7-10 mars), la première manche sur terre de la saison.

En effet, les montagnes autour de León sont recouvertes d’une couche de terre meuble et de poussière. Dans son rôle d’ouvreur tout au long de la première étape, Ott Tänak s’attend à perdre beaucoup de temps en balayant la route pour ses adversaires vendredi.

« Ce ne sera pas facile, mais nous avons vu l’an passé qu’il était possible d’obtenir un bon résultat malgré ce handicap au Mexique », confie celui qui compte sept points d’avance sur Thierry Neuville. « Nous verrons bien ce qu’il se passera. C’était une belle victoire en Suède, mais nous nous sommes rapidement tournés vers le Mexique. Après l’arrivée, nous sommes tout de suite partis en Espagne pour deux journées d’essais sur terre dès le lundi. Nous avons travaillé sur plusieurs aspects afin d’être préparés au mieux. »

D’autres défis attendent Ott Tänak et ses concurrents. Avec des spéciales atteignant jusqu’à 2700 mètres d’altitude, le point culminant de la saison, les moteurs sont privés d’oxygène et peuvent perdre jusqu’à 20 % de leur puissance habituelle.

Le thermomètre promet également de monter jusqu’à 30°C tout au long du week-end. Cet aspect a d’ailleurs fait particulièrement souffrir les Toyota Yaris WRC, victimes de surchauffe lors des deux dernières éditions de l’épreuve.

Jamais monté sur le podium au Mexique, Ott Tänak possède toutefois des souvenirs marquants sur ce rallye... Comme en 2015, où sa voiture avait plongé et sombré dans un lac. Raigo Mõlder, son copilote d’alors, et lui s’en étaient sortis indemnes après s’être extirpés de l’habitacle quelques secondes avant qu’il ne soit trop tard.

Le terrain devenant de plus en plus rapide après le passage de chaque voiture, les concurrents s’élançant plus loin dans l’ordre des départs auront une occasion en or de briller lors de la première étape. S’ils atteignent cet objectif, ils deviendront alors de solides prétendants à la victoire, les équipages partant ensuite dans l’ordre inverse du classement.

Parmi les prétendants surprise, il conviendra donc de garder les Ford Fiesta d’Elfyn Evans et Teemu Suninen, les Hyundai i20 d’Andreas Mikkelsen et Dani Sordo ainsi que la Toyota Yaris de Jari-Matti Latvala à l’œil...

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less