O’Ward gagne pour McLaren en IndyCar à Barber

Grosjean termine huitième, Pagenaud 11e.

Recherche

Par Emmanuel Touzot

1er mai 2022 - 21:06
O'Ward gagne pour McLaren en (...)

C’est Rinus VeeKay qui avait signé la pole position à Barber, et le pilote néerlandais a maîtrisé son départ pour garder la tête, en dépit d’une procédure qui a dû être répétée deux fois. En effet, le peloton était trop éloigné et il a fallu le resserrer avant de relancer.

Le premier tiers de la course a été calme, jusqu’à une sortie de piste de Callum Ilott en plein milieu des arrêts aux stands sous drapeau vert. L’entrée en piste de la Safety Car a piégé Colton Herta, Josef Newgarden ou encore Romain Grosjean, qui ont dû s’arrêter après regroupement du peloton.

Pour Herta et Newgarden, le décalage stratégique venait aussi du fait qu’ils avaient pris le départ en gommes dures, contrairement à l’ensemble des pilotes devant eux. Pour Grosjean, en revanche, qui allongeait son relais, la situation se compliquait.

Cela faisait en revanche les affaires de Simon Pagenaud, mal qualifié, et qui s’était élancé avec les gommes dures. Le Français avait fait son arrêt peu avant et remontait ainsi dans le top 10 grâce à cette neutralisation.

A la relance, VeeKay menait devant Patricio O’Ward, Scott McLaughlin, Alexander Rossi et Alex Palou. Le champion 2021 devançait son équipier chez Ganassi et prédécesseur au palmarès de l’IndyCar, Scott Dixon. Felix Rosenqvist, Will Power, Graham Rahal et Pagenaud complétaient le top 10.

Profitant de ses pneus tendres, Herta a ensuite effectué une belle remontée, réintégrant le top 10 peu avant la mi-course. Pagenaud, qui en avait été sorti à cause de l’Américain, s’est défait de Rosenqvist pour revenir dixième.

Aux avant-postes, VeeKay a maîtrisé jusqu’à la vague d’arrêts aux stands suivante. Il s’est arrêté en même temps que son principal poursuivant, O’Ward, qui a réussi un meilleur tour de sortie et a pris le contrôle virtuel de la course.

En effet, il restait encore plusieurs pilotes devant s’arrêter, et Herta comme Newgarden se sont arrêtés. La bataille faisait rage entre Dixon, Scott McLaughlin et Helio Castroneves, mais c’est finalement Dixon qui a eu le dernier mot, loin des leaders.

A la faveur des arrêts aux stands, Palou s’était retrouvé en tête mais s’est arrêté à son tour, parvenant à ressortir entre O’Ward et VeeKay. Il avait laissé Marcus Ericsson en tête, mais le Suédois s’est arrêté à son tour, ressortant bien plus loin.

O’Ward menait devant Palou et VeeKay, puis Dixon et McLaughlin. Ce dernier a ensuite été passé par Will Power, avant de subir les assauts de Herta. Mais le pilote Andretti n’est pas parvenu à dépasser.

Pire, il a même raté une attaque et a touché la monoplace de Penske, ce qui a failli envoyer McLaughlin en tête-à-queue. Mais c’est bien Herta qui a fait un 360 degrés, perdant trois places au profit de Rahal, Grosjean et Rossi. Pagenaud était alors 11e derrière lui.

L’écart entre O’Ward et Palou est resté stable à environ 1"5 tout au long de la fin de course. Les deux hommes ont atomisé la concurrence, repoussant VeeKay à plus de 10 secondes, et Power à plus de 15 secondes.

Une bataille légèrement au-delà de la limite entre Grosjean et Rahal n’aura rien changé au déroulement de cette fin de course. O’Ward s’impose devant Palou et VeeKay. Power termine quatrième devant Dixon, McLaughlin, Grosjean Rahal, Rossi et Herta. Pagenaud termine aux portes du top 10.

A noter la contre-performance du leader du championnat, Josef Newgarden, qui termine 14e.

Indycar

Info Motorsport

Photos

Vidéos