Motorsport

O’Ward et McLaren gagnent au Texas, Pagenaud sixième

Le Mexicain a gagné son test en F1 à Abu Dhabi !

Recherche

Par Emmanuel Touzot

3 mai 2021 - 01:26
O’Ward et McLaren gagnent au Texas, (...)

Pour la deuxième fois en deux jours, l’IndyCar a couru au Texas, avec une course plus longue que celle de la veille. La grille de départ était déterminée par le classement du championnat et c’est Scott Dixon qui partait en pole devant Alex Palou.

Le départ à été chaotique puisqu’un ralentissement a provoqué un accident initié par Pietro Fittipaldi qui a percuté Sébastien Bourdais. Le Français a été pris dans un accident pour la deuxième fois en deux jours.

Un accident en chaîne à suivi, puisque Conor Daly a été envoyé en tonneau par Dalton Kellett. Alexander Rossi était aussi impliqué ainsi qu’Ed Jones, tandis que James Hinchcliffe et Tony Kanaan l’étaient aussi mais n’abandonnaient pas.

Tous les pilotes étaient indemnes mais la course était neutralisée pendant plus d’une demi-heure. La course était relancée après le 20e tour, avec Dixon devant Palou, puis Jack Harvey qui dépassait Will Power.

Une relance calme après le crash du départ

La course à ensuite pris un tournant plus calme avec une domination nette de Dixon et Palou. La première séquence de ravitaillements n’a rien changé au classement, si ce n’est Josef Newgarden qui a réussi à remonter à la troisième place.

Sato a été ralenti aux stands tandis qu’en piste, la bataille faisait rage entre Will Power et Pato O’Ward. Le Mexicain a finalement pris le dessus et s’est placé derrière Harvey. Le groupe de poursuivants était tout de même à 6 secondes de Dixon et Palou, qui n’étaient séparés que de six dixièmes.

Graham Rahal était septième devant Felix Rosenqvist, Scott McLaughlin et Simon Pagenaud. Avec 80 tours de retard et une voiture abîmée, Hinchcliffe a finalement mis pied à terre au 113e des 248 tours.

Harvey a ensuite vu son moteur exploser, causant l’abandon du pilote et une nouvelle neutralisation puisque de l’huile était sur la piste. L’arrêt a vu Power et Rahal remonter grandement dans le classement.

Dixon enfin chahuté en tête de course

Au moment de la relance, Dixon était en tête devant les deux hommes, puis O’Ward, Newgarden, Rosenqvist et Palou, qui a été le grand perdant de la salve d’arrêts aux stands. Peu après, Simon Pagenaud a pris la septième place à Palou.

Devant, O’Ward remontait jusqu’à la deuxième place avant de se faire dépasser par Rahal. Décidément intenable, ce dernier allait chercher Dixon et prenait la tête de la course au vainqueur de la veille.

Cependant, il ne parvenait pas à s’enfuir en tête car Dixon restait dans son sillage, lui-même sous la menace d’O’Ward. La physionomie de course changeait totalement puisqu’à 100 tours de la fin, les 10 premiers se tenaient en 3"5.

Dixon a ensuite repris la tête mais n’a pas réussi à s’échapper en tête, et Rahal comme O’Ward restaient dans la demi-seconde derrière le pilote du Chip Ganassi Racing. Power, Newgarden, Rosenqvist et Pagenaud restaient à moins de deux secondes du leader.

Une neutralisation qui perturbe la hiérarchie

La salve d’arrêts suivante s’est faite sous régime de drapeau vert, et Rahal a réussi à dépasser Dixon dans leur tour de sortie. Mais c’est O’Ward qui a fait la bonne opération puisqu’il s’est arrêté juste avant les deux hommes et a réussi à ressortir devant eux.

Newgarden aussi a fait la belle opération puisque le drapeau jaune a été ensuite agité, car Felix Rosenqvist a perdu une roue. Le pilote Penske est rentré aux stands et est ressorti devant O’Ward.

Takuma Sato est resté en piste et occupait la tête pendant cette neutralisation, devant Newgarden, O’Ward, Rahal, Dixon et Pagenaud, qui avait bien progressé en s’arrêtant un peu plus tôt que les leaders.

Power était neuvième devant Colton Herta, Palou, McLaughlin et Rinus Veekay. Ed Carpenter suivait devant Rosenqvist et Kanaan, qui étaient les derniers en piste.

A la relance, Sato a conservé la tête. Derrière, Pagenaud a résisté à Herta et c’est Power qui en a fait les frais. Embarqué à l’extérieur sur le revêtement PJ1 installé pour la NASCAR, il n’a pas réussi à reprendre le contrôle de sa voiture et a percuté le mur.

L’Australien restait en piste mais se plaignait de vibrations. Newgarden a ensuite pris la tête de la course, tandis que Sato s’est défendu face à O’Ward. Il est finalement passé deux virages plus loin.

Le Mexicain est ensuite resté au contact du pilote Penske, tandis que Sato restait devant Rahal et Dixon, puis Herta et Pagenaud. Palou, McLaughlin et VeeKay complétaient le top 10 à 40 tours de l’arrivée.

O’Ward porte l’estocade et s’échappe

Aucune neutralisation n’est venue sauver Sato, qui a dû s’arrêter sous régime de drapeau vert et est reparti 14e à un tour. O’Ward se montrait de plus en plus pressant dans le sillage de Newgarden.

C’est à 23 tours du terme de la course que le pilote McLaren a pris la tête, reléguant rapidement Newgarden à une seconde. Ce dernier était en plus sous la menace de Rahal, Dixon, Herta et Pagenaud. Palou et McLaughlin pointaient un peu plus loin.

O’Ward n’a plus été inquiété et a remporté sa première victoire en IndyCar ! A 21 ans, il devient le deuxième pilote à remporter sa première course cette saison, après Palou à Barber.

C’est la première victoire de McLaren depuis le retour en IndyCar l’an dernier.Il devance Newgarden, Rahal, Dixon et Herta. Simon Pagenaud termine sixième, McLaughlin confirme sa bonne forme sur ovale avec la huitième place.

Quelques minutes après l’arrivée, le PDG de McLaren, Zak Brown, a confirmé que son pari avec O’Ward serait honoré. Il avait promis au Mexicain un roulage dans une McLaren MCL35M à Abu Dhabi en fin d’année pour les tests F1.

"Un accord est un accord, Pato, quelle victoire ! On se voit à Abu Dhabi en fin d’année !" a écrit l’Américain sur Twitter.

Indycar

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less