Motorsport

Ningbo, Course 3 : Muller signe sa deuxième victoire du week-end

Il devance son neveu et équipier Yann Ehrlacher

Recherche

Par Emmanuel Touzot

15 septembre 2019 - 11:51
Ningbo, Course 3 : Muller signe sa (...)

Yvan Muller s’est propulsé dans la course au titre avec sa deuxième victoire à la WTCR Race of China, lors d’une troisième manche animée au Ningbo International Speedpark.

Légende des voitures de tourisme, Muller a mené de la Pole Position jusqu’au drapeau à damier, devant son coéquipier chez Lynk & Co et neveu Yann Ehrlacher, tandis que les candidats au titre que sont Norbert Michelisz et Esteban Guerrieri font partie des nombreux pilotes à ne pas avoir fini la course. Ce trio se tient désormais en seulement 17 unités, Muller ayant établi un nouveau record du nombre de points marqués en un seul week-end de WTCR.

“Week-end fantastique,” s’extasie Muller du haut de ses 50 ans, ayant lancé à la radio après le drapeau à damier qu’il allait prendre sa retraite un jour, pour plaisanter. “Tout le monde mérite ce résultat chez Cyan Racing Lynk & Co. Nous avons énormément réfléchi cet été pour savoir ce qu’il nous fallait faire. Nous sommes restés concentrés, et ce week-end, nous avons atteint notre objectif. Tout est possible.”

Si Muller et Ehrlacher ont pris un départ propre, c’était animé juste derrière eux : Jean-Karl Vernay et Daniel Haglöf se sont accrochés dans une bataille qui impliquait également Frédéric Vervisch et Guerrieri. Vernay et Haglöf ont tous deux été contraints à l’abandon. Puis Michelisz a percuté la Lynk & Co d’Andy Priaulx pour la deuxième course de rang, et la Hyundai est partie en tête-à-queue avant de percuter le mur. Michelisz est rentré au stand mais a dû jeter l’éponge.

La direction de course a fait appel à la voiture de sécurité pour évacuer les bolides endommagés, et le drapeau vert a été agité au cinquième tour. Dans la boucle suivante, Tiago Monteiro s’est accroché avec Niels Langeveld ; le pilote Comtoyou Team Audi Sport est sorti de la piste et a été contraint à l’abandon. Puis, à la sortie du dernier virage, la Honda de Monteiro a été expédiée dans le mur par la Volkswagen Golf de Mehdi Bennani. Monteiro s’en est tiré indemne, tandis que Bennani a été pénalisé d’un drive-through.

La safety car a fait son retour en piste alors que les voitures de Langeveld et Monteiro étaient évacuées, et la course a repris ses droits au dixième tour… mais pas avant un nouvel abandon pour Guerrieri, qui a perdu une opportunité en or de récupérer la tête du championnat WTCR après les malheurs de Michelisz.

Encore une fois, le duo Lynk & Co s’est détaché à l’avant du peloton, mais une bataille féroce a opposé Nicky Catsburg à Aurélien Panis pour la dernière marche du podium, avec une crevaison à la clé pour Catsburg, percuté à l’arrière par Panis. Augusto Farfus (Hyundai) s’est alors emparé de la troisième place, mais n’a pas tardé à la céder à son coéquipier Gabriele Tarquini.

Avec Thed Björk, on retrouvait trois Lynk & Co dans le top 5 sur le circuit à domicile de la marque chinoise. Suivaient Panis, Vervisch, Néstor Girolami et Kevin Ceccon (Team Mulsanne), qui était parti du fond de grille. Son coéquipier Ma Qinghua était bien parti pour signer un résultat encore meilleur après s’être élancé de la voie des stands, son écurie ayant réussi l’exploit de réparer sa voiture pourtant fortement endommagée en Course 2.

Ma est remonté à la neuvième place mais s’est ensuite accroché avec Girolami – les deux hommes avaient déjà connu une collision en qualifications ! – ce qui a gâché sa journée. Le héros local a été contraint à l’abandon par les dégâts sur sa monture.

Johan Kristoffersson complétait le top 10 ; Priaulx, Tom Coronel, Attila Tassi, Bennani et Gordon Shedden sont les seuls autres pilotes à avoir marqué des points, mais aussi à avoir fini la course.

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less