Newgarden bat Malukas après la pluie et gagne à Gateway

Le pilote Penske vise un troisième titre en IndyCar

Recherche

Par Emmanuel Touzot

21 août 2022 - 04:40
Newgarden bat Malukas après la pluie (...)

Will Power était en pole position pour la manche de Gateway, l’antépénultième course d’IndyCar de la saison. Auteur de sa 67e pole, il a ainsi rejoint Mario Andretti en tant que co-détenteur du record dans l’histoire de la discipline.

L’Australien a gardé la tête de la course au départ face à Marcus Ericsson et Scott McLaughlin. L’arrière du peloton a vu Felix Rosenqvist remonter rapidement, tandis que Rinus VeeKay était proche de percuter le mur pour le compte.

Le premier relais a été plutôt calme aux avant-postes, mais on a pu voir de belles manœuvres de dépassements, notamment de la part de Romain Grosjean. Les leaders du championnat étaient les hommes forts de ce début de course, et l’on a vu Pato O’Ward remonter jusqu’à la quatrième place avant les arrêts, puis à la troisième.

Cela s’est fait aux dépens de Marcus Ericsson, qui est ressorti quatrième de cette première vague, derrière les leaders, Power et McLaughlin. Derrière O’Ward et Ericsson, Josef Newgarden dépassait Scott Dixon, et Takuma Sato s’emparait de la septième place aux dépens d’Alex Palou.

Un premier relais calme et un premier abandon

VeeKay a finalement dû rentrer aux stands après un problème sur sa voiture, vraisemblablement pas lié à l’incident du départ, car l’électronique a semblé en cause.

Newgarden a dépassé Ericsson, et O’Ward a attaqué McLaughlin, mais le pilote mexicain a failli percuter le mur et a dû concéder une place face à McLaughlin. Grosjean a fait une erreur similaire et a été relégué à un tour des leaders.

Alexander Rossi est rentré aux stands en panne sèche, avec le moteur coupé, et cela a malheureusement coûté plus de dix tours à l’Américain. Power et McLaughlin sont passés aux stands en même temps, et les deux hommes sont ressortis dans le même ordre.

O’Ward est ressorti derrière eux après son passage par les stands, et devant Ericsson, Newgarden et Dixon. Sato a repris les commandes après avoir changé sa stratégie, une tactique qui pouvait s’avérer payante en cas de pluie, car il était passé aux stands bien avant les leaders.

McLaughlin a été attaqué par O’Ward et a dû s’écarter, ce qui a manqué de l’envoyer dans le mur. Le pilote Penske n’était pas satisfait de l’attaque de son rival : "Vous ne pouvez pas attaquer quelqu’un comme ça, j’ai été obligé de l’éviter."

Un premier drapeau jaune dans cette course

Jack Harvey a ensuite provoqué la première neutralisation en tapant le mur, peu après la mi-course. Newgarden et McLaughlin ont décidé de décaler leur stratégie, laissant Power devant O’Ward et Ericsson en tête. Sato s’est en effet arrêté au même moment.

A la relance, O’Ward a effectué un superbe dépassement pour prendre la tête devant Power, mais ce sont McLaughlin et surtout Newgarden qui ont profité de leur décalage stratégique pour progresser dans le peloton.

Newgarden est passé en tête après s’être défait de McLaughlin, Ericsson, Palou, Power et O’Ward, et de plusieurs retardataires qui étaient intercalés. L’Américain a ensuite pris de l’avance à raison de 8 dixièmes de seconde au tour, sur un tour de 26 secondes !

Une belle remontée pour McLaughlin

McLaughlin a ensuite pris la deuxième place, et une fois dans l’air propre, l’Néo-Zélandais a commencé à remonter sur Newgarden, mais il pointait toutefois à 7 secondes de son équipier.

La salve d’arrêts suivante a eu lieu, et Dixon comme Palou ont décider de tenter l’undercut sur les pilotes qui les précédaient. En tête, Newgarden n’avait plus que 3 secondes d’avance sur McLaughlin, qui gérait mieux le trafic que son équipier.

La pluie était proche du circuit à ce moment-là, et Newgarden comme McLaughlin avaient la possibilité de bénéficier de ce risque d’interruption. Mais les deux hommes se sont arrêtés peu après, et McLaughlin a dépassé son équipier.

La pluie s’installe pendant deux heures à Gateway

Une fois les arrêts de tous les pilotes effectués, McLaughlin était donc en tête, avec Newgarden dans ses échappements, tandis qu’O’Ward et Power étaient à une dizaine de secondes, devant David Malukas et Taluma Sato qui s’étaient arrêtés plus tard... et la course a été neutralisée à cause de l’arrivée de la pluie !

Le drapeau rouge a été brandi, pour une interruption de plus de deux heures, avant que la course ne reprenne finalement pour les 43 derniers tours, sur une piste verte et dans des conditions de nuit.

Daly, Ericsson, Rosenqvist, Johnson, Dixon, Palou et Kirkwood se sont arrêtés dès la relance pour chausser des pneus neufs. Les trois pilotes Ganassi qu’étaient Palou, Ericsson et Dixon se sont retrouvés huitième, neuvième et dixième avec des gommes neuves, espérant ainsi remonter dans le peloton.

Le trio de tête n’a pas bougé à la relance, Power s’est défait des retardataires qui le séparaient d’O’Ward devant lui, et Newgarden s’est défait de McLaughlin pour la tête de la course. Ericsson et Dixon sont remontés septièe et huitième, mais Palou a perdu deux places.

Derrière, la bataille était intense dans le peloton pour les pilotes en dehors du top 10, qui étaient à un tour des leaders. Newgarden et McLaughlin ont creusé un écart, mais les deux hommes ne se lâchaient pas.

La chevauchée fantastique de David Malukas

Malukas a attaqué Power pour la quatrième place, par l’extérieur, et le pilote Dale Coyne a réussi à gagner une place. Derrière, Sato et Power se sont touchés, le Japonais ayant pris la cinquième place au pilote Penske.

Malukas a ensuite pris la troisième place, à 3 secondes des deux leaders. Newgarden gardait toujours une demi-seconde d’avance sur McLaughlin, tandis que Malukas distançait immédiatement O’Ward.

Derrière, les pilotes Ganassi ne parvenaient toujours pas à tirer parti de leurs pneus neufs. Malukas est revenu dans les roues de McLaughlin dans les dernières boucles, et il s’est défait du pilote Penske dans la dernière boucle !

Newgarden a gagné la course et pris la deuxième place du championnat à seulement trois points de Power, et Malukas a réussi à se rapprocher à 4 dixièmes du vainqueur dans la dernière boucle. C’est clairement le débutant de Dale Coyne Racing qui aura marqué cette course.

McLaughlin termine troisième devant O’Ward et Sato, qui complète un beau résultat d’équipe pour Dale Coyne. Power, Ericsson, Dixon, Palou et Rahal complètent le top 10, Grosjean termine 13e et Pagenaud 20e.

Newgarden se replace donc entre Power et Dixon pour tenter d’aller chercher un troisième titre en IndyCar. La bataille s’annonce intense à Portland puis Laguna Seca, pour la dernière manche de la saison.

Indycar

Info Motorsport

Photos

Vidéos