Motorsport

Nato gagne l’E-Prix de Berlin, De Vries champion du monde de Formule E

Mercedes EQ remporte le titre des constructeurs

Recherche

Par Emmanuel Touzot

15 août 2021 - 16:51
Nato gagne l’E-Prix de Berlin, De (...)

C’est Stoffel Vandoorne, éliminé de la course au titre, qui a signé la pole position de ce second E-Prix de Berlin du week-end, le dernier de la saison. Ils étaient encore 14 pilotes titrables avant cette dernière manche de la saison.

Le départ a été marqué par un gros accident entre Mitch Evans, qui a calé sur la grille de départ alors qu’il s’élançait troisième. Edoardo Mortara n’a pas pu l’éviter et a percuté la Jaguar à l’arrêt. Les deux pilotes étaient des candidats potentiels au titre et ont immédiatement abandonné mais étaient indemnes.

C’était un gros coup dur pour le pilote Jaguar, qui était le mieux placé pour le titre mondial après la séance qualificative. La course était interrompue au drapeau rouge et laissait Nyck de Vries et Jake Dennis comme favoris pour la couronne.

La course a été relancée après près de 30 minutes d’interruption et Dennis a immédiatement été éliminé après un autre incident à la relance, le pilote BMW ayant perdu le contrôle de sa monoplace.

Le drapeau jaune était déployé sur tout le circuit, le temps d’évacuer la monoplace blessée du Britannique. De Vries devenait désormais le favori au titre puisqu’il entrait dans les points, tandis que son équipier Vandoorne menait toujours.

Les principaux rivaux au titre de De Vries étaient alors Robin Frijns, 18e, et les pilotes DS Techeetah, Antonio Felix da Costa et Jean-Eric Vergne, qui étaient 12e et 13e au classement. Sam Bird pointait, lui, à la 17e place, et Lucas di Grassi était 14e.

La course a été relancée de nouveau avec 36 minutes restantes, Vandoorne menant toujours devant Oliver Rowland, Alexander Sims, Norman Nato et Tom Blomqvist. De Vries a ensuite pris la neuvième place en dépassant Sergio Sette Câmara.

Nato a déclenché son Attack Mode et a réussi à repasser immédiatement Blomqvist, puis Sims au tour suivant lorsque le pilote Mahindra a activé son Attack Mode à son tour. Pendant ce temps-là, Pascal Wehrlein, huitième, était sous enquête pour dépassement illicite sous Safety Car.

Rowland a ensuite activé son Attack Mode, ce qui a permis à Nato et Sims de repasser juste derrière Vandoorne. Peu après, Nato a pris la tête de course en dépassant Vandoorne, qui n’avait toujours pas activé le premier de ses deux boosts de puissance.

Sims a rapidement pris la deuxième place à Vandoorne. Derrière, à la faveur des déclenchements d’Attack Mode, De Vries était remonté au septième rang en passant Sébastien Buemi et Wehrlein. Jean-Eric Vergne remontait quant à lui au dixième rang.

Vandoorne a commencé à remonter grâce à son Attack Mode, reprenant la quatrième place à André Lotterer. De Vries a quant à lui été dépassé par Blomqvist - qui avait activé son second Attack Mode - et s’est de nouveau retrouvé septième.

Derrière, les pilotes DS Techeetah remontaient aux dixième et 12e places mais étaient encore loin de Nyck De Vries, qui était leader du championnat avant cette course. Di Grassi était toujours 14e, Bird 16e et Frijns 17e.

La fin de course à vu une frayeur pour De Vries, impliqué dans une lutte entre Vandoorne et Lotterer, tandis que Nato s’envolent en tête.

Le pilote français a finalement signé sa première victoire en Formule E, tandis que Nyck de Vries s’adjugeait le titre mondial, le premier de l’histoire de la discipline. Grâce au podium de Vandoorne, Mercedes EQ à remporté le titre des constructeurs.

Formula E

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less