Motorsport

Mugello, Course 1 : Mazepin gagne après une fin de course folle

Doublé Hitech avec Ghiotto deuxième

Recherche

Par Camille Komaël

12 septembre 2020 - 17:53
Mugello, Course 1 : Mazepin gagne (...)

Il fait un grand beau temps sur le Mugello cet après-midi, avec une température de la piste qui dépasse les 42 °C et celle de l’air qui atteint presque les 30 °C. Avant même que la course ne commence, un incident est sous investigation et sera étudié après la course : Shwartzman a été relâché de son stand juste devant Aitken alors que dans le même temps, Lundgaard a pointé le bout du nez de sa ART devant la PREMA. Shwartzman a freiné pour laisser passer la ART et la Campos du Britannique lui est rentré dedans.

Justement, Lundgaard est en pole et il s’élance bien. Derrière lui, Ilott patine, rate son départ et perd de nombreuses positions. Avec l’autorisation du DRS a troisième tour, on assiste à quelques dépassements à la fin de la ligne droite : Drugovich double Armstrong pour le gain de la quatrième place et Ilott prend la sixième place à Aitken. Au septième tour, le leader du championnat Ilott dépossède Armstrong de la quatrième position. A la fin de ce tour, le leader de la course Christian Lundgaard s’arrête aux stands passer en pneus durs, tandis que Ghiotto est dans les échappements de Ticktum, qui est maintenant en tête.

Au tour suivant, Ghiotto s’empare de la tête de la course en doublant Ticktum à la fin de la ligne droite des stands, mais l’Italien et le Britannique s’arrêtent ensemble aux stands à la fin du tour : Ticktum parvient à prendre l’avantage sur Ghiotto. Dans le même temps, Ilott dépasse Drugovich et voilà le leader du championnat à la première place ! Mais lui aussi change de pneus à la fin du tour, tout comme les autres pilotes restants en pneus tendres.

Du coup, on retrouve les pilotes partis en pneus durs en tête : Nikita Mazepin mène devant Juri Vips. Ghiotto est très rapide après son arrêt et enchaîne les dépassements : après avoir doublé Ilott, il repasse devant Ticktum. Zhou passe Shwartzman au quinzième tour tandis que les pilotes qui se sont déjà arrêtés aux stands arrivent sur les pilotes sur une stratégie alternative et sont ralentis.

Robert Shwartzman semble en difficulté et se fait doubler par son coéquipier Mick Schumacher et Louis Delétraz. Cela a l’air d’être un problème PREMA car son coéquipier est lui aussi ralenti et se fait dépasser par Delétraz. Shwartzman s’arrête aux stands passer des pneus tendres, mais il reste encore 15 tours à effectuer. Finalement, le Russe est contraint d’arrêter sa PREMA en piste.

Juri Vips passe en pneus tendres au 19è tour mais l’Estonien a un problème et perd du temps. Zhou et Schumacher changent de pneus au tour suivant alors que Mazepin conserve un bon rythme en tête. Le Russe s’arrête finalement à 11 tours de l’arrivée. Quelques instants plus tard, la HWA de Giuliano Alesi connaît un problème mécanique et le Français se gare dans les graviers : la voiture de sécurité virtuelle est mise en place le temps de dégager sa monoplace.

Mais les commissaires de piste n’arrivent pas à enlever la voiture de Giuliano Alesi des graviers et la voiture de sécurité entre finalement en piste. Certains pilotes en profitent pour passer une deuxième fois par les stands et remettre des pneus tendres : c’est le cas d’Armstrong, Drugovich et Daruvala par exemple. Quand la voiture de sécurité retourne dans la voie des stands, il reste sept tours à parcourir.

C’est la folie dans la ligne droite avec les voitures côte à côte : inévitablement, ça se touche. Tsunoda accroche légèrement Ticktum et Aitken rentre dans Zhou, qui percute lui-même Mick Schumacher à ses côtés. Aitken et Zhou doivent abandonner et la voiture de sécurité revient en piste. Callum Ilott décide de rentrer aux stands changer de pneus, mais il ne reste que très peu de tours et la voiture de sécurité est toujours devant.

Il ne reste que trois tours de course quand la voiture de sécurité s’efface. Cela se passe moins bien cette fois pour Lundgaard, qu se fait doubler par les deux Hitech de Mazepin et Ghiotto. Mick Schumacher double Tsunoda, puis Lundgaard qui est plus lent avec ses vieux pneus durs. Louis Delétraz est dans la même position que l’Allemand et lui aussi est très rapide.

C’est Nikita Mazepin qui s’impose avec sa stratégie alternative, aidé bien sûr par les voitures de sécurité. Luca Ghiotto termine deuxième sur la ligne, d’un rien, aux côtés de Delétraz, finalement troisième. Drugovich est quatrième devant Mick Schumacher. Lundgaard finit sixième, Vips septième et la pole provisoire pour demain revient à Markelov qui est huitième. Armstrong et Daruvala prennent les derniers points.

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less