Motorsport

Monaco, Course Principale : Pourchaire domine et remporte sa première victoire en F2

Le Français n’a jamais été réellement inquiété

Recherche

Par Camille Komaël

22 mai 2021 - 18:20
Monaco, Course Principale : Pourchaire

Le temps est plutôt nuageux pour la dernière et plus importante course de F2 du week-end, celle qui octroiera le plus de points. Plus jeune poleman de F2 pour sa saison de débutant, Théo Pourchaire a créé la sensation en signant la pole jeudi. Il va s’élancer devant les deux PREMA de Shwartzman et Piastri. Au départ, le trio de tête ne change pas, tandis qu’en fond de grille Aitken a calé. Le Britannique est poussé dans la voie des stands, d’où il peut repartir.

Pourchaire et Shwartzman se détachent dans les premiers tours. Plus loin dans le peloton, on montre le drapeau orange et noir à Zendeli et Daruvala, qui du coup s’arrêtent aux stands réparer les dégâts sur leurs monoplaces. Daruvala va d’ailleurs trop vite dans la voie des stands et écope d’une pénalité de cinq secondes. Lawson s’arrête aussi dans les premiers pour changer de pneus, mais son arrêt se passe mal avec une roue avant droite mal fixée. Troisième, Oscar Piastri réduit peu à peu l’écart avec son coéquipier, et Ticktum - suivi de près par Vips - se rapproche lui aussi de Piastri, jusqu’à arriver dans la zone DRS de ce dernier.

Au 19è tour, Daruvala tente de doubler Petecof à la sortie du tunnel mais les deux monoplaces se touchent : Daruvala va taper le rail et abandonne dans l’échappatoire. Petecof écope d’une pénalité de dix secondes. Sixième, Boschung est le premier pilote du top 6 à effectuer son arrêt aux stands obligatoire : il ressort derrière Drugovich, qui s’était arrêté plus tôt mais qui était derrière le Suisse avant son arrêt.

On a dépassé la mi-course et les hommes de tête sont toujours en pneus tendres. Ils rencontrent à présent sur leur route les retardataires qui se sont déjà arrêtés. Le premier des hommes de tête à enfin s’arrêter est Dan Ticktum, à 16 tours de l’arrivée. Le Britannique chausse des super tendres. Piastri l’imite au tour suivant : l’Australien ressort loin devant ! Pendant ce temps, Lundgaard prend cinq secondes de pénalité.

Vips est à présent décroché en troisième position. Robert Shwartzman change lui de pneus à 12 tours de l’arrivée mais l’arrêt aux stands ne se passe pas comme prévu ; la roue arrière gauche a du mal à être fixée et le Russe perd beaucoup de temps. Il ressort derrière Ticktum, tandis que Vips s’arrête aux stands.

Une fois n’est pas coutume, l’avant-dernier pilote à faire son arrêt obligatoire est le leader depuis le départ, à savoir Théo Pourchaire. Il ressort six secondes devant Piastri. Juste après, la voiture de sécurité virtuelle est mise en place : en lutte avec Vips, Marcus Armstrong se retrouve bloqué par le pilote Hitech et n’a d’autre choix que de taper le rail à la sortie de la Rascasse.

A peine la course reprend-t-elle que la voiture de sécurité est une nouvelle fois déclenchée ! Cette fois c’est Lirim Zendeli qui a tiré tout droit dans les pneus à la Rascasse. Les commissaires de piste parviennent à dégager la monoplace sans que la voiture de sécurité ne doive entrer en piste. Drapeau vert... et immédiatement drapeau jaune et une troisième fois en trois tours voiture de sécurité virtuelle ! L’événement est encore à la Rascasse : Piastri et Ticktum étaient en lutte pour la troisième position et Ticktum n’a pas pu tourner. Le voilà lui aussi bloqué et il doit abandonner.

En tête, Zhou ne s’est toujours pas arrêté changer de pneus alors qu’il ne reste plus que 7 tours à boucler. Enfin, à six tours du drapeau à damiers, le pilote UNI-Virtuosi effectue son arrêt obligatoire : il ressort juste devant Shwartzman, mais le Russe profite des pneus pas encore en températures du Chinois pour lui passer devant. Derrière, Vips aura cinq secondes ajoutées à son chrono pour l’accrochage avec Armstrong.

Du haut de ses seulement 17 ans, Théo Pourchaire a parfaitement contrôlé la course et n’a jamais été mis en danger pour la victoire : il s’impose donc sur le tracé monégasque ! Oscar Piastri termine deuxième pour la deuxième fois de la journée. Troisième, Drugovich a profité d’une belle stratégie de son équipe UNI-Virtuosi, tandis que - quatrième - Shwartzman à l’inverse peut nourrir des regrets après l’arrêt aux stands raté. Zhou termine cinquième et conserve la tête du championnat, d’autant plus qu’il empoche les deux points du meilleur tour en course au dernier tour. Boschung est sixième de peu devant Lawson. Vips termine huitième malgré sa pénalité : celle-ci ne l’affecte pas puisque Nissany, neuvième, est à bien plus de cinq secondes de lui. Lundgaard franchit la ligne dixième mais a une pénalité de cinq secondes : c’est donc Verschoor qui obtient le dernier point.

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less