Motorsport

Mitch Evans domine et remporte l’E-Prix de Mexico

Le pilote Jaguar prend la tête du championnat

Recherche

Par Emmanuel Touzot

16 février 2020 - 00:57
Mitch Evans domine et remporte (...)

Mitch Evans a remporté l’E-Prix de Mexico, au terme d’une course de domination.

Poleman de l’épreuve, André Lotterer a mal négocié son départ et a immédiatement vu Evans lui voler la vedette en le poussant légèrement hors piste, ce qui a repoussé l’Allemand de chez Porsche au quatrième rang.

Par la suite, c’est Nyck de Vries qui a ensuite fait une erreur et laissé sa deuxième place à Sébastien Buemi. La course a ensuite été interrompue après un accident de Nico Müller, qui a percuté violemment les TecPro dans le premier virage. Qualifié au septième rang avec sa Dragon, l’Allemand était indemne.

La relance se faisait à 35 minutes de l’arrivée et le drapeau jaune était brandi peu après, suite à l’accident de Felipe Massa, qui immobilisait sa venturi dans une échappatoire.

Evans restait en tête devant Buemi et les Virgin de Sam Bird et Robin Frijns, puis De Vries et Lotterer. Oliver Rowland, 12e, était le premier à activer l’Attack Mode. Contre deux activations de quatre minutes, ce qui se fait habituellement, il y avait là trois activations de trois minutes.

Lotterer a ensuite touché de Vries, ce qui a cassé une aile de sa monoplace et a entraîné une perte de rythme, de la fumée et une casse de la pièce, le repoussant au 21e rang.

Evans n’a pas lâché la tête de la course tandis que derrière, Buemi a été passé par Bird. A 20 minutes du terme de la course, de Vries a raté son freinage en voulant se défendre contre Antonio Felix da Costa, il est allé happer Frijns puis percuter le mur.

Le pilote Mercedes a abandonné tandis que Frijns est rapidement reparti, en dixième place. Cela a profité aux DS Techeetah de Felix da Costa et Jean-Eric Vergne ainsi qu’à Lucas di Grassi et Stoffel Vandoorne, qui se sont retrouvés aux quatrième, cinquième, sixième et septième place.

Oliver Rowland, placé derrière eux, a perdu subitement du rythme et laissé passer Edoardo Mortara, Frijns et Alexander Sims. Ce dernier était d’ailleurs le premier pilote BMW au classement, tandis que Maximilian Günther était 15e. Après deux week-ends impressionnants, l’équipe allemande était hors du coup à Mexico.

A 15 minutes du terme, Felix da Costa remontait enfin sur Buemi pour la troisième place et ramenait Vergne dans son sillage. Les trois pilotes se sont légèrement décalés en termes d’Attack Mode, et Vergne a été gêné par Felix da Costa au moment où il pouvait tenter d’aller chercher Buemi.

Au final, DS a laissé Vergne passer trop tard, puis son Attack Mode s’est arrêté plus tôt que celui du Portugais, qui l’a attaqué au tour suivant. Cela a surtout fait les affaires de Buemi, qui s’est envolé devant eux. Derrière, Ma Qing Hua a tapé le rail et abandonné.

Felix da Costa est très vite remonté sur Buemi et a pris la troisième place à sept minutes du terme de l’E-Prix mexicain, alors que Vandoorne profitait du Fanboost pour assurer sa sixième place.

Le Portugais est ensuite revenu sur Sam Bird qui a pris son Attack Mode à quatre minutes du terme, mais le Britannique a raté un freinage et a envoyé sa Virgin dans le rail, alors qu’il allait prendre la tête du championnat !

Felix da Costa a hérité de la deuxième place devant Buemi et Vergne, et Vandoorne était sous la menace de Sims pour la cinquième place dont il venait lui aussi d’hériter.

Reparti en piste, Bird a perdu de nouveau le contrôle de sa Virgin plus loin et a planté sa voiture dans les barrières à la sortie du stade. Evans avait alors sept secondes d’avance.

La direction de course a autorisé les pilotes à continuer à se battre malgré la voiture de Bird en pleine trajectoire, et le Britannique a été contraint de rester dans sa voiture en attendant la fin de course et en espérant ne pas se faire percuter...

Et dans le dernier tour, c’est Vandoorne qui a tapé ! Le pilote Mercedes a manqué un virage, toujours sous la pression de Sims, et le leader du championnat a perdu les 10 points qui lui tendaient les bras !

Evans a franchi la ligne d’arrivée en vainqueur, son second succès et le second de Jaguar en Formule E ! Il a devancé Felix da Costa et Buemi, devant Vergne, Sims, Di Grassi, Rowland, Mortara, l’autre Jaguar de James Calado, et la Mahindra de Pascal Wehrlein, qui s’était qualifié en super pole mais avait été pénalisé et renvoyé en fond de grille.

Evans prend la tête du championnat pour un point devant Sims, avec respectivement 47 et 46 points. Felix da Costa passe troisième avec 39 unités, soit une de plus que Vandoorne.

Formula E

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less