McLaughlin s’impose à Portland, Power en favori pour le titre IndyCar

Dixon et Newgarden seront ses principaux rivaux à Laguna Seca

Recherche

Par Emmanuel Touzot

4 septembre 2022 - 23:34
McLaughlin s'impose à Portland, (...)

Scott McLaughlin avait signé la pole position du Grand Prix de Portland, devenant le pilote ayant signé le plus de pole pour Penske, grâce à ses nombreuses premières places en Supercars. La qualification a vu plusieurs pilotes candidats au titre en difficulté.

Josef Newgarden était pénalisé pour un changement de moteur, tandis que Scott Dixon et Marcus Ericsson n’ont pas réussi à rentrer dans le Fast 12. Will Power était donc le mieux placé en ce début de course pour aller chercher un bon résultat en vue du championnat.

En effet, il s’agissait de l’avant-dernière course de la saison, avant celle de Laguna Seca la semaine prochaine. Depuis plusieurs saisons, l’IndyCar clôt en effet son année mi-septembre.

Au départ, McLaughlin a conservé la tête et a creusé l’écart grâce à ses pneus tendres. Derrière, Romain Grosjean a été victime d’un peu de grabuge, mais a pu reprendre la piste sans encombre et continuer la course.

McLaughlin a réussi à rapidement reprendre la tête une fois la première vague d’arrêts aux stands passée. Le début de course a été calme, malgré plusieurs luttes dans le peloton. Simon Pagenaud a inauguré les premiers arrêts aux stands, et le peloton a suivi, pour un ensemble d’arrêts sous drapeaux verts.

Marcus Ericsson, vainqueur de l’Indy 500 et candidat au titre, a décalé au maximum son premier arrêt. Le deuxième relais a vu McLaughlin continuer à gérer la course, mais Power a réussi à lui reprendre du temps dans cette deuxième partie de course.

Un excellent relais de Newgarden

Derrière, Newgarden était dans un très gros rythme et est remonté jusqu’au top 5 avant de repasser par les stands. Graham Rahal a fait durer son deuxième relais au point de pointer en tête, tandis que Ericsson est revenu dans le top 5 grâce à sa stratégie décalée.

Dixon est revenu proche du top 10 tandis que Pato O’Ward a intégré le top 5 en ressortant devant Lundgaard après son deuxième arrêt. Le pilote McLaren bénéficiait de gommes tendres, contrairement à McLaughlin, Power et Lundgaard. Newgarden avait lui aussi les pneus à flancs rouges pour continuer à remonter.

Power continuait à remonter sur McLaughlin et pointait à 5 secondes, tandis que O’Ward et Newgarden remontaient eux aussi sur les leaders. Victime d’un problème de boîte de vitesses, Pagenaud a malheureusement dû mettre pied à terre.

Les derniers arrêts au stand ont eu lieu et n’ont pas apporté de bouleversement majeur en tête, McLaughlin ayant conservé la tête devant Power, O’Ward et Newgarden. Mais ce dernier était en gommes dures pour le dernier relais, contrairement aux trois pilotes qui le précédaient.

Dixon est revenu en sixième position, juste derrière Alexander Rossi. Mais la course a ensuite été neutralisée par un drapeau jaune après que Rinus VeeKay a percuté Jimmie Johnson en ligne droite. Le Néerlandais s’est rabattu sur le septuple champion de NASCAR après l’avoir passé et l’a envoyé dans le mur.

Newgarden misait sur un besoin moindre d’économiser ses gommes, mais la neutralisation a ruiné ses plans, puisque les voitures en gommes tendres avaient justement la possibilité d’économiser quelques tours pendant la neutralisation.

Le bon coup de Dixon à la relance

A la relance, Power et O’Ward se sont touchés, tout comme Newgarden et Rossi. Dixon en a profité pour dépasser les deux hommes, et a ensuite pu passer O’Ward, qui l’avait bloqué et a été sommé de lui rendre sa position.

La situation était compliquée pour O’Ward qui avait un dégât sur sa carrosserie devant la roue arrière gauche. Newgarden a perdu deux places face à Rahal et Herta, et a ensuite vu Rossi et Lundgaard le menacer. Les deux pilotes l’ont dépassé, repoussant l’Américain au neuvième rang.

En attaquant Rossi, Lundgaard a percuté un panneau publicitaire formant la chicane à l’intérieur du premier virage, et le carton s’est coincé, ce qui l’a obligé à laisser passer l’ensemble du peloton et à rentrer aux stands pour le faire retirer. Juste avant, Rossi avait commis une petite erreur.

Après une fin de course calme, McLaughlin a gagné devant Power et Dixon, puis O’Ward et Rahal. Le vainqueur a mené 104 des 110 tours ! Herta, dont le nom est de plus en plus cité en F1 l’an prochain, boucle la course en sixième place, tandis que Newgarden finit huitième.

Power a 20 points d’avance sur Dixon et Newgarden, qui sont à égalité avant la finale de Laguna Seca dimanche prochain. Ericsson est à 39 points et McLaughlin à 41 points, il sont théoriquement cinq à pouvoir être titrés la semaine prochaine, même si la mission sera quasiment impossible pour Ericsson et McLaughlin. Palou et O’Ward sont officiellement éliminés de la course au titre.

Indycar

Info Motorsport

Photos

Vidéos