McLaughlin remporte sa première course en IndyCar à St Pete

Le pilote Penske devance Palou, Power, Herta et Grosjean

Recherche

Par Emmanuel Touzot

27 février 2022 - 20:34
McLaughlin remporte sa première (...)

L’IndyCar a fait son grand retour et, comme c’est le cas presque chaque année, c’est la manche de St Petersburg, en Floride, qui a ouvert la saison. Cela faisait deux saisons que la pandémie de Covid-19 empêchait St Pete de lancer le championnat.

C’est Scott McLaughlin qui a signé la pole position, sa première en IndyCar. L’ancien pilote de Supercars australien dispute sa deuxième saison dans la discipline américaine et semble se mettre dans le rythme.

Il devançait son équipier Will Power sur la grille et Colton Herta, Rinus VeeKay, puis les deux Français, Romain Grosjean et Simon Pagenaud. Les deux tricolores disputaient leur première course avec leur nouvelle équipe, respectivement Andretti et Meyer Shank.

McLaughlin a gardé la tête au départ tandis que Grosjean a tenté d’aller chercher Power mais a dû céder face à l’Australien. Herta et VeeKay ont dépassé ce dernier, qui a réussi à rester devant Grosjean.

Un premier relais calme

Le Français a concédé une place à Marcus Ericsson, tandis que Simon Pagenaud, très prudent au départ, a reculé au dixième rang derrière Scott Dixon, le champion en titre Alex Palou, et le pilote McLaren, Pato O’Ward.

Le début de course a été calme, et c’est au moment où la dégradation des pneus a joué un rôle que l’on a commencé à percevoir des changements en piste. On a notamment vu Herta perdre beaucoup de temps sur McLaughlin, jusqu’à être dépassé par Power avant le 20e tour.

Ce dernier remontait sur McLaughlin, qui avait entre temps pris une confortable avance, tandis que Herta faisait durer une fin de relais difficile. Ericsson, Grosjean, Palou ou encore Graham Rahal étaient de ceux qui faisaient durer leur premier relais.

Le premier drapeau jaune est sorti après une sortie de David Malukas. Une aubaine pour les pilotes qui ne s’étaient pas encore arrêtés, et qui ont pu faire leur premier stop sous régime de voiture de sécurité.

La règle n’autorisant pas une entrée au stand immédiate, Grosjean repartait 17e, après un accrochage dans la voie des stands avec Rahal et Ericsson. Heureusement, sa voiture ne semblait pas abîmée.

Les leaders précédents se retrouvaient donc dans le peloton, McLaughlin ayant contenu Power de peu dans les stands, mais les deux hommes étaient 13e et 14e. Les stratégies étaient décalées entre plusieurs pilotes, et c’est Alexander Rossi qui se retrouvait en tête sans s’être arrêté, devant Dixon, O’Ward, Josef Newgarden et Pagenaud.

A la relance, rien n’a bougé et Rossi ralentissait le peloton, qui était plutôt sage. McLaughlin gagnait une position et se trouvait 12e. Rossi est entré pour son premier arrêt à la fin du 37e tour, l’Américain tentant de faire un arrêt de moins que le peloton.

Un duel final entre McLaughlin et Palou

Rinus VeeKay a ensuite récupéré la tête lorsque les autres pilotes sont arrêtés, le Néerlandais allongeant son relais pour tenter lui aussi de se décaler. L’IndyCar a relancé sa saison par une course stratégique dont la discipline a le secret.

McLaughlin a finalement retrouvé les commandes de l’épreuve au 63e tour, grâce aux stratégies décalées, mais il a cédé la tête peu après en entrant au stand, pour se prémunir d’une potentiel sortie en piste de la voiture de sécurité.

Palou a récupéré la tête de la course devant Power, Rahal, le débutant et ancien pilote de F2 Christian Lundgaard, et Romain Grosjean, qui revenait dans le top 5. Les leaders se sont arrêtés au tour suivant.

Palou est ressorti derrière McLaughlin, tandis que Power récupérait la tête de la course devant Dixon, mais l’Australien s’arrêtait à son tour lors de la boucle suivante. Dixon récupérait les commandes devant O’Ward et McLaughlin, déjà revenu près de la tête de course.

O’Ward s’est arrêté, et Dixon a tenté de faire durer son relais au maximum, mais le Néo-Zélandais s’est arrêté et a repris la piste en 12e place. Mais McLaughlin n’était pas tranquille, puisque Palou s’attaquait au pilote Penske.

La lutte a été intense jusqu’au drapeau à damier, puisque Palou a failli passer lorsque Devlin DeFrancesco a bloqué McLaughlin en fin de course. Mais le prometteur Néo-Zélandais conservait la tête pour aller chercher son premier succès en carrière.

Palou et Power complètent le podium, Herta suit et Romain Grosjean termine cinquième, tandis que Simon Pagenaud boucle sa première course avec MSR en 15e position.

Indycar

Info Motorsport

Photos

Vidéos