McLaughlin remporte à Mid-Ohio sa 2e course d’IndyCar

Au terme d’une lutte intense contre Alex Palou

Recherche

Par Emmanuel Touzot

3 juillet 2022 - 22:40
McLaughlin remporte à Mid-Ohio sa 2e (...)

Pato O’Ward était en pole position à Mid-Ohio devant Scott McLaughlin, et le pilote McLaren a gardé la tête au départ. Derrière son équipier, Felix Rosenqvist, a profité de ses pneus tendres pour prendre la troisième place.

Will Power a vu sa course lui échapper rapidement, avec un accrochage avec Takuma Sato et un tête-à-queue. Il s’est relancé dernier tandis qu’en tête, McLaughlin ne lâchait pas O’Ward. Derrière lui, Rosenqvist a malheureusement connu un problème mécanique et un début d’incendie.

C’était l’abandon, et la première neutralisation de la course. Plusieurs pilotes se sont arrêtés tandis qu’à la relance, Scott Dixon a pris la troisième place à Colton Herta. Ce dernier était sous la menace de Simon Pagenaud, qui avait atteint le Fast Six la veille.

Après 29 tours, O’Ward et Dixon se sont arrêtés, suivis de McLaughlin, Marcus Ericsson et Power. Cependant, c’était juste avant que la course ne soit de nouveau neutralisée, car Kyle Kirkwood, qui venait de passer des primaires aux alternatifs, est sorti de piste.

Le grand bénéficiaire de ce décalage était Palou, qui était resté en tendres, avait fait son arrêt quatre tours avant O’Ward et Dixon, et avait fait des tours rapides pour remonter en deuxième place derrière McLaughlin. O’Ward était le grand perdant de ces arrêts, ressortant troisième.

Une nouvelle neutralisation est survenue lorsque Jack Harvey a envoyé Dalton Kellett en tête-à-queue. La course a été relancée au 40e tour, Et Rinus VeeKay a réussi à dépasser Josef Newgarden et Dixon par l’extérieur pour prendre la cinquième place.

Sa progression ne s’arrêtait pas là, car O’Ward a rencontré un problème de moteur. Le Mexicain a chuté dans la hiérarchie, victime de gros soucis mécaniques, comme son équipier Rosenqvist plus tôt dans la course.

Au 50e des 80 tours, McLaughlin avait une seconde d’avance sur Palou, qui était en tendres contre les médiums de McLaughlin. Herta avait deux secondes de retard et quatre secondes d’avance sur VeeKay, qui avait lui-même quelques secondes d’avance sur Dixon.

Newgarden s’est arrêté à la fin du 52e tour, et les autres pilotes ont vite réagi après une sortie de piste de Tatiana Calderon au virage 4. Herta est resté en piste et s’est retrouvé décalé stratégiquement. Les arrêts aux stands ont vu McLaughlin sortir devant Palou, et Power devant Newgarden.

Au redémarrage, Palou a mis la pression sur McLaughlin, et Power a dépassé VeeKay pour la quatrième place. Alexander Rossi a percuté son équipier, Romain Grosjean, et l’a envoyé dans le mur. Le Français avait percuté Herta peu avant, et la direction de course a pénalisé Rossi et Grosjean d’un drive through.

Au terme d’une intense bataille, McLaughlin a franchi la ligne d’arrivée avec 0’5512 d’avance sur Palou pour remporter sa deuxième victoire en IndyCar. Power a décroché la troisième place en s’étant élancé 21e, et en ayant pointé 27e au premier tour. Il se rapproche à 20 points d’Ericsson au championnat, qui a terminé juste derrière Dixon et juste devant Newgarden.

Indycar

Info Motorsport

Photos

Vidéos