Motorsport

McLaren place deux voitures dans le top 10 de l’Indy 500

O’Ward frôle le podium, Montoya toujours en forme en IndyCar

Recherche

Par Emmanuel Touzot

4 juin 2021 - 13:45
McLaren place deux voitures dans le (...)

McLaren engageait trois voitures pour les 500 Miles d’Indianapolis cette année. Outre son duo habituel composé de Pato O’Ward et Felix Rosenqvist, Juan Pablo Montoya retrouvait la structure anglaise dans une troisième monoplace au numéro 86.

Meilleur qualifié du trio en 12e place sur la grille, O’Ward a aussi été le mieux classé à l’arrivée. Il tenait la troisième position en fin de course, avant de s’en faire déposséder par Simon Pagenaud.

"Nous nous sommes battus toute la course" assure O’Ward, pilote de la numéro 5. "Nous avons fait une course parfaite, mais nous n’étions simplement pas assez solides à la fin. Quand ils nous ont laissé profiter de toute la puissance, je n’ai pas pu rattraper Alex [Palou] et Helio [Castroneves]."

"Nous avons du travail pour l’an prochain. Ca pique un peu de perdre la troisième place dans le dernier tour mais j’ai tenté tout ce que je pouvais pour gagner pour l’équipe Arrow McLaren SP. Nous reviendrons l’an prochain et espérerons être meilleurs, nous devrions être fiers du travail effectué mais il y a encore plus à faire."

Montoya arrache le top 10, Rosenqvist le visait

Après un GP d’Indianapolis difficile et une qualification décevante en 24e position, Montoya a fait une course solide pour aller chercher la neuvième place : "C’était une bonne journée pour Arrow McLaren SP. C’était amusant, on avait une bonne voiture et une bonne stratégie."

"C’est dommage, nous étions devant Simon toute la journée, et la numéro 22 finit troisième. Nous avions une voiture pour terminer dans le top 5. Nous nous sommes battus, nous avons fait au mieux. Pour une pige, c’était vraiment cool, merci à Arrow McLaren SP."

Qualifié 14e, Rosenqvist a sombré en fin de course à cause d’une pénalité pour excès de vitesse dans les stands, et la numéro 7 termine 27e : "Un résultat décevant, c’était une mauvaise journée mais nous avions une bonne voiture."

"Nous avons gagné des places au départ mais de petits problèmes nous on coûté du temps au stand. Lors d’un arrêt, je suis allé une fraction de mile par heure, trop vite et j’ai eu un drive-through."

"De là, j’étais hors jeu, je me suis battu et nous avons parié sur une stratégie d’économie de carburant pour avoir une victoire sous drapeau jaune, mais ça n’est pas venu."

Indycar

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less