Motorsport

McLaren étudie un engagement en hypercar au Mans pour 2021

Le nouveau règlement attire l’équipe de Woking

Recherche

Par A. Combralier

15 juin 2019 - 17:46
McLaren étudie un engagement en (...)

Afin d’attirer les grands constructeurs automobiles qui, à l’exception de Toyota, ont déserté le LMP1, le WEC a annoncé une nouvelle réglementation. Les budgets nécessaires pour courir vont être largement réduits. Surtout, la catégorie LMP1 est renommée hypercar et pourra faire cohabiter prototypes et hypercars dérivés de modèles commerciaux.

Cette nouvelle réglementation a déjà attiré Aston Martin. McLaren serait-elle aussi intéressée ? Le nouveau règlement convient bien, sur le papier, à la marque anglaise…

Zak Brown, le PDG de McLaren Racing, et présent au Mans ce week-end, a confirmé qu’il étudiait de près la possibilité d’engager son équipe en WEC.

« Cet engagement serait indépendant de notre engagement dans notre équipe de F1. Il serait porté par McLaren Racing, le groupe mené par Gil de Ferran, et une équipe en bonne et due forme serait constituée. Donc ce serait en collaboration avec notre département voitures de série, et cela ne perturberait en rien nos activités en F1. »

La date de 2021 est privilégiée par Zak Brown : cela permettrait à McLaren d’investir ailleurs, l’argent économisé grâce aux budgets plafonnés, qui seront introduits à partir de cette date.

« Cela fait partie de l’analyse que nous menons. Les budgets plafonnés arrivent en 2021. Nous pourrons être prêts au plus tôt pour 2021. Donc il y a une opportunité pour ce timing, puisqu’il faut restructurer votre organisation. C’est une chose positive que cette dynamique ait lieu en F1, et dans le même temps, que nous considérions le WEC. »

« De toute façon, c’est bien de voir ce qu’ils ont annoncé, de manière définitive. Cela nous donne matière à réagir. Ce fut un long travail, mais dans l’ensemble satisfaisant. Nous allons travailler, avec Gil de Ferran et Mike Flewitt, pour arriver avec une proposition, pour savoir si nous voulons aller en WEC, et si oui, comment et quand. Car maintenant, nous connaissons le règlement. »

« Nous avons assisté à toutes les réunions, nous avons fait partie de ce processus. Il faut que les fondations soient solides. Nous allons pouvoir désormais avancer rapidement. Ce n’est pas comme si c’était une surprise, comme si nous n’y avions pas travaillé ; mais maintenant, nous savons qui joue, nous savons comment, et nous pouvons finaliser nos plans pour finalement faire avancer la discussion. »

Gil de Ferran, qui sera chargé de chapeauter l’organisation de nouvel engagement éventuel, confirme que les budgets plafonnés pourront servir à dégager des ressources humaines et financières pour un éventuel programme aux 24 Heures du Mans.

« Ce n’est jamais facile de faire travailler toute une équipe ensemble. Il y a beaucoup de considérations opérationnelles. En 2021, je l’espère, il y aura un tout nouvel environnement réglementaire en F1, donc il pourrait y avoir une opportunité pour déployer des personnels, à l’intérieur de l’équipe McLaren, d’une manière différente. »

« Nous n’avons pas encore pris une décision finale. Nous devons nous assurer que le programme F1 reste autant compétitif que possible – comme tout autre programme. »

« Mais il y a un aspect qui peut fournir des opportunités pour des synergies entre les programmes : je pense au personnel, aux technologies et ainsi de suite. »

Mais il n’est pas question, selon Zak Brown, d’habiller Pierre en déshabillant Paul…

« Tout serait dirigé de manière indépendante : pas seulement sur le plan technique, mais aussi sur le plan budgétaire. Les deux programmes devront pouvoir marcher sur leurs propres jambes. »

Quels pilotes McLaren engagerait-elle en WEC ? Certains pilotes-maison comme Oliver Turvey, Fernando Alonso, Stoffel Vandoorne, pourraient-ils être mobilisés selon Gil de Ferran ?

« Fernando fait partie de la famille McLaren. Toute équipe serait ravie de le laisser conduire une de ses voitures, et nous ne faisons pas exception. Nous n’avons rien finalisé de tel. Nous allons viser le meilleur line-up possible. Si cela inclut des pilotes de F1, ce serait formidable. »

McLaren doit cependant faire attention à ne pas se disperser… Le flop monumental de l’engagement de Fernando Alonso en IndyCar (non-qualification) doit bien faire réfléchir Zak Brown.

« Toutes nos décisions, chez McLaren Racing, seront prises de manière séparée. La F1 doit faire sens économiquement, car aujourd’hui ce n’est pas le cas. Mais je l’espère, avec les budgets plafonnés qui arrivent, la F1 pourra devenir économiquement plus viable. Tout serait mené de manière indépendante. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less