Motorsport

Magnussen aimerait participer à l’Indy 500 un jour

Les qualifications de l’épreuve débutent ce soir

Recherche

Par Emmanuel Touzot

22 mai 2021 - 13:19
Magnussen aimerait participer à (...)

Kevin Magnussen, qui pilote cette année pour Chip Ganassi Racing en IMSA, est allé cette semaine à Indianapolis pour assister aux essais préparatoires de l’Indy 500, où son équipe engage quatre voitures.

Alors que la première partie des qualifications se déroule ce soir, Magnussen a pu découvrir de l’intérieur comment une équipe travaille pour l’Indy 500, et le défi que représentent ces monoplaces pour les pilotes.

"J’ai eu l’occasion d’assister à des essais pour l’Indy 500, ce qui était formidable" a-t-il déclaré à RACER. "J’ai toujours été très ouvert sur le fait de vouloir faire un essai dans une IndyCar un jour."

"Je suis allé me placer au milieu de la voie des stands, à seulement cinq ou dix mètres des voitures qui roulent à près de 400 km/h. Avec seulement un demi-mètre de mur entre moi et les voitures. Vous voyez ces voitures aller à fond, sans même se soulever dans le premier virage. C’est quelque chose que je dois essayer un jour."

"C’est intéressant de voir de l’intérieur comment ça se passe dans l’équipe en IndyCar. J’ai pu assister au débriefing après la première journée d’essais, ce qui était génial, et il y a beaucoup de nouvelles choses dont je n’avais jamais entendu parler."

"Vous savez, préparer une voiture pour les 500 miles d’Indianapolis est très différent de tout ce que j’ai fait jusqu’à présent. C’est donc intéressant d’écouter ça et d’avoir un regard de l’intérieur."

Magnussen a découvert les subtilités des courses sur ovale

Il a été impressionné par la vitesse, mais aussi par la technique nécessaire pour dompter des voitures si rapides sur un circuit d’apparence aussi simple, où la différence se fait sur les détails : "C’est tout simplement fou. C’est un endroit vraiment mystique."

"Parce que vous savez qu’ils vont à fond en qualifications et dans l’air pur en course, ils le font aussi. Mais même s’ils sont à fond tout au long du tour, il y a énormément de technique qui entre en compte dans un bon tour.

"Ce sont toutes ces petites actions, et c’est bien plus une question de détails qu’au volant d’une voiture de course sur un circuit routier normal. Vous devez être très précis dans la voiture."

"Je dis cela sans avoir jamais conduit sur un ovale ou à Indianapolis, mais c’est ce que j’en retiens. Tout cela se passe à près de 400 km/h et c’est tout simplement fascinant, d’autant qu’ils font aussi la course à cette vitesse et avec des murs aussi proches de la piste. C’est assez phénoménal."

Magnussen a roulé pendant quatre saisons aux côtés de Romain Grosjean chez Haas F1, et il révèle ne pas avoir été surpris que le Français brille immédiatement, avec une pole et une deuxième place pour sa deuxième course en IndyCar : "J’ai couru avec ce gars pendant quatre ans en tant que coéquipier, et je le connais très bien."

"Nous avons eu des batailles vraiment chaudes sur la piste, et c’est cool de voir qu’il s’en sort bien immédiatement, et qu’il obtient déjà des pole positions, en attendant une victoire. Je sais à quel point ce gars est un bon pilote, donc ça ne me surprend pas vraiment. Mais c’est toujours bon à voir."

Indycar

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less