Le WEC, oui, mais la Formule 1 reste la priorité pour Alpine

Romain Grosjean aimerait remporter les 24h du Mans un jour

Recherche

Par Paul Gombeaud

21 janvier 2022 - 09:43
Le WEC, oui, mais la Formule 1 (...)

La Formule 1 reste la priorité d’Alpine

Alpine sera à nouveau présente sur plusieurs fronts cette année puisque en plus de son programme en Formule 1, elle sera également engagée dans le championnat du monde d’endurance dans la catégorie Hypercar.

La marque française utilise pour le moment une monoplace type LMP1 non hybride mais entend bien développer un prototype capable de gagner des courses dans les années à venir.

Si les ambitions d’Alpine sont élevées, son directeur Laurent Rossi rappelle que c’est bien la F1 qui reste la priorité de la marque.

"Par-dessus tout, c’est la visibilité de la F1 qui nous permet de produire dans ces pays importants pour nous," a déclaré le Français à Motorsport-Total. "L’endurance est une sorte de complément à la Formule 1."

Et Rossi de préciser que si l’équipe engagée en endurance s’appelle également Alpine, c’est en réalité Signatech qui opère en tant que partenaire. Ce qui permet à la marque française de contrôler ses coûts tout en développant plusieurs technologies à la fois.

"C’est un peu différent car cette équipe n’est pas Alpine," poursuit Rossi. "C’est un partenaire, Signatech, qui opère pour nous. Ce n’est donc pas comme ci nous contrôlions tout. Nous leur faisons confiance et leur fournissons le groupe propulseur."

"Avec quelques investissements supplémentaires, nous pouvons obtenir beaucoup de bénéfices entre la Formule 1 et l’endurance, puis entre l’endurance et les voitures de route, car les voitures Alpine contiendront probablement une partie importante des technologies en provenance de ces deux disciplines."

BMW prépare son prototype LMDh pour 2023

La marque allemande fait partie des futurs compétiteurs de la catégorie LMDh qui débutera à partir de 2023 at a annoncé une liste de 19 pilotes pour la saison 2022, parmi lesquels on peut retrouver un ancien de la Formule 1 en la personne de Timo Glock.

Ces 19 pilotes auront la tâche de conduire la M4 en catégorie GT3 au cours de différentes courses à travers le monde, en plus de participer au développement du prototype LMDh de l’année prochaine.

"Le développement et les essais de notre BMW M LMDh se passent très bien, le but étant de nous battre pour les victoires en 2023," a déclaré Franciscus van Meel, responsable de BMW M.

Romain Grosjean se voit en endurance à l’avenir

Alors qu’il s’est offert une seconde jeunesse aux Etats-Unis où il brille en Indycar, Romain Grosjean se verrait bien disputer le championnat du monde d’endurance et les 24h du Mans à l’avenir.

Dans une interview accordée à Escapade, le Français a ainsi affirmé qu’il aimerait faire partie d’un projet avec la marque tchèque Praga dont il est ambassadeur.

"Je disputerai certainement des courses d’endurance à l’avenir alors peut-être qu’un jour, je ferai le Mans avec Praga aux côtés d’un pilote issu du e-sport, car je suis persuadé que nous pouvons y trouver des pilotes de haut niveau. Nous aurions alors besoin d’aller en catégorie LMDh car c’est ce que je veux faire, j’aimerais gagner les 24h du Mans un jour."

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos