Motorsport

Le Rallye du Kenya de retour en 2020 au calendrier du WRC

Le Safari reste un monument en Afrique de l’Est

Recherche

Par www.wrc.com

29 septembre 2019 - 14:01
Le Rallye du Kenya de retour en (...)

Rendez-vous mythique du sport automobile, le Safari Rally fera son retour en Championnat du Monde FIA des Rallyes en 2020.

Ce vendredi à Nairobi, le président kenyan Uhuru Kenyatta a confirmé le retour du WRC au Safari après l’approbation du calendrier proposé par WRC Promoter auprès du conseil mondial du sport automobile de la FIA.

Disputé du 16 au 19 juillet, le rendez-vous en Afrique de l’Est formera la huitième étape du calendrier tout en ouvrant la seconde moitié de saison après la pause estivale.

Les initiatives visant la réintégration du Safari au plus haut niveau bénéficiaient d’un fort soutien gouvernemental. En juillet dernier, le président Kenyatta et d’autres ministres s’étaient ainsi rendus à l’épreuve candidate ayant finalement permis au pays de sceller son retour.

Jusqu’en 2002, le Safari - voyage en swahili - était considéré comme l’une des épreuves les plus prestigieuses et attendues du sport automobile.

Reconnue comme la manche la plus difficile en WRC, l’épreuve empruntait des pistes rocheuses et jonchées d’ornières, des conditions météorologiques imprévisibles pouvant transformer un chemin sec et poussiéreux en véritable bain de boue en quelques minutes, mais aussi un parcours trois fois plus long que les autres rallyes... Un défi unique assurant sa légende au point d’en faire l’un des rendez-vous les plus convoités des constructeurs.

La nature du rallye - désormais organisé par le WRC Safari Rally Project, une joint-venture formée par le Ministère kenyan des Sports et de la Fédération kenyane du sport automobile - évoluera pour s’adapter au WRC contemporain, mais son caractère restera intact avec des routes fermées offrant toujours de magnifiques paysages de cartes postales au cœur de la faune africaine.

Directeur général de WRC Promoter, Oliver Ciesla a félicité l’équipe du Safari Rally Project et son président Phineas Kimathi pour leurs efforts.

« Le Safari est une institution dans toute l’Afrique de l’Est et attire des fans d’Ouganda et de Tanzanie tout aussi enthousiastes que ceux du Kenya », a-t-il déclaré. « Son retour est également important au niveau mondial. Après l’absence du WRC en Afrique durant près de deux décennies, le retour du championnat sur le deuxième plus grand continent du monde marque une étape historique dans notre stratégie visant à mondialiser davantage la discipline. »

« Le Safari possède son propre chapitre dans l’histoire du sport automobile et nous apprécions l’énorme engagement du gouvernement kenyan pour le ramener au premier plan du rallye mondial ainsi que le soutien du Président de la FIA, Jean Todt. Si cet héritage sera évoqué, il s’agit en même temps d’un Safari moderne côtoyant nos treize autres épreuves. Cela ne veut pas dire que le défi sera moindre et nous pouvons être sûrs que cette édition 2020 mettra pleinement nos pilotes, équipes et voitures à l’épreuve. »

Organisé pour la première fois pour célébrer le couronnement de la reine Elizabeth II en 1953, le Safari parcourait le Kenya, l’Ouganda et le Tanganyika (aujourd’hui Tanzanie).

Kenyan d’origine ougandaise, Shekhar Mehta détient le nombre record de victoires sur l’épreuve (cinq, dont quatre consécutives). D’anciens champions du monde tels que Björn Waldegård (quatre victoires), Juha Kankkunen et Colin McRae (trois succès chacun) ont également été reconnus comme des maîtres du Safari.

Basé au nord-ouest de Nairobi, le rallye installera son parc d’assistance et dessinera ses spéciales près des lacs Naivasha et Elmenteita dans la vallée du Grand Rift.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less