Motorsport

Lappi offre la 2e place à Citroën au Rallye de Finlande

Le Finlandais a brillé avec la C3 WRC à domicile

Recherche

Par Olivier Ferret

4 août 2019 - 16:17
Lappi offre la 2e place à Citroën au (...)

Deuxièmes sur leurs terres après une prestation de haut vol à bord de C3 WRC, Esapekka Lappi et Janne Ferm ont confirmé qu’ils étaient bien de la race des Finlandais Volants, ces locaux qui chaque année écrivent l’histoire de l’épreuve ! Synonyme de huitième podium cette saison pour le Citroën Total World Rally Team, cette performance est complétée par la cinquième place de Sébastien Ogier et Julien Ingrassia, bien remontés, malgré que le pilote français ait notamment souffert physiquement hier, pour accrocher de précieux points dans l’optique du championnat.

Avec une ultime étape débutant par la spéciale même où ils étaient sortis de la route l’an passé, la tâche d’Esapekka Lappi et Janne Ferm s’annonçait difficile aujourd’hui. D’autant qu’ils ne bénéficiaient pas non plus de l’expérience de la deuxième ES de la boucle, faute de l’avoir parcourue à vitesse de course en 2018. Maîtrisant parfaitement leur sujet ce week-end à bord de C3 WRC, les Finlandais allaient pourtant faire preuve d’une extrême solidité : après un premier tour passé à limiter les dégâts, tout en validant leurs notes, ils reprenaient leurs distances avec l’équipage classé troisième aux deuxièmes passages, pour égaler leur meilleur résultat signé jusqu’alors sous les couleurs rouges (2èmes en Suède), et s’octroyer à domicile un podium pleinement mérité, qui récompense leur indéniable montée en puissance !

Ce deuxième podium de la saison pour le duo Lappi-Ferm, le sixième de leur jeune carrière en WRC, est également le huitième de la saison pour Citroën Total World Rally Team en neuf manches.

Auteurs d’un deuxième temps à seulement un dixième du scratch dès la première véritable ES (19,34 km), Esapekka et Janne affichaient d’emblée leurs intentions et confirmaient leurs velléités en ralliant le terme de la première étape en troisième position, à seulement 2’’4 de la tête. En pleine confiance avec C3 WRC sur ces pistes qui ne tolèrent aucune hésitation, ils faisaient encore mieux le samedi, avec notamment deux scratches (ES 16 & 18) au plus fort de la bagarre, pour s’emparer de la deuxième place avec une marge intéressante de 12’’4 sur le troisième. Un avantage qu’ils parvenaient donc à gérer aujourd’hui, à la manière de vieux briscards !

Deuxièmes en piste le vendredi et donc contraints de balayer la gravette présente en surface pour les suivants, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia parvenaient à limiter les dégâts en concluant la première journée en septième position, à seulement 12’’9 du podium. Hélas, la mauvaise nuit passée après avoir été malade, obligeait Sébastien à revoir ses ambitions le samedi, mais il n’en faisait pas moins preuve de beaucoup d’abnégation pour lutter contre l’épuisement et se hisser en cinquième position, au contact du quatrième. Plus reposé ce dimanche, il se relançait dans la bataille avec la même ténacité mais devait s’incliner de 2’’7 pour le gain de la quatrième place. Les points marqués à cette occasion, assortis aux deux également glanés dans la Power Stage à la faveur d’un 4e temps, lui valent de pointer toujours deuxième du championnat et de rester en lice pour un septième titre mondial consécutif.

Sébastien Ogier, Pilote du Citroën Total WRT

" C’était un week-end compliqué pour nous, je ne cache pas que j’avais d’autres ambitions au départ. J’ai tout donné comme habitude, et c’est sûr que ma journée de samedi où j’étais vraiment à court d’énergie n’a pas aidé, mais même aujourd’hui où j’allais mieux, je ne suis hélas pas parvenu à faire mieux. "

Esapekka Lappi, Pilote du Citroën Total WRT

" Je suis très heureux pour l’équipe, elle mérite ce résultat tant elle s’est montrée patiente et m’a entouré pendant cette première partie de saison difficile. Nous avons bien travaillé ensemble pour que C3 WRC convienne mieux à mon pilotage, notamment sur le différentiel avant, et j’étais très en confiance à son volant ce week-end, j’en faisais littéralement ce que je voulais ! Dès mon premier temps au shakedown, j’ai su que cela se présentait bien. J’espère maintenant parvenir à conserver ce niveau de performance pour la suite. "

DEUX QUESTIONS À PIERRE BUDAR, DIRECTEUR DE CITROËN RACING

- Que vous inspire la prestation réalisée ce week-end par Esapekka Lappi et Janne Ferm ?

C’est forcément une très grande satisfaction pour nous de les voir ainsi retrouver les sommets après une première partie de saison en dents de scie où ils n’ont pas toujours pu concrétiser leur indéniable potentiel.On savait qu’ils étaient extrêmement rapides, et on n’a jamais douté de leur capacité à remonter la pente. Il leur a simplement fallu un peu de temps pour s’adapter à la voiture et en tirer la pleine mesure. Nous avons également essayé de les accompagner pour mieux gérer certaines situations, et la sérénité affichée ce week-end me fait dire que le travail réalisé porte ses fruits. C’est une juste récompense pour l’implication et la capacité d’écoute dont ils font preuve au quotidien dans le team, mais également pour l’équipe entière qui continue à se donner sans compter. Et j’ai maintenant bon espoir qu’ils puissent poursuivre sur cette lancée sur les épreuves à venir.

- Une nouvelle fois très combatifs, Sébastien et Julien repartent de Finlande avec de précieux points dans l’optique de la lutte pour le titre…

En effet, même s’ils espéraient clairement mieux et nous aussi. Mais ils n’avaient pas la partie facile en s’élançant deuxièmes en piste sur ce terrain tout de même sujet au balayage. Sans compter que la mauvaise nuit passée par Sébastien entre vendredi et samedi, lui a si je puis dire coupé les jambes au moment même où ils comptaient se refaire. Malgré tout, ils ont une nouvelle fois su faire preuve de la ténacité qui les caractérise, pour limiter les dégâts et conserver toutes leurs chances au championnat. C’est aussi en venant à bout de pareils week-ends difficiles sans trop de dommages, qu’un championnat se gagne. Nous redoublons à présent d’efforts pour offrir à nos équipages une C3 WRC plus compétitive encore sur les prochaines manches.

LE TEMPS FORT DU WEEK-END

Ingénieur d’exploitation d’Eapekka Lappi et Janne Ferm, Christophe Witschi a été le témoin privilégié de l’intelligence de course et de l’assurance avec laquelle les Finlandais ont construit leur podium, notamment le dimanche matin lorsqu’ils ont coupé court aux velléités de Jari-Matti Latvala. Il raconte…

" Esapekka était très serein ce matin et en même temps lucide quant à la manière dont il allait gérer son avantage de 12’’4 aujourd’hui. Il a clairement dit qu’au premier passage de la première ES, il y avait un virage où il allait lever le pied pour ne pas répéter l’erreur de l’an passé et c’est clairement ce qu’il a fait. Le deuxième chrono de la boucle avait un peu changé l’an dernier, et c’était donc un manque conséquent pour lui de ne pas avoir fait de passage en course, d’autant que Latvala a dû y passer à de multiples reprises depuis ses débuts, vu qu’il servait aussi de shakedown par le passé. Mais là encore Esapekka et Janne ont parfaitement surmonté ce handicap, avant de lui rappeler qu’il n’allait pas les reprendre dès la répétition de Laukaa ! C’est sans doute au moins aussi impressionnant que leur performance du samedi après-midi où ils ont pris l’avantage sur Latvala."

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less