Motorsport

Kobayashi, Lopez et Conway champions du monde dans la Toyota n°7

La 8 de Buemi, Nakajima et Hartley remporte les 8H de Bahreïn

Recherche

Par Emmanuel Touzot

7 novembre 2021 - 00:36
Kobayashi, Lopez et Conway champions du

C’est avec un plateau très limité en catégorie Hypercar que la finale de la saison 2021 de WEC s’est jouée. Le titre se jouait entre les deux équipages de Toyota, puisque l’Alpine A480 était trop loin au championnat.

La numéro 7 de Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez et Mike Conway était en pole position, mais c’est l’Alpine de Nicolas Lapierre, Matthieu Vaxivière et André Negrão qui s’est portée en tête au départ, et pendant les premières minutes.

Finalement, les deux Toyota ont réussi à s’en défaire. L’Alpine a ensuite connu des problèmes de boîte de vitesses qui l’ont contrainte à une remontée vers le podium pendant les sept heures restantes.

La Toyota numéro 8 de Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Brendon Hartley s’est ensuite portée en tête, et n’a plus quitté le commandement de l’épreuve jusqu’à l’arrivée.

Ce sont donc Kobayashi, Lopez et Conway qui ont remporté le titre de champions du monde pour la deuxième année consécutive, devant l’équipage de la 8 et celui de l’Alpine A480.

Les équipages de Glickenhaus terminent derrière au classement, le jeune constructeur ayant décidé de ne pas participer aux deux courses finales de la saison à Bahreïn par mécontentement de la Balance of Performance.

WRT titré en LMP2, Ferrari dans la controverse en GTE-Pro

En LMP2, la victoire est revenue au trio WRT composé de Charles Milesi, Robin Frijns et Ferdinand Habsburg. Le trio en profite par la même occasion pour battre l’équipage Jota pour le titre mondial dans la catégorie.

Anthony Davidson, Antonio Felix da Costa et Roberto Gonzalez terminent deuxième des 8H de Bahreïn en LMP2, devant l’équipage Jota composé de Stoffel Vandoorne, Sean Gelael et Tom Blomqvist.

En GTE-Pro, le titre s’est joué entre Ferrari et Porsche sur une note de controverse, puisque l’équipage composé d’Alessandro Pier Guidi et James Calado a gagné en percutant la Porsche de Kevin Estre, Neel Jani et Michael Christensen pendant que ce dernier était au volant.

Pier Guidi aurait dû laisser repasser son rival mais ne l’a pas fait, et la plainte de Porsche à ce sujet a été étonnamment rejetée par les commissaires, offrant la couronne à l’équipage Ferrari.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less