Motorsport

Jean-Eric Vergne remporte son deuxième titre en Formule E !

DS Techeetah titrée, Frijns gagne la dernière

Recherche

Par Emmanuel Touzot

14 juillet 2019 - 22:56
Jean-Eric Vergne remporte son (...)

Alexander Sims était en pole position du deuxième E-Prix de New York, le dernier de la saison, une course qui devait couronner Jean-Eric Vergne, Lucas di Grassi ou Mitch Evans.

A quelques minutes de la course, les organisateurs ont annoncé que les pilotes disposeraient de trois activations de l’Attack Mode, au lieu de deux habituellement, ce qui promettait d’ores et déjà une course animée.

Sims prenait un excellent départ en tête et évitait de se faire attaquer alors que derrière, Sébastien Buemi prenait la deuxième place à Robin Frijns. Derrière, Di Grassi gagnait une place tandis que Vergne s’attaquait à Edoardo Mortara.

Plus loin, Jose Maria Lopez partait en tête-à-queue et percutait André Lotterer en tentant de se remettre en position, mais les deux hommes continuaient leur course.

Frijns, Stoffel Vandoorne, Gary Paffett, Pascal Wehrlein et Felipe Massa activaient immédiatement leur premier Attack Mode, alors que Di Grassi prenait le meilleur tour en course.

Jean-Eric Vergne était 11e, à trois places d’une position qui lui assurait le titre. Frijns tentait de passer Buemi mais le Suisse reprenait la deuxième place. Vandoorne prenait le meilleur temps et la quatrième place.

André Lotterer abandonnait, alors que Jose Maria Lopez percutait le mur et provoquait l’entrée en piste de la voiture de sécurité.

La course était relancée avec 34 minutes à courir et Sims, Vandoorne, Daniel Abt, Evans, Paffett et Di Grassi l’activaient immédiatement.

Frijns, Bird et Mortara étaient les pilotes suivants à l’activer, et au tour suivant, Frijns reprenait la deuxième place grâce à l’Attack Mode. Buemi activait son deuxième, tandis que Vergne l’activait pour la première fois.

Bird, au prix d’un énorme freinage, passait Vandoorne pour la quatrième place. Buemi, juste devant eux, reprenait le meilleur tour en course. Di Grassi prenait la neuvième place à Paffett et Vergne en profitait pour remonter d’une place et rester au marquage de Di Grassi. Les deux hommes étaient derrière le troisième candidat au titre, Mitch Evans.

Evans tentait de passer Abt mais ce dernier fermait la porte, puis allait dépasser Vandoorne dans le tour qui suivait. Au tour suivant, Evans tentait d’attaquer Vandoorne mais se faisait de nouveau tasser.

A 21 minutes du terme de la course, Frijns tentait une attaque de loin sur Sims et passait au chausse-pied ! Derrière, Antonio Felix da Costa prenait l’avantage sur Vergne.

Vergne reprenait ensuite le meilleur sur Felix da Costa, et devant, Sims activait l’Attack Mode pour tenter de revenir sur Frijns, mais surtout résister à Buemi et Bird, qui avaient activé le leur.

A 15 minutes du terme de la course, Evans dépassait Rowland, tandis que Di Grassi se débarrassait de Vandoorne pour prendre la septième place. Abt, dans le même temps, prenait le meilleur tour en course.

A l’avant, Frijns accélérait et parvenait à repousser Sims à 2 secondes, alors que le pilote BMW était sous la pression de Buemi, Bird et Abt. Le Suisse utilisait son Fanboost mais se ratait et voyait Bird et Abt tenter de l’attaquer.

Vergne prenait la neuvième place à Stoffel Vandoorne à moins de 10 minutes de l’arrivée, à une place du résultat lui assurant le titre.

Un groupe se formait avec Sims, Buemi, Bird, Abt et Evans, alors que derrière Felipe Massa attaquait Wehrlein et partait presque en tête-à-queue.

Derrière, Abt faisait tout ce qu’il pouvait pour empêcher Evans de passer, et garder Di Grassi derrière lui. Le Brésilien était d’ailleurs revenu dans le peloton, tout comme Rowland ! Ils étaient désormais sept dans ce groupe.

Dans le dernier tour, les deux rivaux de Vergne s’accrochaient ! Di Grassi et Evans étaient hors course. Ce qui assurait le titre à Jean-Eric Vergne ! C’est Evans qui fermait la porte à Di Grassi alors que sa voiture était au ralenti.

Robin Frijns remportait finalement ce deuxième E-Prix de New York avec une confortable avance, devant Sims et Buemi, mais le héros du jour était Jean-Eric Vergne, qui devenait le premier double champion de Formule E. Champion avec la première génération de monoplaces l’an dernier, il devient champion avec les Gen2 !

Carton plein pour DS Techeetah puisque l’équipe, contrairement à l’an dernier, remporte le titre et se venge de la défaite infligée par Audi l’année dernière. Au classement des pilotes, c’est finalement Sébastien Buemi qui profite de son beau week-end et prend le titre honorifique de vice-champion.

Formula E

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less