Motorsport

Hungaroring, Course 1 : Latifi gagne sans trembler

La course s’est finie sous voiture de sécurité

Recherche

Par Camille Komaël

3 août 2019 - 11:17
Hungaroring, Course 1 : Latifi (...)

Après la pluie d’hier et de cette nuit, la piste a pu sécher, notamment grâce à la séance de qualifications des F3. Le ciel est partiellement nuageux ce matin, mais le soleil arrive à percer et la température de l’air est de 23 °C, tandis que celle de la piste dépasse les 32 °C. Les deux Arden d’Hubert et Calderon ont été disqualifiées des qualifications hier pour des problèmes d’utilisation des pneumatiques, et les deux pilotes s’élanceront en fond de grille, ce qui est regrettable pour Anthoine Hubert qui s’était qualifié neuvième.

Au départ, c’est Nicholas Latifi, depuis la troisième place sur la grille, qui prend un très bon envol : il passe Ghiotto, puis De Vries manque son freinage au premier virage, ce qui permet au Canadien de s’emparer de la tête de la course. Au quatrième tour, déception pour Louis Delétraz qui se battait dans les points : de la fumée sort de l’arrière de sa monoplace dans la ligne droite des stands et le Suisse est contraint à l’abandon.

Au sixième tour, l’usure des pneus super tendres commence à se faire sentir et les pilotes sur une stratégie décalée rattrapent certains de leurs collègues, à l’image d’Hubert qui se bat avec Alesi. A la fin de ce tour, Alesi rentre d’ailleurs aux stands, profitant de l’ouverture de la fenêtre des arrêts aux stands. Devant, Nyck De Vries est le seul pilote à faire de même. Le tour suivant, Mick Schumacher et Jack Aitken notamment l’imitent, mais Latifi et Ghiotto continuent. L’arrêt de chez PREMA ne se passe pas de manière optimale et Mick Schumacher se fait doubler par Aitken.

Au tour d’après, Latifi et Ghiotto stoppent à leur tour pour changer de pneus. Au même moment, la monoplace de Maini se met à fumer comme celle de Delétraz peu avant, au même endroit : l’Indien parvient à continuer. Ghiotto a quant à lui perdu deux places lors de son arrêt : De Vries et Aitken sont passés devant et l’Italien a Mick Schumacher dans ses rétroviseurs.

Mais le pilote UNI-Virtuosi retrouve du rythme et se rapproche à présent d’Aitken. En tête, pris dans le trafic des pilotes qui ne se sont pas encore arrêtés, Latifi perd du temps et cela permet à Nyck De Vries de recoller... avant d’à son tour être piégé derrière Correa. L’Américain bouchonne décidément beaucoup ce matin : il gêne ensuite Ghiotto, puis Mick Schumacher, permettant à Matsushita derrière de gagner plus de deux secondes sur eux.

Maini abandonne finalement suite à ses problèmes mécaniques : il s’arrête en bord de piste et la voiture de sécurité virtuelle est mise en place pour dégager la Campos. Après deux tours de neutralisation, la course peut reprendre et Matsushita profite de l’endroit où elle cesse pour doubler Mick Schumacher. Quelques tours plus tard, Latifi passe Hubert, qui ne s’est toujours pas arrêté changer de pneus.

Il reste dix tours et en cinquième position Aitken a un train de voitures derrière lui, composé de Ghiotto, Matsushita et Schumacher. Jordan King, qui est en tête, s’arrête aux stands passer en pneus super tendres : il ressort neuvième. Anthoine Hubert fait de même et revient en piste à la douzième place. Plus rapide, Sergio Sette Camara remonte et passe Mick Schumacher pour la sixième place.

King et Hubert sont logiquement les deux plus rapides en piste : le Britannique prend la huitième place à son compatriote Callum Ilott, puis deux tours après gagne une nouvelle position face à Mick Schumacher. Aitken a réussi à prendre de l’air et c’est maintenant Ghiotto qui est sous la menace de Matsushita, lui-même poursuivi par Sette Camara... et tous dans le viseur de King, qui arrive très vite sur eux.

Mais la lutte doit s’arrêter : la Trident de Ralph Boschung connaît un problème (encore de la fumée à l’arrière de la monoplace, décidément...) et le Suisse arrête sa voiture dans l’herbe : la voiture de sécurité entre en piste. Juste avant celle-ci, Sette Camara et King avaient eu le temps de passer Matsushita. Il ne reste plus assez de temps pour repartir et la course se termine sous la voiture de sécurité.

Nicholas Latifi remporte donc cette course longue, devant Nyck De Vries et Aitken. Ghiotto est quatrième, suivi par Sette Camara et King, qui empoche en plus les points du meilleur tour en course. Matsushita est septième et Mick Schumacher huitième : tous deux devraient se retrouver en première ligne demain pour la course sprint. Zhou et Ilott prennent les derniers points, devant Anthoine Hubert qui - avec ses pneus neufs - doit regretter l’intervention de la voiture de sécurité sur la fin...

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less