Motorsport

Herta domine et gagne le GP de St Petersburg, Pagenaud troisième

Bourdais est dixième, Grosjean 13e

Recherche

Par Emmanuel Touzot

25 avril 2021 - 20:40
Herta domine et gagne le GP de St (...)

Une semaine après l’ouverture de la saison à Barber, l’IndyCar a fait escale à St Petersburg en Floride pour la deuxième manche de la saison 2021 du championnat de monoplaces américain.

C’est Colton Herta qui a fait la pole position devant Jack Harvey, Josef Newgarden et Simon Pagenaud, tandis que Sébastien Bourdais était juste derrière son compatriote sur la grille. Romain Grosjean, quant à lui, s’est qualifié 18e.

Avant même le départ, Bourdais a eu des problèmes mécaniques qui l’ont empêché de participer aux tours de formation, mais le Manceau a rejoint in extremis l’emplacement de la grille qu’était le sien.

Un départ et des premiers tours calmes

Herta a gardé la tête de la course au départ devant Harvey qui s’est porté à la hauteur du pilote Andretti mais n’a pas tenté d’attaque. Le top 5 n’a pas changé dans le premier tour tandis que Rinus VeeKay pointait au sixième rang.

Bourdais était pressant derrière Pagenaud puisque le pilote AJ Foyt avait les pneus tendres, contre les durs pour Pagenaud. Grosjean a gagné une place au départ et pointait 17e dans les premiers tours.

Bourdais perdait peu à peu en rythme car son museau avait été touché au départ lors d’un contact avec Newgarden. Pato O’Ward et Scott Dixon, sixième et huitième au départ, pointaient au neuvième rang, tandis que le vainqueur de Barber, Alex Palou, était 14e.

Dixon a passé O’Ward pour la neuvième place dans le cinquième tour. Cinq boucles plus tard, au dixième des 100 tours, Graham Rahal attaquait VeeKay, permettant à Bourdais de reprendre un peu d’air.

Herta possédait 2"7 d’avance sur Harvey et 5"1 sur Newgarden. Ce dernier avait deux secondes d’avance sur Pagenaud, qui lui-même possédait plus de trois secondes de marge sur Bourdais.

Une interruption au moment des premiers arrêts

Conor Daly, Dalton Kellett puis Ed Jones ont été les premiers à s’arrêter. Bloqué derrière le groupe composé de Burdais, VeeKay, Rahal, Alexander Rossi et Dixon, O’Ward économisait de l’essence après en avoir reçu l’ordre de son ingénieur.

Jimmie Johnson, qui roulait en dernière place avant les arrêts aux stands, est ensuite sorti de piste et ne semblait pas parvenir à repartir. Le drapeau jaune n’a pas été sorti tant qu’il était possible que Johnson dégage sa monoplace.

Herta se faisait une frayeur au même moment en frôlant le mur, mais il ne perdait pas de temps. Le drapeau jaune était finalement sorti et la course neutralisée pour la première fois au bout de 18 tours.

La course a été relancée au 21e tour, avec toujours Herta, Harvey, Newgarden, Pagenaud et Bourdais dans le top 5. Derrière, Rahal a dépassé VeeKay pour la sixième place.

Derrière, Takuma Sato a accroché James Hinchcliffe dans une attaque osée sur le Canadien, lui causant une crevaison. Dans le même temps, Grosjean et Will Power se sont légèrement accrochés, et le Français est allé toucher deux fois de suite le mur, sans toutefois perdre de temps.

Des pneus tendres assez peu performants

Hinchcliffe est ressorti à un tour tandis que Sato prenait la 11e place à Ryan Hunter-Reay. VeeKay a perdu deux nouvelles places, au profit de Rossi et Dixon, mais les pilotes en pneus tendres semblaient souffrir par rapport à ceux ayant chaussé les gommes les plus dures.

O’Ward a été le suivant à dépasser VeeKay, qui s’effondrait avec ses gommes tendres et a ensuite vu passer la majorité du peloton. Devant, Newgarden a dépassé Harvey, qui était chaussé de gommes tendres.

Pagenaud s’est ensuite retrouvé derrière Harvey, mais ce dernier a bien défendu. Les deux hommes ont perdu beaucoup de temps sur Herta et Newgarden, qui roulaient bien plus vite.

Le peloton s’est ensuite regroupé, Bourdais, Rahal, Rossi et Dixon étant revenus sur Harvey et Pagenaud. Harvey et Bourdais sont ensuite rentrés aux stands en même temps, et ont chaussé tous les deux les pneus durs à flanc noir.

Ils sont repartis dans le même ordre mais Dixon, qui s’est arrêté en même temps, a réussi à s’intercaler entre les deux hommes. Les leaders, Herta et Newgarden, sont rentrés un tour plus tard et sont repartis tous deux en gommes dures.

Pagenaud s’est ensuite arrêté et est ressorti devant Harvey. Rahal a attaqué Rossi mais les deux hommes se sont touchés, créant une crevaison pour le pilote Andretti. Au virage suivant, il n’a pas pu tourner et a embarqué Rahal avec lui.

La course n’a pas été neutralisée mais les deux hommes, et en particulier Rossi, ont perdu énormément de temps.

Un début de deuxième partie de course très calme

Lorsque les arrêts aux stands ont été effectués par tous les pilotes, Herta avait 6"5 d’avance sur Newgarden et 11"7 sur Pagenaud. Harvey suivait devant Dixon, Sato, Bourdais, VeeKay, Marcus Ericsson et Scott McLaughlin.

O’Ward était 11e devant Palou et Hunter-Reay. Après l’accrochage, Rahal était 19e tandis que Rossi était 22e avec deux tours de retard. Grosjean pointait au 16e rang derrière Power et Felix Rosenqvist.

La course a ensuite été très calme jusqu’à la salve suivante d’arrêts aux stands. Dalton Kellett a fait un tête-à-queue dans le premier virage mais c’est une nouvelle sortie de piste de Johnson qui a fait sortir la Safety Car.

A un peu plus de 25 tours, le peloton était de nouveau regroupé, et la fin de course s’annonçait assez folle. Herta menait toujours devant Newgarden, Pagenaud, Harvey, Dixon, Sato, Ericsson, Bourdais, McLaughlin et VeeKay. Palou était 11e devant Power, Rosenqvist et Grosjean, qui continuait à remonter.

La course a été relancée au 76e tour, avec un classement qui n’a pas bougé dans les premiers tours après la relance. Mais une nouvelle neutralisation a été causée par Ed Jones, qui est allé percuter Hinchcliffe et a fait un tête-à-queue. Le ralenti a montré que O’Ward a aussi été percuté par Jones et a dû rentrer aux stands.

Herta intouchable malgré les neutralisations

Il restait 4 tours quand la course a été relancée et Herta a conservé l’avantage devant Newgarden et Pagenaud. Power en profitait pour prendre la dixième place à McLaughlin, qui semblait en proie à des problèmes d’équilibre.

Herta et Newgarden sont partis devant Pagenaud, qui a réussi lui-même à se détacher de Harvey. Bourdais a ensuite perdu deux places face à Power et VeeKay. L’Australien de Penske était sur un gros rythme en cette fin de course.

Herta a finalement pris le large pour aller s’imposer en solitaire après une course parfaitement maîtrisée. Parti en pole, il n’a jamais perdu le contrôle de la course et a gagné sa quatrième course en IndyCar.

Il devance finalement Newgarden, Pagenaud, Harvey et Dixon. Un beau résultat pour le Français, troisième, qui termine sur le podium. Sato est sixième devant Ericsson, Power, VeeKay et Bourdais, qui arrache un top 10 après le top 5 de la semaine dernière.

McLaughlin est 11e et meilleur débutant du jour devant Rosenqvist et Grosjean, qui a fait une course discrète mais solide dans le peloton. Hunter-Reay est 14e devant Rahal et Palou, qui n’a pas réédité sa performance de la semaine dernière et va perdre la tête du championnat.

Indycar

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less