Motorsport

Grosjean : ’Le trafic nous a coûté la victoire’ à Indianapolis

L’ancien pilote Haas F1 signe son premier podium en IndyCar

Recherche

Par Emmanuel Touzot

16 mai 2021 - 12:42
Grosjean : ’Le trafic nous a coûté (...)

Romain Grosjean a terminé deuxième du GP d’Indianapolis, son premier podium en IndyCar, au lendemain de sa première pole position dans la discipline. Le Français se félicite d’un tel résultat, même s’il regrette un trafic compliqué à gérer, puisque les drapeaux bleus n’obligent pas les retardataire à laisser la place.

"Chaque discipline est différente, et vous avez des problèmes de drapeaux bleus partout" note Grosjean. "En F1, on me les montrait ces dernières années et c’était terrible pour nous ! Les leaders se plaignaient qu’on ne laissait pas assez de place."

"Aujourd’hui, j’aurais aimé qu’ils le soient plus souvent car j’étais le gars qui les chassait, mais c’est la règle en IndyCar. Y a-t-il de quoi faire mieux ? Probablement. Je ne sais pas s’il y a une solution parfaite mais le trafic nous a coûté la victoire."

Un push-to-pass perdu face aux retardataires

Le Français a perdu beaucoup de temps dans son deuxième relais, laissant Rinus VeeKay remonter, tandis qu’Alex Palou n’était pas loin de lui non plus : "Il y avait de la gomme hors trajectoire mais ce n’était pas le pire."

"Je pense que le plus gros problème est que les retardataires puissent utiliser le push-to-pass pour se défendre des leaders, c’est un peu plus ennuyant car vous utilisez le vôtre, et j’aurais dû m’en servir pour me battre contre Rinus et Alex."

Grosjean note aussi que les réglages de sa Dallara IR-18 en conditions de course étaient perfectibles : "Nous étions un peu limités en sixième vitesse car le vent a un peu changé de direction et je touchais le limiteur. Cela n’a pas rendu ma vie facile pour dépasser."

"Avec Takuma [Sato], c’était à la limite, ainsi qu’avec une autre voiture, et si vous perdez trois secondes en deux tours, plus deux autres secondes en dépassant, ça fait cinq secondes, et ça aurait été suffisant pour garder Rinus derrière nous."

VeeKay avait impressionné Grosjean la veille

Il n’a toutefois pas été étonné que VeeKay soit son principal rival en course, bien que le Néerlandais soit remonté pendant la course : "Rinus était très rapide en essais libres 1, tout comme dans les conditions froides, donc je savais qu’il serait rapide."

"Il n’a pas atteint le Fast Six et je savais qu’il aurait des pneus tendres plus frais disponibles pour la course. Il s’est élancé en pneus noirs (durs, ndlr). Quand je revenais sur une voiture plus lente, il s’est arrêté plus tôt pour mettre les rouges (tendres, ndlr) et avait la piste libre."

"Je savais qu’ils étaient sur une stratégie différente et que ça serait compliqué. Dans le dernier relais, j’ai aussi été coincé derrière Sébastien Bourdais, qui est hyper rapide et qui était en pneus neufs, alors que j’étais en rouges usés. Je n’ai pas pu le passé jusqu’à ce qu’il bloque ses roues et tire tout droit au premier virage."

"Je voyais Rinus quatre ou cinq secondes devant et je n’ai pas eu l’occasion de revenir sur lui. C’est ce que j’ai appris, que je devais juste pousser jusqu’au bout. Cela montre que vous pouvez avoir une avance de sept ou huit secondes dans le premier relais et cela ne signifie pas que vous allez gagner la course."

Un deuxième relais fatal

VeeKay a parfaitement géré le relais en gommes tendres simultané à celui de Grosjean en durs, qui n’a rien pu faire : "Il est sorti des stands avec une bonne avance et j’étais derrière deux voitures dans la pitlane, des retardataires, donc c’était une journée difficile en termes de dépassements."

"Je sais que c’est un très bon circuit, de très bonnes lignes droites, mais quand les retardataires utilisent leur push-to-pass, c’est difficile de passer et vous devez plus attaquer sur vos pneus, sans avoir le rythme que vous vouliez."

"Quand il m’a dépassé, j’étais sur les noirs, il était sur les rouges, et j’ai demandé à l’équipe s’il avait la même stratégie pour la fin de course. Ils ont dit oui, et je devais donc essayer de rester proche des noirs mais je n’ai pas réussi."

Indycar

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less