Fuji, un nouveau défi pour l’Alpine A480 au pays du soleil levant

Lapierre, Negrão et Vaxiviere défendront leur position de leaders

Recherche

Par Franck Drui

6 septembre 2022 - 14:48
Fuji, un nouveau défi pour l'Alpine

Après l’Amérique et l’Europe, le Championnat du Monde FIA d’Endurance s’oriente désormais vers l’Extrême-Orient pour entamer sa tournée asiatique qui se prolongera jusqu’au dénouement de la saison à Bahreïn.

Quelques jours seulement après son succès aux 6 Heures de Monza, l’Alpine A480 a pris la direction de Fuji par fret maritime. Ce n’est qu’aujourd’hui qu’Alpine Elf Endurance Team a retrouvé son Hypercar pour peaufiner ses préparatifs en vue de l’avant-dernière manche du calendrier.

Situé à une centaine de kilomètres de Tokyo, avec le mont Fuji en toile de fond, le Fuji Speedway est un haut-lieu de l’Endurance. Long de 4,563 km, son tracé se caractérise par une ligne droite de 1,5 km débouchant sur une portion composée de courbes rapides et deux autres secteurs plus sinueux.

Dès 1978, la marque au A fléché y brillait avec la victoire de l’A441 de Masahiro Hasemi et Kazuyoshi Hoshino aux 500 kilomètres de Fuji. Au XXIe siècle, les Bleus n’ont pas tardé à faire écho à ce glorieux passé, faisant le plaisir de ses fans japonais en sabrant le champagne à Fuji, chaque année, entre 2015 et 2018. En 2015, l’Alpine A450b y avait d’ailleurs signé son premier podium mondial en LMP2 !

Après deux éditions annulées en raison de la pandémie, Fuji retrouve cette année sa place au calendrier. Malgré son expérience, Alpine Elf Endurance Team devra relever de nouveaux défis, puisque l’A480 découvrira Fuji. Outre la recherche de l’équilibre parfait entre la finesse aérodynamique et une motricité efficace à la sortie des virages serrés, l’équipe devra également surveiller le ciel au moment où les pluies d’automne arrivent sur l’archipel nippon.

Si la météo imprévisible sème souvent le trouble en course, les Alpine se sont régulièrement sublimées dans ces conditions. Sur ce circuit ayant souri aux Bleus par le passé, il ne faudra néanmoins pas oublier que les principaux rivaux de l’écurie joueront à domicile et auront donc l’avantage du terrain à un moment crucial dans les batailles pour les titres pilotes et constructeurs.

Forte de ses enseignements, l’équipe sera toutefois déterminée à saisir pleinement chaque opportunité qui se présentera, notamment grâce à l’excellence opérationnelle de ses ingénieurs et mécaniciens, l’ayant menée à la victoire à Sebring et Monza. Malgré une concurrence toujours plus relevée, l’Alpine A480 n°36 pourra aussi compter sur l’expérience et la cohésion de son trio, plus soudé que jamais pour rester en tête du Championnat du Monde FIA d’Endurance.

André Negrão, Matthieu Vaxiviere et Nicolas Lapierre retrouveront leurs adversaires dès vendredi pour les deux premières séances d’essais libres. Une troisième session aura lieu samedi matin avant les qualifications dans l’après-midi. Le départ des 6 Heures de Fuji sera donné dimanche à 11h00 heure locale (GMT+9), soit 4h00 heure française.

"Nous nous rendons à Fuji dans une bonne situation, bien meilleure que nous ne l’imagions en début d’année," commente Philippe Sinault, Team Principal Alpine Elf Endurance Team.

"Nous sommes donc extrêmement motivés et heureux de retourner à Fuji et d’y retrouver nos nombreux fans japonais. Fuji est un haut-lieu du sport automobile international dont nous avons d’excellents souvenirs même si nous y défions cette année nos principaux adversaires sur leur terrain. Ce circuit possède ses propres spécificités, dont une très longue ligne droite qui requiert un compromis entre vitesse de pointe et charge aérodynamique. La motricité à la sortie des virages serrés et l’usure des pneumatiques sont également des sujets importants, d’autant plus s’il pleut. Il faudra ainsi être extrêmement réactifs et attentifs à ce qu’il se passe pour rester acteurs et ne pas subir les événements et faits de course. Nous sommes toutefois convaincus que les qualités de notre voiture nous permettront de briller et nous comptons bien jouer notre chance à fond. L’objectif est d’être toujours en mesure de jouer le titre à la régulière avant la finale, et cela passera par un bon résultat, à savoir un podium minimum."

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos