Motorsport

Frayeur mais pole position provisoire pour Toyota au Mans

Un statut de favori confirmé

Recherche

Par Emmanuel Touzot

13 juin 2019 - 07:28
Frayeur mais pole position provisoire

Il s’en est fallu de peu pour que ce qui est une formalité pour Toyota ne se transforme en catastrophe. En effet, la Toyota numéro 7 de Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez et Mike Conway, avec ce dernier au volant, était déjà en tête du classement et dans un tour rapide à la nuit tombée lorsque la Dragonspeed LMP2 de Roberto Gonzalez, elle aussi en tête de sa catégorie, voulait reprendre la piste.

Mais revenant d’un tête-à-queue, le prototype de la catégorie inférieure a harponné la Toyota TS050 du Britannique, qui heureusement s’en est bien remise, tout comme la Gibson Dragonspeed. Les deux voitures étaient de retour en piste après quelques dizaines de minutes.

Et ce sont d’ailleurs les deux prototypes qui ont terminé en tête de leur catégorie respective. La Toyota numéro 7 est donc en pole position provisoire avec un temps de 3’17"161, devant le prototype SMP Racing numéro 17, qui a réussi à s’approcher à moins d’une demi-seconde du meilleur temps.

Le prototype de Rebellion Racing numéro 3 est troisième devant l’autre Toyota, qui pointe tout de même à 2"471 avec un chrono de Fernando Alonso qui ne cache pas de certaines difficultés à régler la voiture et à se sentir à l’aise.

Le prototype LMP1 de Dragonspeed est cinquième à 3 secondes, devant les autres équipages Rebellion et SMP Racing, eux aussi à moins de 4 secondes de la référence. Du côté de ByKolles, en revanche, le week-end s’annonce encore catastrophique avec un meilleur temps à 8 secondes de la tête, et avec seulement 1"6 d’avance sur les LMP2.

Endurance

expand_less