F2, Djeddah, Course Sprint : Lawson remporte une course majoritairement tronquée

Vips a pris la deuxième place sur la ligne

Recherche

Par Camille Komaël

26 mars 2022 - 14:24
F2, Djeddah, Course Sprint : Lawson (...)

De nombreux changements ont eu lieu sur la grille par rapport au résultat de la séance de qualifications. C’est d’abord Jack Doohan qui a été disqualifié car son UNI-Virtuosi n’avait pas la quantité minimum d’essence à la fin de la session : du coup l’Australien s’élancera dernier des deux courses. Cinq autres pénalités ont été distribuées pour la course sprint d’aujourd’hui : Cordeel aura 10 places de pénalité pour ne pas avoir suffisamment ralenti lors de l’accident de Logan Sargeant. Vesti, Caldwell et Vips écopent eux de trois places de pénalité sur la grille : le pilote ART a gêné Boschung tandis que le Britannique a lui gêné Vips. L’Estonien d’Hitech est lui reconnu coupable d’avoir perturbé le tour d’Enzo Fittipaldi. Enfin, Novalak recule de cinq places pour avoir gêné Caldwell. Sa pénalité est plus lourde car les commissaires ont déterminé que le Français avait manqué de réaction et c’était dangereux.
A noter que Cem Bölükbasi souffre d’une commotion suite à son crash en essais libres et qu’il n’est pas autorisé à courir pour la suite du week-end. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement.

Du coup, Dennis Hauger est dixième des qualifications et se retrouve en pole de cette course sprint devant Hughes. Hauger prend un très bon départ et conserve la tête alors qu’à ses côtés au contraire Hughes se fait dépasser par Williams et Iwasa, dans cet ordre. Hughes réussit ensuite à reprendre l’avantage sur Iwasa. La course est neutralisée par la voiture de sécurité dès le deuxième tour : Cordeel a tapé le mur.

La course reprend au septième tour... pour quelques mètres seulement. Doohan a percuté Sargeant suite à une incompréhension au re-start. La direction de course diffuse un message expliquant que les pilotes doivent passer par la voie des stands afin d’éviter le lieu de l’accident. Le leader Dennis Hauger suit l’instruction et plonge dans la voie des stands... mais entre-temps un nouveau message indique que la voie des stands est fermée ! (ce que confirment les panneaux en bord de piste) Seul Hauger passe par la voie des stands et il ressort en douzième position, laissant Williams en tête. Le pauvre Hauger se retrouve même sous investigation pour être entré dans la voie des stands alors qu’elle était déclarée fermée... et écope d’un stop and go de 10 secondes.

Au 14è tour, la course est relancée, alors que personne n’a encore eu le temps de signer un meilleur temps au tour officiel. Williams se fait dépasser par Hughes et Lawson. Iwasa est lui sous la pression des deux Hitech : Vips veut passer d’un côté, Armstrong de l’autre... et finalement le Japonais conserve sa place ! Quelques virages plus tard Vips prend l’avantage sur Iwasa alors qu’Armstrong se fait doubler par Drugovich.

A la fin du 16è tour, Vips prend la troisième place à Williams, et derrière eux Drugovich passe Iwasa. Les pneus tendres du leader Hughes commencent à montrer des signes de faiblesse et Lawson, en pneus mediums, en profite pour s’emparer de la tête de la course. Au 18è tour Armstrong part en tête à queue et cale au milieu de la piste : cette fois-ci c’est le régime de voiture de sécurité virtuelle qui est mis en place et la course se termine au tour suivant.

Liam Lawson remporte donc cette course (très) sprint. Jüri Vips joue bien le coup dans le dernier tour et passe Hughes sur la ligne. De plus, l’Estonien signe le meilleur temps au tour. Felipe Drugovich termine au pied du podium devant Williams et Verschoor. Iwasa et Boschung empochent les derniers points.

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos