Ericsson s’est inspiré de Franchitti et Pagenaud pour gagner l’Indy 500

Une défense sur O’Ward qui vient de deux champions IndyCar

Recherche

Par Emmanuel Touzot

31 mai 2022 - 08:00
Ericsson s'est inspiré de Franchitti

Marcus Ericsson est revenu sur un son succès lors des 500 Miles d’Indianapolis, sa troisième victoire en IndyCar. Le pilote Chip Ganassi Racing est entré dans la légende du sport automobile au terme d’une course très intense, avec notamment un final haletant (voir vidéo ci-dessous).

Après un accident, le drapeau rouge a été brandi, et la course a repris pour deux tours. Avant cette interruption, l’ancien pilote de F1 possédait trois secondes d’avance sur Pato O’Ward et avait quasiment course gagnée.

Il révèle s’être inspiré d’une discussion qu’il a eue avec Dario Franchitti samedi soir. L’Ecossais, triple vainqueur de l’épreuve et quadruple champion IndyCar, est toujours consultant pour l’équipe et conseiller pour les pilotes, ce qui a grandement aidé Ericsson.

"Ces 10 minutes passées dans la voie des stands pendant le drapeau rouge ont probablement été les 10 minutes les plus difficiles de ma vie" a déclaré Ericsson. "Je réfléchissais à ce que je devais faire, je pensais au fait que je menais la plus grande course du monde et que j’étais à deux doigts de la gagner."

"Je savais que Pato allait tenter quelque chose parce que nous avons vu tout le mois qu’il est très difficile de défendre quand vous êtes devant. Je parlais la veille au soir avec Dario de ce type de scénario. Si je menais dans les deux derniers tours, que devais-je faire ?"

"Comment casser l’aspiration de la voiture derrière, comment placer la voiture ? Nous avons eu cette conversation samedi soir. C’était dans mon esprit quand j’attendais là, pendant le drapeau rouge. J’ai juste essayé d’exécuter le plan que j’avais fait dans ma tête. Pato est très bien remonté sur moi."

"Je voulais le placer à l’extérieur parce que je savais que ça allait être difficile de me dépasser à l’extérieur. Je n’allais pas relâcher, il n’y avait aucune chance que je le fasse. J’ai juste gardé mon pied au plancher, et c’était le mouvement gagnant de la course."

Ericsson salue les conseils de Franchitti

Le Suédois s’amuse d’avoir envisagé l’exact scénario de sa victoire avec Dario Franchitti, lors de leurs discussions réfléchissant à ce qu’il faudrait faire dans ce cas. Il salue la pertinence des conseils de l’Ecossais, qui ont été à la base de sa victoire.

"Dario disait ’tu dois anticiper, ne pas penser à ce qui se passe sur le moment. Pense à un tour, à une ligne droite, où tu vas positionner la voiture, où tu veux être, ce que tu veux faire’. Nous avons eu une bonne discussion à ce sujet."

"Il était drôle, il disait ’si tu es en tête, qu’il ne reste que quelques tours à faire, tu dois faire ceci et cela, et placer la voiture là où elle doit être’. J’imaginais cela dans ma tête, et c’est exactement comme ça que ça a marché. Dario a été un grand atout tout au long de mon année chez Ganassi."

Une défense inspirée de celle de Pagenaud en 2019

Eriocsson a aussi révélé s’être inspiré de la défense de Simon Pagenaud en 2019. Le Français avait gagné la course en faisant son fameux "coup du dragon", visant à casser l’aspiration, ce qu’a reproduit Ericsson dans la ligne droite, quitte à frôler le muret des stands.

"Simon a fait une masterclass de défense en 2019. J’ai regardé cette course plusieurs fois ce mois-ci, la fin de cette course, pour voir exactement ce qu’il avait fait. C’était dans mon esprit quand j’attendais pendant le drapeau rouge."

"Evidemment, ce qu’a fait Simon est très similaire à ce dont nous avons parlé, Dario et moi. C’était la façon de le faire. J’ai juste essayé de faire quelque chose de très similaire. J’avais un plan pour casser son aspiration dans les lignes droites."

"Vers le bout de la ligne droite, j’ai voulu m’assurer que j’allais le garder la trajectoire basse, pour qu’il soit obligé de passer à l’extérieur, parce que je savais que ma voiture était assez bonne pour rester à fond. Dario a dit ’ne lève pas le pied, reste à fond’. C’est ce que j’ai fait."

Indycar

Info Motorsport

Photos

Vidéos