Motorsport

Elfyn Evans maîtrise les débats au Rallye de Suède

Rovanperä a affiché un rythme solide

Recherche

Par www.wrc.com

16 février 2020 - 17:16
Elfyn Evans maîtrise les débats au (...)

Elfyn Evans a dominé de bout en bout le Rallye de Suède pour prendre les commandes du Championnat du Monde FIA des Rallyes pour la première fois de sa carrière.

Maniant avec assurance sa Toyota Yaris WRC dans une Wolf Power Stage aux conditions délicates, Elfyn Evans (Toyoya Yaris WRC) est devenu le premier pilote britannique à remporter l’unique manche 100 % hivernale du Championnat du Monde FIA des Rallyes en s’imposant avec 12’’7 d’avance sur le tenant du titre Ott Tänak (Hyundai i20 WRC).

Derrière eux, le prodige Kalle Rovanperä (Toyota Yaris WRC) a surpris le sextuple champion du monde Sébastien Ogier (Toyota Yaris WRC) en lui arrachant la troisième place à l’arrivée pour devenir le plus jeune pilote à s’offrir un podium en WRC à dix-neuf ans seulement.

Le temps inhabituellement doux dans la région avait mené à la réduction de l’itinéraire de la deuxième manche du calendrier face au manque de neige et de glace sur le parcours. Les conditions ne décourageaient toutefois pas Elfyn Evans qui prenait la tête dès la première spéciale avant de ne jamais être rattrapé.

De fortes averses sur les routes verglacées apportaient une inconnue supplémentaire pour la seule spéciale au programme dimanche. Fort d’un avantage de 17’’2, Elfyn Evans gérait son rythme pour assurer sa deuxième victoire en carrière et la première de son copilote Scott Martin après 133 départs en mondial.

« C’était une spéciale piégeuse pour finir et l’adhérence changeait tellement que je n’ai pris aucun risque », confiait Elfyn Evans, vainqueur dès son deuxième rallye avec Toyota Gazoo Racing après avoir quitté M-Sport Ford. « Je sentais que c’était vraiment à la limite. Cela m’a demandé beaucoup d’efforts pour m’intégrer dans une nouvelle équipe et ils m’ont largement facilité le travail en nous donnant tout ce que nous aurions pu souhaiter. »

Après un spectaculaire accident au Rallye Monte-Carlo l’ayant mis dans le doute quant à sa condition physique, Ott Tänäk était rassuré par sa deuxième place.

« Cela m’a pris pas mal de temps pour récupérer et j’étais un peu dans le mal la première semaine », expliquait l’Estonien. « Je n’étais vraiment pas sûr d’être en forme pour la Suède. Le corps ne répondait pas et cela m’a demandé un peu de temps. »

Ott Tänak précédait de 7’’5 le Finlandais Kalle Rovanperä, qui convertissait un déficit de 5/10e de seconde en avantage de 3’’4 pour arracher la troisième place à son équipier Sébastien Ogier.

8’’8 plus loin, on retrouvait Esapekka Lappi (Ford Fiesta WRC) au cinquième rang devant le vainqueur du Monte-Carlo, Thierry Neuville (Hyundai i20 WRC). Le Belge compte désormais le même nombre de points qu’Elfyn Evans en tête du championnat, mais le Gallois prend l’avantage au décompte des meilleurs résultats.

Craig Breen (Hyundai i20 WRC) se classait septième devant Teemu Suninen (Ford Fiesta WRC), Takamoto Katsuta (Toyota Yaris WRC) et Jari Huttunen (Hyundai i20 R5), vainqueur en WRC3.

Le prochain rendez-vous du calendrier mènera les concurrents sur le premier rallye terre de la saison. Basé à León, le Rally Guanajuato Mexico (12-15 mars) sera également la première excursion hors d’Europe de l’année.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less