Dixon gagne à Toronto sa 52e course d’IndyCar et égale Mario Andretti

Il devance Herta et Rosenqvist, Ericsson cinquième

Recherche

Par Emmanuel Touzot

18 juillet 2022 - 00:33
Dixon gagne à Toronto sa 52e course (...)

Colton Herta avait signé la pole position et a conservé la tête au départ, tandis que Scott Dixon s’est défendu pour conserver sa deuxième place. Josef Newgarden s’est défendu contre Alexander Rossi et Scott McLaughlin, son coéquipier, a dépassé David Malukas pour la cinquième place.

L’équipier de ce dernier, Takuma Sato, a été poussé dans le mur dès le premier virage, et a été contraint de ramener sa voiture au ralenti. La voiture de sécurité a fait sa première sortie de la course et est rentrée pour laisser le peloton reprendre la course au quatrième tour.

Dixon est rentré aux stands au 18e tour, et Herta et McLaughlin se sont arrêtés un tour plus tard. Le Néo-Zélandais a profité de son tour de piste en plus pour prendre la tête - virtuellement en tout cas - peu après la sortie des stands de Herta. Rosenqvist a réussi à ressortir devant McLaughlin et à rester devant le pilote Penske.

Graham Rahal, comme Rinus VeeKay, Pato O’Ward, Jimmie Johnson et Conor Daly, était resté en piste et a pris la tête. Il est entré au 25e tour et est ressorti dixième. Patricio O’Ward, dernier encore en piste, s’est finalement arrêté au 32e tour, laissant Dixon en tête avec une avance de 2"5 sur Herta.

La voiture de sécurité est revenue en piste après que Rosenqvist a attaqué Rossi et que les deux hommes se sont touchés, envoyant ce dernier dans le mur. Malgré cette petite erreur, il n’a pas été pénalisé, et la deuxième neutralisation a fait s’arrêter de nombreux pilotes.

Ed Carpenter Racing a tenté de laisser deux pilotes en piste, Rinus VeeKay devant Conor Daly. Ils devançaient Dixon, Herta, Rosenqvist, McLaughlin, Rahal, Simon Pagenaud, Marcus Ericsson et Palou. A la relance, Herta est maintenant en mesure de rester dans le sillage de Dixon, mais des débris ont neutralisé une nouvelle fois la course.

A la relance, un accrochage entre Kyle Kirkwood et Jimmie Johnson se sont accrochés et ont poussé à une nouvelle neutralisation. McLaughlin a été le grand perdant de la relance suivante, après être passé hors trajectoire. Dixon a immédiatement attaqué pour s’éloigner de Herta, qui devait se méfier de Rosenqvist.

Pas encore vainqueur cette année, Dixon a enfin retrouvé la Victory Lane après avoir mené près de la moitié des tours de la course. C’est son 52e succès dans la discipline, ce qui le place à égalité avec une autre légende de l’IndyCar, Mario Andretti.

Il a devancé Herta et Rosenqvist. Rahal a terminé quatrième devant le leader du championnat, Ericsson, tandis que Palou arrachait la sixième place après s’être élancé 22e. Pagenaud, Lundgaard, McLaughlin et Newgarden complètent le top 10. O’Ward échoue aux portes du top 10, et Romain Grosjean termine 16e.

Indycar

Info Motorsport

Photos

Vidéos