Motorsport

De Vries remporte le premier E-Prix de la saison à Diriyah

Pour sa première victoire, il devance Mortara et Evans

Recherche

Par Emmanuel Touzot

26 février 2021 - 18:59
De Vries remporte le premier E-Prix (...)

C’est Nyck de Vries qui a signé la pole position pour ce premier E-Prix de la Saison 7 de Formule E. La discipline est désormais un Championnat du monde, et elle se lance ce week-end à Diriyah, en Arabie Saoudite.

De Vries a pris le meilleur départ devant Pascal Wehrlein et René Rast, qui occupaient ces places sur la grille. Mercedes, Porsche et Audi ont directement montré leur volonté de prendre les devants.

Wehrlein fait ses débuts chez Porsche tandis que Rast, quant à lui, a été confirmé chez Audi pour une première saison complète après des débuts impressionnants lors des six courses de Berlin en fin de Saison 6.

Les DS Techeetah, qui ont remporté les trois derniers titres de la discipline avec Antonio Felix da Costa et Jean-Eric Vergne, se sont très mal qualifiés, en 17e et 19e positions. Les deux hommes ont conservé des positions en fond de peloton après ce départ sans incidents.

Le format est toujours de 45 minutes de course + 1 tour, et après cinq minutes, les positions étaient bien figées. Il s’agit également de la première course nocturne de l’Histoire de la Formule E, tandis que la deuxième arrivera dès demain, à la même heure, pour le deuxième E-Prix de l’année sur le même circuit.

Derrière le trio de tête, Edoardo Mortara s’est ensuite détaché du peloton, prenant quelques dizaines de mètres d’avance sur la Jaguar de Mitch Evans, la Mahindra d’Alex Lynn et l’autre Jaguar de Sam Bird, qui a rejoint le constructeur cet hiver.

René Rast a pris la deuxième place à Pascal Wehrlein à 32 minutes du but, et le pilote Porsche a immédiatement activé son Attack Mode. Ce mode, qui s’active en passant à l’extérieur de la trajectoire, fait bénéficier de 17% de puissance supplémentaire pendant 4 minutes, deux fois dans la course.

Nettement en tête, De Vries a également activé son premier Attack Mode à ce moment-là. Derrière, le peloton s’agitait avec plusieurs pilotes ayant activé le leur, de la 14e à la 19e place.

Dépassé par Evans, Mortara a ensuite activé son Attack Mode, et le pilote Venturi est remonté sur Evans et Wehrlein, pour finalement dépasser la Jaguar et la Porsche en un virage. Wehrlein a également été dépassé par Evans et a perdu deux places coup sur coup.

Derrière, Sam Bird a attaqué Alex Lynn et les deux hommes se sont accrochés ! Lynn s’est décalé deux fois, Bird a plongé à l’intérieur et a été serré contre le mur par la Mahindra. Il a envoyé celle-ci en tête-à-queue avant de venir percuter Lynn, qui a été contraint à l’abandon.

La voiture de sécurité a été déployée. A 22 minutes du terme, De Vries menait devant Rast et Mortara. Evans, Wehrlein et Max Günther suivaient devant Oliver Rowland, André Lotterer, Alex Sims et Lucas di Grassi. Vandoorne, dans la seconde Mercedes, était 11e.

Les DS Techeetah n’étaient toujours pas à la fête aux 15e et 17e rang, Da Costa devançant Vergne, autour de Jake Dennis. Les Virgin Racing de Robin Frijns et Nyck Cassidy suivaient Vergne. Bird a été contraint de rentrer abandonner aux stands après l’accident avec Lynn.

L’interruption a été plutôt longue car Lynn n’a pas pu descendre immédiatement de sa monoplace, dont le Halo était allumé en rouge. Ceci signifiait que sa voiture était encore chargée en électricité.

Il restait 14 minutes lorsque la direction de course a donné le feu vert, et De Vries a immédiatement fait l’effort pour se mettre à l’abri de ses poursuivants, reprenant plus d’une seconde en moins d’un tour.

Lotterer est passé par les stands durant la neutralisation, abandonnant sa septième place pour ressortir 17e entre Vergne et Frijns. Rapidement, Rast est revenu sur De Vries lorsque ce dernier a activé son deuxième Attack Mode, et Günther a percuté le mur à 11 minutes du terme de course !

La BMW s’est immobilisée en piste avec une roue arrière cassée. Rast et Evans ont activé leur deuxième Attack Mode avant que le Safety Car ne soit appelé en piste une nouvelle fois.

Mortara est passé deuxième, avec une autre activation de l’Attack Mode à effectuer. Les pilotes activent parfois l’Attack Mode pendant les neutralisations pour éviter la surchauffe de la batterie.

La barrière constituée de blocs de béton a été fortement déplacée dans l’accident de Günther, qui s’est offert un gros travers, mais la direction de course ne semblait pas décidée à arrêter la course.

Il restait 5 minutes de course au moment où la relance a été effectuée. De Vries a de nouveau maîtrisé son départ lancé, tandis que Mortara a activé son deuxième Attack Mode dans le premier tour après le drapeau vert.

Le pilote Venturi a perdu une place au profit de Rast, mais s’est vite replacé dans le sillage de l’Audi, avec le surplus de puissance activé. Derrière, le peloton de la septième à la 13e position a activé simultanément son mode de vitesse.

Mortara s’est défait de Rast dès la ligne droite de départ au terme du tour où il avait activé son Attack Mode. En revanche, une enquête était lancée contre Mortara et Evans pour avoir dépassé sous régime de voiture de sécurité. Les deux hommes ont dépassé Wehrlein simultanément, mais c’était avant la première interruption.

Sous la menace de Rowland, Wehrlein résistait au pilote Nissan, au moment où De Vries entamait le dernier tour. Sims lançait une attaque à l’extérieur sur Rowland, sans succès, et Vandoorne se rapprochait de ce groupe.

Evans s’emparait de la troisième place, mais c’est un Nyck de Vries intraitable qui s’imposait pour cette première course de l’année ! Le pilote Mercedes remporte son premier succès dans la discipline et prend les commandes du championnat.

Il devance l’excellent Edoardo Mortara, équipé lui aussi d’un groupe motopropulseur Mercedes dans sa Venturi. Mitch Evans place sa Jaguar sur le podium devant René Rast et Pascal Wehrlein, qui complètent le top 5.

Rowland et Sims terminent devant l’autre Mercedes de Vandoorne, la deuxième Audi de Di Grassi, et la NIO d’Oliver Turvey, qui inscrit un point. Son équipe n’en avait pas inscrit un seul l’année dernière.

Da Costa amène une DS Techeetah à la porte des points devant la BMW de Jake Dennis et la Nissan de Sébastien Buemi, en panne sur la ligne. Vergne termine 15e devant Lotterer et Frijns.

Mortara et Evans, tous les deux sur le podium à l’arrivée, sont toutefois sous enquête.

Formula E

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less