Motorsport

De Vries gagne un E-Prix de Valence pluvieux et stratégique

Une arrivée dictée par l’énergie restante

Recherche

Par Emmanuel Touzot

24 avril 2021 - 16:09
De Vries gagne un E-Prix de Valence (...)

Le cinquième E-Prix de la Saison 7 de Formule E se dispute sur un circuit routier permanent, une première dans le championnat si l’on met de côté Mexico City, qui était le plus proche d’un circuit permanent qu’ait connu la discipline.

La séance de qualifications a vu Stoffel Vandoorne faire la pole position, mais Mercedes a fait un choix de pneus erronés par rapport à la déclaration effectuée auprès de la direction de course.

C’est donc Antonio Felix da Costa qui a hérité de la pole devant Maximilian Günther et Alex Lynn, tandis que Norman Nato grimpait au sixième rang. Jean-Eric Vergne s’élançait 12e grâce à cette place gagnée, tandis que Vandoorne était renvoyé en fond de grille.

La pluie s’invite avant le départ

La pluie s’est mise à tomber sur le circuit Ricardo Tormo à une demi-heure du départ, et la direction de course a donné le départ sous régime de voiture de sécurité. Cela n’a duré qu’un tour avant que les voitures ne soient lancées sous drapeau vert.

Nato a attaqué André Lotterer dans deuxième tour, mais le pilote Porsche s’est défendu de manière trop virulente et en allongeant son freinage dans la chicane artificielle ajoutée dans la ligne droite, il est allé percuter la Nissan de Sébastien Buemi.

Le Full Course Yellow a été déclenché, mais Nato a réussi à s’en sortir en passant cinquième, tandis que Buemi était bloqué dans les graviers. Lucas di Grassi et Nico Müller ont été pénalisés pour des infractions techniques, tandis que la Safety Car était finalement déployée pour évacuer la Nissan de Buemi.

Des neutralisations en pagaille

La course a été relancée à 35 minutes de son terme, alors que la pluie redoublait. Felix da Costa a directement creusé un écart, tandis que Günther retenait un peloton constitué de près de dix pilotes.

Nyck de Vries a dépassé Lynn pour la troisième place tandis que Nato se faisait passer par Oliver Rowland. Quelques virages plus tard, de Vries a trouvé l’ouverture sur Günther et se lançait à l’attaque de Felix da Costa, qui avait pris une belle marge en tête.

Un accrochage entre di Grassi et Müller a renvoyé les deux hommes en fond de grille, après leurs pénalités respectives. En toute logique, Lotterer a ensuite reçu un drive through pour avoir percuté Buemi.

Les Mercedes étaient de nouveau très performantes puisque de Vries remontait sur Felix da Costa, tandis que Vandoorne, qui s’élançait 24e, était remonté au 14e rang à 27 minutes du terme de la course.

Günther est ensuite sorti de piste et a planté sa BMW dans les graviers, ce qui a fait sortir la Safety Car. L’occasion rêvée pour de Vries de revenir sur Felix da Costa, tandis que le peloton était resserré. Lynn était troisième devant Rowland, Alexander Sims, Nato, Pascal Wehrlein, Edoardo Mortara, Nick Cassidy et Robin Frijns. Vergne était seulement 16e.

Une course à l’énergie en tête

A la relance, Sims a passé Rowland pour la quatrième place, tandis que Mercedes disait à de Vries de rester dans le sillage de Felix da Costa. Le Néerlandais avait déjà plus de batterie que son rival, et son équipe semblait confiante pour la fin de course.

La pluie s’est arrêtée de tomber à une vingtaine de minutes de l’arrivée, mais la piste était encore détrempée. Mais Sette Camara est sorti de piste après avoir été percuté par Evans, et les deux hommes ont été contraints à l’abandon.

Au même moment, Vandoorne a ruiné sa remontée en sortant de piste, il est reparti 18e. Pour évacuer la monoplace de l’équipe Dragon, la voiture de sécurité a de nouveau été envoyée en piste.

Felix da Costa a gardé la tête à la relance et voulait profiter de son Fanboost, mais de Vries derrière lui avait plus d’énergie restante dans sa monoplace. Le Portugais a réussi à activer son Attack Mode sans se faire passer par son rival, alors qu’il restait 9 minutes de course.

Nato a attaqué Wehrlein et a réussi à passer l’Allemand au prix d’une manœuvre incisive à l’extérieure, mais est sorti trop large par la suite et a plongé au dixième rang avant que la course ne soit neutralisée.

En effet, Lotterer a harponné Mortara, et le pilote Porsche est resté planté dans les graviers, ce qui a fait sortir la Safety Car. La course tournait au drame pour Porsche, puisque Wehrlein rentrait abandonner aux stands au même moment.

Une arrivée rocambolesque

La course a été relancée avec 15 secondes restantes, soit deux tours à parcourir ! L’énergie de de Vries était de 3% supérieure à celle de Felix da Costa, tandis que Nato était en fin d’énergie et tombait en panne d’électricité.

Rowland a passé Sims avant l’entame du dernier tour, mais Felix da Costa est tombé en panne dans la dernière ligne droite ! Les nombreuses Safety Car ont enlevé beaucoup d’énergie aux monoplaces et plus de la moitié du peloton était au ralenti dans le dernier tour !

Les pilotes Mercedes, excellents gestionnaires d’énergie, ont vécu un très bon dernier tour. De Vries a finalement remporté la course devant Rowland et Sims, mais ils sont arrivés avec 0% d’énergie restante et ont été disqualifiés !

Müller a terminé deuxième devant Vandoorne, qui a profité de son énergie pour remonter au troisième rang et limiter la casse après l’erreur des qualifications. Il fait même la très bonne opération au championnat, tout comme de Vries.

Cassidy termine quatrième devant Rast, Frijns, Felix da Costa, Lynn, Bird et di Grassi.Seuls 12 pilotes ont été classés dans cette course à l’arrivée très particulière, qui a mis plus que jamais en avant la composante de la gestion d’énergie en avant. Les équipes sont prévenues pour demain : il faudra faire attention à la batterie !

Formula E

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less