Motorsport

De retour en WEC, Hartley pense déjà aux 24 Heures du Mans 2020

Il ira pour gagner avec Toyota

Recherche

Par Emmanuel Touzot

13 août 2019 - 10:42
De retour en WEC, Hartley pense déjà (...)

Brendon Hartley a fait ses premiers tours de roues dans la Toyota TS050 à l’occasion du Prologue du WEC disputé à Barcelone à la fin du mois de juillet. L’ancien pilote Toro Rosso remplacera Fernando Alonso et a donc pu découvrir sa nouvelle voiture, à un mois du lancement de la saison 2019/20.

"C’est formidable d’être de retour au WEC avec Toyota" a déclaré le Néo-Zélandais. "C’est étrange de faire un Prologue au milieu de l’année, mais je suis très heureux d’être de retour dans le paddock du WEC."

"C’est un peu étrange d’être avec Toyota, qui ont été mes concurrents les plus féroces pendant si longtemps quand j’étais chez Porsche et maintenant je vais les rejoindre. J’ai le plaisir de faire l’expérience de la Porsche 919 Hybride et de la Toyota TS050 Hybrid. Je me sens déjà très bien dans l’équipe et aux côtés de Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima, j’ai un bon feeling ; j’ai hâte que la saison commence."

"Avant le Prologue, je n’avais pas passé beaucoup de temps dans la voiture. J’ai fait trois tours au Mans et deux jours d’essais au circuit Paul Ricard. Tout le monde me demande quelles sont les différences avec mon ancienne voiture. Il y a une quantité surprenante de différences étant donné la concurrence féroce que nous nous sommes livrés."

"Le système hybride est très différent, il y a donc beaucoup de choses auxquelles je dois m’habituer, mais j’ai d’excellents coéquipiers pour m’aider à me mettre à niveau le plus rapidement possible. J’ai aussi l’expérience de la Formule 1 et mon temps passé avec Porsche de mon côté, et je vais mettre tout cela à profit."

Pour finir la saison, il fera son retour aux 24 Heures du Mans, épreuve qu’il a remportée une fois, au mois de juin prochain. Il admet que ne pas être engagé cette année ne lui a pas plu : "J’ai évidemment hâte d’être au Mans la saison prochaine. C’était dur de me contenter de regarder la course cette année, mais ça m’a été très utile d’être là avec Toyota, d’écouter la radio et de voir comment les gars de Toyota travaillaient les uns avec les autres."

"Cependant, c’était dur d’être observateur et de ne pas courir. J’ai toujours rêvé d’être en Formule 1 et ce fut une expérience incroyable, mais je n’ai jamais eu le même sentiment que sur la grille de départ au Mans. C’est une course tellement spéciale, c’est évidemment la course qui se démarque sur le calendrier du WEC, et il y a quelque chose dans cette course dont je suis tombé amoureux. Je suis très heureux d’y retourner."

En attendant, c’est en Grande-Bretagne que s’ouvrira cette nouvelle saison du championnat du monde d’endurance, ce qui convient parfaitement au pilote : "Silverstone est en ouverture du calendrier, j’aime beaucoup Silverstone et nous avons reçu un bon soutien de la part de nos fans au fil des ans. C’est un bon endroit pour commencer la saison 2019/20."

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less